Aéronautique: UBS préfère le civil à la défense

Les perspectives pour le secteur de l’aéronautique semblent encore favorable, malgré une décélération des indicateurs avancés sur 2012, observent les analystes d’UBS dans une note datée du 29 novembre. La situation pour le secteur de la défense est plus précaire, compte tenu des fortes pressions sur les budgets des Etats. Malgré ces nouvelles un peu moins enthousiastes, UBS estime que le secteur devrait continuer de faire mieux que l’ensemble du marché.

La croissance bénéficiaire des entreprises devrait bénéficier d’un bon niveau d’activité dans l’après-vente et de cadences de production soutenues. Et les valorisations des entreprises, bien que se traitant déjà avec une prime par rapport au reste du marché, restent attrayantes au regard du positionnement dans le cycle de l’industrie (une manière de refléter les craintes des investisseurs sur l’environnement macro-économique).

UBS privilégie les équipementiers plutôt que les constructeurs. Aux Etats-Unis, les valeurs préférées sont Spirit Aerosystems, BE Aerospace ou TransDigm. En Europe: Safran, BAE Systems (valeur de défense). Thales et Rolls-Royce sont les valeurs les moins attrayantes d’après la banque.

Source: UBS, "Global Aerospace Outlook 2012"

Les commentaires sont fermés.