Bourse: les liquidités plus fortes que la macro – Exane

L’environnement économique et politique redevenu incertain depuis quelques mois conduit logiquement à s’interroger sur les risques de volatilité accrue sur les marchés actions. C’est sans côté sur l’effet significatif que peut avoir la liquidité sur le rendement de cette classe d’actifs, rappellent les stratégistes d’Exane BNP Paribas.

[cleeng_content id= »292375844″ description= »Plus d\’analyses et de commentaires à découvrir…  » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Ils montrent que les actions enregistrent de bonnes performances quand les conditions de liquidité s’améliorent (graphique).

Source: Exane BNP Paribas

Source: Exane BNP Paribas

Sans surprise, les plus forts rendements sont produits lorsque les données macro s’améliorent et la liquidité est abondante. Dans de telles circonstances, tous les secteurs montent de concert, avec les performances les plus fortes pour les secteurs à béta élevé (produits de base, construction, chimie, industrie, biens de consommation courante, technologie).

En intégrant un facteur de valorisation (P/E), cette approche peut ainsi servir à déterminer quels secteurs sont les plus intéressants à suivre dans un futur proche (graphique).

Source: Exane BNP Paribas

Source: Exane BNP Paribas

Le graphique ci-dessus montre que les produits de base sont le seul secteur ayant la plus forte sensibilité à l’environnement macro et de liquidité et la valorisation la plus basse. Rien que du « déjà vu » pour Exane.

« Ideally one would overweight the bottom right quadrant below, whilst underweight the top left. Staples and Luxury Goods (in the Personal & Household Goods sector) might be strong performers in this phase, but their valuations are also amongst the richest amongst all the sectors. In conclusion, a pro-cyclical bias still seems to be a dominant theme during liquidity driven phases of the market. Déjà vu. »

Rappel méthodologique: sont considérés comme cycliques les secteurs suivants: automobile, biens d’équipement (« capital goods »), chimie, services, construction, biens de consommation durables et textile, média, distribution, transport.

Sont considérés comme défensifs: les boissons et l’alimentation, la distribution alimentaire, le tabac, la santé (équipement et services), les produits ménagers et de bien-être, la pharmacie et la biotechnologie, les services de télécommunications, les services collectifs (« utilities »).

Pour compléter, quelques ratios de valorisation des différentes places boursières/indices et secteurs:

Source: Exane BNP Paribas

Source: Exane BNP Paribas[/cleeng_content]

Les commentaires sont fermés.