L’amende de Goldman Sachs ? De l’argent de poche

Pas de commentaire particulier sur l’amende de 550 millions de dollars annoncées hier par la SEC à l’encontre de Goldman Sachs (dépêche Bloomberg), si ce n’est que c’est une belle opération de communication pour le gendarme de la Bourse américaine et une aubaine pour Goldman, qui doit bientôt publier ses résultats trimestriels. La banque réfute toujours avoir agi contre l’intérêt de ses clients mais reconnaît « une information incomplète ». Cela s’appelle jouer sur les mots. Rappelons juste que d’autres poursuites et plaintes sont en cours de traitement. Malheureusement, difficile de croire qu’avec ce type d’accord les comportements de Wall Street vont vraiment changer.

A voir, un commentaire de Christopher Wallen, du cabinet Institutional Risk Analytics.

Whalen Calls Goldman Fine `Lunch Money\’, Sees New CEO