Alstom: des défis de long terme, et pas de revalorisation à attendre selon Goldman Sachs

Après Exane la semaine dernière, Goldman Sachs dégrade son avis sur Alstom de « neutre » à « vendre », avec un objectif de cours de 32€. Le groupe d’ingénierie fait face à une série de « défis structurels » qui empêcheront toute revalorisation boursière, estime la banque dans une note sur le secteur des biens d’équipement en Europe.

Goldman évoque 3 défis. La banque estime tout d’abord que le niveau de commandes rapporté au chiffre d’affaires, indicateur de visibilité sur l’activité à court-moyen terme, a atteint un pic.

« Book-to-bill likely at peak – Alstom has had a  phenomenal order intake over recent quarters, particularly driven by large transportation contracts. We believe momentum in the rail market is slowing along with further sovereign austerity in core developed markets. As such, we see a downward trend in book-to-bill for the group as we do not expect a material pick-up in power to offset a transport slowdown. »

L’autre défi d’Alstom est lié au remplacement des turbines en Europe, où les analystes de Goldman Sachs anticipent des réductions de capacités:

« Core aftermarket power business at risk – our Utilities team believes that Europe will see closure of c.20% of its installed thermal capacity over the next three years (see our Utilities team’s note: German power market to tighten further: Progress expected, September 12, 2012). We believe Alstom supplied significantly over 30% of those plants and will likely see levels of service revenue from Europe come down over the next few years. »

Enfin, un défi structurel déjà identifié par d’autres brokers: une intensification de la concurrence sur les marchés émergents, considérés comme un important relais de croissance à moyen terme.

« EM competition continues to intensify across the three business lines – as we highlighted in our recent EM competition update (17% performance from long’short basket LTD, March 11, 2013), we have seen continuous competitive threats in Alstom’s core areas, putting pricing and margin improvements under question. »

L’objectif de cours de Goldman est déterminé à partir de 8,5x le résultat d’exploitation 2014-2015. Selon la banque, compte tenu des défis mentionnés et d’une rentabilité du capital inférieure à la moyenne du secteur, Alstom doit se traiter avec une décote de 17% (contre 6% actuellement).

Les commentaires sont fermés.