CGG: entre déceptions et défis, le cours de Bourse plonge

Les brokers sont partagés sur CGG depuis la publication de ses résultats annuels hier matin. La plupart mettent l’accent sur un certain nombre de difficultés, qui peuvent expliquer pourquoi le spécialiste de la sismique sous-marine a perdu 14% de sa valeur en l’espace de 2 séances de Bourse:

  • des résultats inférieurs aux attentes;
  • des perspectives prudentes voire décevantes pour Sercel (équipementier);
  • des risques quant à l’intégration de Fugro qui s’avère plus lente que prévu;
  • une « guidance » 2013 très en-deçà du consensus.

Le résultat de cette publication et de la conférence qui a suivi a été une nette révision en baisse des prévisions de résultat par le consensus, tel qu’illustré par le graphique suivant.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko; BPA en euros

[cleeng_content id= »562808477″ description= »Plus d\’analyses à suivre » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Voici un petit florilège des commentaires diffusés aux investisseurs suite à cette publication:

Barclays (« underweight », 22€):

« The good news from CGG’s 4Q12 results was that the marine business performed as expected, although it suffered from a pre-warned lack of late sales in the quarter.
That business has improved markedly, but is still not where we would have expected it to be at this stage. The bad news was that performance in most other lines was behind expectations and is likely to remain so in the near term.
Importantly, the Sercel manufacturing business, for long the stable bedrock on which CGG’s premium rating was founded, has gone into a marked slowdown in growth and margin decline as competition takes hold. Furthermore, the recently acquired businesses from Fugro are likely to take longer to integrate than the company originally envisaged. As a result we are reducing our 2013E net earnings by 19%.

CGG remains exposed to businesses that we view as being in the midst of an up-cycle, but its performance has been patchy at best, in our opinion, and although its recent restructure could ultimately add value, investors are unlikely to give it credit for this as numbers are being reduced again.

With 2013-14 numbers reduced by 16-19% and our resulting DCF-based price target cut to EUR22/share from EUR25 previously, we remain Underweight. »

CM-CIC Securities (« achat », 26,50€) évoque une transition pour intégrer Fugro et pour Sercel:

« Après la publication de perspectives 2013 bien en deçà des attentes du consensus, CGG a précisé lors de la réunion d’analystes et de la conférence téléphonique post résultats les éléments contribuant à son indication de croissance de son CA de 25% « seulement ».
Dans les services sismiques, CGG, qui a déjà contracté largement sa flotte sur le S1, prolongera des passages en cale sèche principaux navires Fugro pour les moderniser, réduisant la disponibilité de la flotte au S1. En outre, les évènements d’In Amenas auront un impact Ebit de 20 MUSD.
L’environnement reste toutefois favorable pour de nouvelles hausses de prix.
Pour Sercel, 2013 constituera un exercice de transition après une année 2012 record, avec des frais de R&D en hausse pour préparer le lancement en fin d’année d’une nouvelle génération de systèmes terrestres.
Nous révisons en baisse très sensible nos prévisions de CA et d’Ebit pour 2013 et 2014. Les perspectives de forte croissance bénéficiaire après l’intégration de Fugro nous conduisent à maintenir notre recommandation Achat avec un objectif de cours ajusté à 26,5 € (vs 30 €) soit un PE objectif de 21x 2013e et 13x 2014e, au niveau des multiples de 2006/07. »

Exane BNP Paribas (« outperform », 29€) – l’un des rares à rester plutôt bullish sur le titre:

« CGG’s 2013 guidance was certainly disappointing, particularly for Sercel, and leads us to cut our EPS by 18% in 2013 and 12% in 2014. However, the new guidance still implies a doubling of EBIT in 2013, a rare feature among oil services and indeed the market. Despite 2013 being a transition year, CGG has now booked 80% of the combined fleet for Q2. This is a reassuring level that dissipates concerns over the Fugro integration. Crucially, the Sercel issues seem transitory to us.
The share price is down 26% from its November peak; at current levels, we see valuation as compelling with 2013 EV/EBIT at 8.3x and 2014 at 5.6x, a 30% discount to the European oil services average. Outperform maintained. »

Gilbert Dupont (« acheter », 26,2€)

« Opinion Acheter maintenue avec un objectif abaissé à 26,2€ dont 29,4€ par comparables et 22,9€ par DCF (vs 30€). Néanmoins, en dépit de sa nette sous-performance récente, le titre devrait manquer de catalyseurs à court terme avec l’intégration de Fugro, associée à quelques coûts exceptionnels et une poursuite d’une faible productivité terrestre en Afrique du Nord. »

HSBC (« overweight », 29€):

« … this up-cycle continues to under-deliver versus broader market expectations; unfortunately a lower outlook for Sercel (and a few other issues) has now brought CGG into this theme. But although there are headwinds to bottom line growth in 2013e, we think these look transitory, and H2 2013 onwards should resume the type of profitability growth we (and the market) hope to see. In particular, this is a transition year for Sercel (higher R&D, lower growth in land equipment before a stronger 2014 with several large land projects), and H1 is a transition period for Services (fleet upgrade work, one-off ‘Fugro-related’ costs; also multiclient activity is likely to be somewhat stronger in H2 thanks to Brazil). »

Morgan Stanley (« equal-weight, 23€):

« CGG’s delivered disappointing 4Q results & we expect negative revisions to consensus following FY13 guidance. We see limited downside of 11% to our Bear Case & attractive valuation at 10x 2014 PE. However, we see better risk reward elsewhere in Oil Services. Stay Equal-weight, new PT €23. »

Natixis (« acheter », 22,2€)

« Nous maintenons l’opinion Acheter mais abaissons notre objectif de cours à 22,2 € (vs 24,5 €) toujours basé sur un multiple d’EBITDA historique de 4,7x sur une base révisée en baisse. Les leviers sur l’acquisition de Fugro ne se matérialiseront pas avant le S2 13. Le titre a perdu 23% depuis le lancement de l’opération en septembre dernier (suivi d’une augmentation de capital, d’une convertible, et d’un avertissement au T4 12). La stratégie concentrée sur le ROCE marque un engagement dans une discipline créatrice de valeur à moyen terme. »

Oddo Securities (« neutre », 22€):

« L’exercice 2013 sera perturbé dans un 1er temps par l’intégration des actifs repris auprès de Fugro (intégration des équipes, upgrade des navires nouvellement intégrésI) d’où de probables coûts ponctuels. Par ailleurs, la contribution de Sercel demeurera significative mais à un moindre niveau (28% de marge vs 31/32%) du fait de coûts de R&D. Aussi, avons-nous révisé en baisse de 15% nos estimations de RO 2013 et 20% 2014 à respectivement 600 M$ et 730 M$, soit in fine un décalage d’un an de notre séquence. Rating Neutre inchangé avec un TP ajusté à 22€ (vs 24€). »

Raymond James Euro Equities (« Market perform », 20€):

« H1-2013 likely to be weak: we expect results in H1 to be impacted by a series of negatives: Fugro integration, low utilization for Fugro vessels, soft winter season in Canada/Alaska, while multi-client after-sales are set to rebound in Brazil, but probably only by Q3 (list of pre-salt blocks to be auctioned in the major upcoming November lease round will not be known before June/July).
Other bits and pieces from the analyst meeting: 1/ Group will focus on ROACE improvement in the short term (with balance sheet optimisation); 2/ Combined fleet is 90% booked in Q1, 80% in Q2 and 65% in Q3, no unwelcome surprises here; 3/ New organisation is already in place just one month after the transaction closing; 4/Broadseis (new proprietary broadband technology, launched in June 2010) is gaining traction, now representing around 1/3 of marine contracts work at CGG; 5/ 100% of CGG vessels (including the four Fugro vessels) will be “Broadseis ready” by midyear. »[/cleeng_content]

Les commentaires sont fermés.