Disciple de Graham (2)

Peut-on gagner de l’argent sur les marchés et s’inscrire dans le long terme ? A priori, le fonctionnement des marchés financiers donne plus l’image d’un « casino » où la plupart des participants recherchent un gain immédiat. C’est vrai, mais il existe une minorité d’investisseurs dont le mandat consiste à accompagner sur le long terme des entreprises cotées. Louis Lowenstein, dans son livre, The Investor’s Dilemma (John Wiley, 2008), estimait que 10% des fonds gérés aux Etats-Unis ont pour objectif la préservation du capital de leurs clients et défendent réellement leurs intérêts, alors que le reste de la gestion institutionnelle vise avant tout à faire « tourner » les portefeuilles.

Cette minorité de gérants, dont l’objectif premier est d’éviter de perdre de l’argent en Bourse, défend une approche value. S’inscrivant dans les pas de Benjamin Graham, ils recherchent des actifs fortement décotés par rapport à leur valeur intrinsèque – décote due à l’inefficience des marchés et au fonctionnement propre de la gestion institutionnelle.

Parmi ces gérants figure Seth Klarman, dont j’ai déjà parlé brièvement. Klarman a publié en 1991 un ouvrage au titre évocateur:  Margin of Safety: Risk-Averse Value Investing Strategies for the Thoughtful Investor, HarperBusiness. Bien que publié il y a 20 ans, ce livre est d’une étonnante actualité. L’ouvrage s’inscrit dans la lignée de Graham (on peut lire de ce dernier L’investisseur intelligent, qui a le mérite d’avoir été traduit en français). Il serait bon qu’un éditeur se charge de faire traduire ce livre, car il aurait une réelle utilité pour de nombreux investisseurs, à mon humble avis.

Après l’avoir lu ce week-end, je me permets modestement de publier mes notes de lecture, afin de permettre, à ceux que l’approche value intéresse, de comprendre réellement de quoi il s’agit. En France, je pense que très peu d’investisseurs s’inscrivent dans cette démarche value. En y pensant, deux noms me viennent à l’esprit, David Pastel, patron de la société Pastel & Associés, et Marc Renaud, patron de Mandarine Gestion (personnellement, je n’ai aucun lien avec ces sociétés, je les mentionne juste à titre d’information).

La version i-paper est disponible ci après, la version PDF est disponible ici.

Précision: j’ai sauté 2 chapitres du livre qui me semblaient moins urgent de résumer. Les chapitres les plus importants sont pour l’instant passés en revue, le reste viendra dans les prochains jours.