Banques: quels sont les ratios les plus pertinents pour sélectionner des titres ?

Le secteur bancaire est sans doute l’un des plus difficiles à investir en Bourse depuis que la crise de la dette en zone euro a éclaté. Dans une étude publiée aujourd’hui, Barclays évalue les différents ratios boursiers et stratégies associées pour trouver des idées d’investissement et les teste sur des périodes de temps plus ou moins longues. Tout en se rappelant que ce qui a « marché » dans le passé n’est pas nécessairement ce qui donnera des résultats satisfaisants à l’avenir. Lire la suite

En Europe, 35% des dépôts ne seraient ni éligibles ni couverts par aucune garantie

L’épisode chypriote a créé beaucoup de confusion dans l’esprit des investisseurs et du grand public, la faute en partie à de sérieux dysfonctionnements de la gouvernance européenne (et de la cacophonie habituelle en termes de communication). De fait, les dépôts bancaires ne sont pas tous égaux devant le droit. Lire la suite

P&L du secteur bancaire et valorisation

Avec pas moins de 8 analystes et 2 vendeurs spécialisés sur le secteur bancaire, Exane peut proposer aux investisseurs une vue d’ensemble du secteur. Dans certaines de ses notes sectorielles, le courtier publie régulièrement le compte de résultat du secteur bancaire européen. Un document intéressant puisqu’il permet de remettre en perspective l’évolution des différents ratios financiers de l’industrie depuis le début de la crise financière. J’y joins un tableau récent sur la valorisation des différentes banques suivies par Exane (datée d’aujourd’hui). Lire la suite

Banques: le grand ménage se poursuivra en 2012-UBS

UBS a publié la semaine dernière une salve d’études sectorielles « globales ». On commence par le domaine d’activité qui préoccupe sans doute le plus les marchés: le secteur bancaire – courroie de transmission de la crise du crédit et de la récession si sa situation financière n’est pas stabilisée. Pour UBS, cette dernière risque encore d’être très fragilisée l’an prochain. A tel point que la banque suisse en voit de hâvre de paix que dans les banques canadiennes (comme en 2008-2009) et (tactiquement) dans les banques japonaises. Lire la suite

Réduction des bilans bancaires: un régime de 1.000 milliards d’euros

Le processus de réduction des bilans bancaires (« deleveraging ») qui s’est opéré au plus fort de la crise financière de 2008-2009 avait représenté une diminution de 2.000 milliards d’euros en Europe. Depuis, comme si de rien n’était, la plupart des banques européennes se sont remises à faire croître la taille de leur bilan, ignorant le risque que pouvait faire peser sur l’économie le gonflement des dettes étatiques. Depuis, la multiplication des crises en zone euro et aux Etats-Unis sur la question de l’endettement public a obligé de nombreuses banques à réduire à nouveau la taille de leur bilan. Dans une étude publiée ce matin, les analystes de Bank of America Merrill Lynch chiffrent la « facture » à quelque 1.000 milliards d’euros. Explications.  Lire la suite

Euro TARP: 112 milliards pour recapitaliser les banques de la zone euro-JPMorgan

JPMorgan estime qu’il faudra au minimum 112 milliards d’euros pour renforcer les fonds propres des principales banques de la zone euro, restaurer ainsi un minimum de confiance dans le système financier européen et rouvrir l’accès au financement de court terme. Lire la suite

Merci Moody’s

Les valeurs bancaires sont une nouvelle fois chahutées après la perspective d’une dégradation de leur note de crédit par l’agence Moody’s. La semaine dernière S&P estimait dans une étude que les banques européennes sont menacées d’une détérioration de leur profitabilité si la croissance économique en Europe ralentit durablement. Mais quel scénario le marché intègre-t-il ? Lire la suite