SPIE reporte son projet d’introduction en Bourse

Ce n’est pas vraiment une surprise. Mais compte tenu d’une demande bien en-deçà des attentes, et sans doute d’une valorisation trop exigeante, le groupe d’ingénierie électrique SPIE doit renoncer à son introduction en Bourse.

La société évoque un regain de volatilité pour justifier le retrait de son projet d’IPO. Il est vrai que d’autres opérations (Rockett Internet) ont connu des débuts difficiles, ce qui n’arrange pas les affaires des projets en cours.

Mais le cas de SPIE est d’autant plus emblématique qu’il s’agissait d’une opération importante pour la place de Paris.

Il faut espérer que les « conditions de marché » s’amélioreront dans les mois à venir, et surtout que les promoteurs de telles opérations feront quelques efforts dans le « pricing » proposé – le cas de SPIE n’est malheureusement pas un cas isolé.

Les commentaires sont fermés.