Qui a raison ?

Les investisseurs sont de plus en plus pessimistes. Les dirigeants d’entreprises font preuve d’une confiance certaine en l’avenir. Le consensus sur les estimations de résultat se détériore rapidement…Voilà ce qui ressort de trois notes publiées par Exane BNP Paribas et Société Générale.

Exane fait un point sur le sentiment des investisseurs, et souligne tous les sujets d’inquiétude qui planent actuellement sur les marchés: tensions sur le marché interbancaire, inquiétudes sur les politiques d’austérité budgétaire et la chute de l’euro et sur les perspectives économiques de long terme. Dans ce tableau plutôt noir, seul le cycle de l’investissement (en hausse) semble constituer une note plutôt optimiste.

Etonnamment, les dirigeants d’entreprises ont le moral au beau fixe, à en croire le compte rendu de la grand’messe du même Exane, le European Seminar.

Comme d’habitude, le consensus prend avec retard la mesure de ces risques, mais il a une excuse: tant que les dirigeants ne sont pas plus prudents ou pessimistes, à quoi bon revoir à la baisse ses estimations de résultats… A moins que l’envolée de la prime de risque vers les 7,5% n’oblige de nombreux analystes à revoir leur modèle de valorisation…

De ces trois, l’un a forcément raison. A court terme, l’histoire nous enseigne que c’est souvent le marché qui l’a emporté, souvent dans des mouvements erratiques et violents. Les dirigeants de sociétés ont souvent fait preuve de myopie bien convenue (notamment avec que la récession, tardivement admise, ne les oblige à restructurer fortement leurs activités). Le consensus, lui, est toujours à la traîne. Mais cela, c’est un peu sa marque de fabrique.

Une pensée sur “Qui a raison ?”

  1. j’y étais chez exane et en effet les patrons montraient une confiance certaine… tout en sabrant dans les capex.

Les commentaires sont fermés.