STMicroelectronics: enfin le « re-rating »?

En précisant hier les conditions de sortie de sa JV ST-Ericsson, STMicroelectronics a récolté une réaction plutôt enthousiaste de la Bourse et des analystes financiers. Les quelques détails fournis par le fabricant de semi-conducteurs devraient aider à la revalorisation boursière de son titre en Bourse et permettre une remontée des marges.

[cleeng_content id= »468623729″ description= »Plus d\’analyses à suivre » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Les analystes retiennent en fait une chose: ST récupère le gros du chiffre d’affaires de la JV (1 milliard de dollars environ), et une partie seulement des coûts (950 salariés sur un total de 4550 environ). Résultat: ce qui était une activité très déficitaire avec des pertes évaluées par Barclays à 552 millions de dollars, est désormais une entité presque rentable, affichant une marge opérationnelle de 2%.

En outre, ST a confirmé ses objectifs financiers, notamment celui d’afficher un niveau de dépenses d’exploitation comprises entre 600 et 650 millions de dollars par trimestre, à partir de 2014 (sur ce point, certain analystes sont plus circomspects – ce qui se comprend au regard du track record de la société en la matière).

Les arguments pour une revalorisation du titre sont donc tout trouvés, d’autant que le cycle des semi-conducteurs serait de nouveau bien orienté (si l’on fait le pari d’un scénario de reprise de l’économie mondiale courant 2013).

Pour Goldman Sachs, ST est un excellent véhicule pour tirer profit de ces différents catalyseurs:

« STM continues to offer an inexpensive and operationally leveraged vehicle to participate in: (1) what we expect to be a strong cyclical rebound in the broader semis industry, based on lean supply; and (2) a continued multiple re-rating based on STM’s exit strategy for the ST-Ericsson JV. We expect ST’s residual business to mean-revert to high single digit (7.5%) annualized operating profitability by 2014, which we don’t think is reflected in current valuation. The March 18 announcement makes our 2014/15 group operating margin estimates appear conservative (5.4% / 6.3% respectively), as they include a 210 bp / 130 bp drag related to potential ST-E losses. »

Même commentaire chez Exane, qui achète les yeux fermés le scénario de redressement des marges:

« As we highlighted when we upgraded STM in a report published in January (« Unchained »), ex-STE the group is trading at 0.7x sales. We believe it is possible for the EBIT margin to return to 10% (where it was in 2010 and H1 11); this would be dependent on 1) the level of revenues (USD2.2bn per quarter needed according to our model) and 2) the turnaround of the loss-making Digital division (USD150m cost-cutting programme in progress and top-line recovery, namely in Imaging sensors). »

Même avis chez SocGen:

« Lifting the uncertainties over the ST-E exit should help rerate the shares. We estimate STM (ex. ST-E) is currently valued on a 40% FY14e and 35% FY15e P/E discount to peers, allowing scope for a rerating as concerns about ST-E fade upon its exit from the group. On a P/CF basis, these discounts are 60%e and 52%e. Taking a fair value for STM ex ST-E at a 20% discount to the 15.8x FY 15 peer P/E (i.e., 12.6x) implies a negative weight of $1.6bn (€1.4 per STM share) on STM’s market value for ST-E, which should lift as ST-E is broken up and STM’s core units deliver above peer growth rates. Our target price is DCF-based (9.7% WACC, 4% 2016-23 growth, 3% thereafter). »

Tout le monde n’applaudit pas sans réserve. Barclays se veut plus prudent notamment quant à l’évolution des revenus du fabricants de puces sur le moyen-long terme. Il juge le titre correctement valorisé au regard du rebond attendu des résultats d’ici 2015:

« While STMicro goes away with a business mostly in harvest mode and slightly helping the near term financials, current revenue forecasts could be too high. Ericsson’s piece does not generate any revenue yet and prepares to ramp into a highly competitive market. STMicro trades on 0.7x 2014 EV/Sales, already pricing in most of the likely recovery in 2015 so we remain Equal Weight. »[/cleeng_content]

 

Les commentaires sont fermés.