Sauvetage grec: un « haircut » de 50% rendrait la Grèce plus crédible

Dans son « daily round-up », Paul Donovan, senior economist chez UBS à Londres évoque le plan de sauvetage de la Grèce de manière prudente: un défaut global a été évité (pour le moment), mais pas un défaut partiel. La Grèce devra accepter un « haircut » de 50% pour regagner un minimum de crédibilité (contre 20% estimé par les analystes dans le cadre du plan présenté jeudi soir).

L’ensemble du commentaire est disponible en audio et en ligne à cette adresse.

Les commentaires sont fermés.