Alstom retrouve des niveaux de valorisation plus raisonnables

Le « petit » profit warning d’Alstom est logiquement sanctionné par la Bourse, mais ramène le titre vers des niveaux de valorisation raisonnables, si ce n’est attrayants.

[cleeng_content id= »480042014″ description= »Plus d\’analyses et de commentaires à découvrir…  » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]En se fondant sur des prévisions de marge inférieures aux nouvelles indications données par le groupe (stabilité de la marge opérationnelle en 2013-14, report de 2 ans de l’objectif d’une marge de 8%), différents modèles de valorisation pointent vers une valeur intrinsèque du titre vers 38,5€. Ceci signifie qu’après la baisse de 8-10% observée aujourd’hui, Alstom offre une marge de sûreté de 24% environ.

Des investisseurs très prudents attendraient sans doute que le marché corrige un peu plus, mais il faut reconnaître qu’au cours actuel, déjà, Alstom affiche des ratios plutôt bon marché.

Selon Natixis, le groupe d’ingénierie se paie 7 fois l’EBIT 2013-14e et 6x celui de 2014-15e, contre des ratios de 10,7x et 9,7x, respectivement, pour le secteur.

Certes l’environnement économique particulièrement morose en Europe et incertain dans les pays émergents conduit les clients d’Alstom à temporiser le déploiement de certains projets de centrales (notamment en Inde et dans les métiers du Grid ou des énergies renouvelables). L’activité du groupe a été pénalisée au 4è trimestre, avec un repli organique de 1%. Le début d’exercice s’annonce donc difficile et justifie une plus grande prudence du management.

Cela étant, le ratio book-to-bill, qui donne une indication de la visibilité sur l’activité, est ressorti à 1,17x (un chiffre supérieur à 1 signifie que le groupe a engrangé plus de commandes qu’il n’a facturé) – soit au-dessus des attentes du consensus. De même, si Alstom fait preuve de prudence, le groupe continue d’investir en R&D, tente de faire attention à la maîtrise de ses coûts (le taux de marge brute s’est amélioré de 50 points de base sur l’exercice) et ses cashs flow (avec un flux de trésorerie disponible qui s’est amélioré d’1 milliard d’euros en un an).

Alstom reste une entreprise bien gérée et toujours mal valorisée. Le profit warning ne s’est pas accompagné pour l’heure de dégradations de brokers – l’avis moyen des analystes reste positif comme on a pu le lire dans plusieurs mornings ce matin (CM-CIC, Natixis, Merrill Lynch ou SG). L’objectif de cours moyen est pour l’heure de 35,84€ (il faudra attendre les prochains jours pour voir une éventuelle baisse de cette valeur).

Dans l’ensemble, le marché exprime sa déception, mais n’envoie pas de signaux trop négatifs – en partie à cause de la déjà faible valorisation du titre.

Source: Factset, weeko - certaines valeurs extrêmes ont été expurgées

Source: Factset, weeko – certaines valeurs extrêmes ont été expurgées

Source: Factset, weeko - certaines valeurs extrêmes ont été expurgées

Source: Factset, weeko – certaines valeurs extrêmes ont été expurgées

[/cleeng_content]

Les commentaires sont fermés.