HSBC: thèmes et idées d’investissement pour 2013

HSBC anticipe une modeste progession des actions européennes l’an prochain, avec l’espoir d’une rotation marquée des portefeuilles des obligations vers les actions – mouvement dont on semble sentir les prémices selon certains gérants (avec le retour des investisseurs anglo-saxons notamment). Lire la suite

A son tour, HSBC redécouvre l’intérêt du style value

Depuis le mois de juillet, HSBC estime que le style « value » (recherche de titres décotés) est plus attrayant que le style « growth » (recherche de valeurs de croissance). La banque vient de publier une nouvelle étude sur le sujet, avec quelques idées d’investissement pour les investisseurs intéressés par ce style de gestion. Lire la suite

Traverser la tempête

« At the end of last year we developed, with our analysts, four themes that we argued would drive relative stock performance in 2012 . These were: Earnings resilience; Structural growth; Balance-sheet strength; Pricing anomalies.
Essentially, we argued that quality companies with decent balance sheets, earnings that were unlikely to buckle in a weak economic environment and long-term growth prospects in their core businesses would be likely to outperform through the up and down swings. Fortunately, with the weakness of markets over the past couple of years, our analysts found plenty of such companies at reasonable valuations.
We still think these are valid themes, since the fundamental macro picture has not changed. Therefore, we have asked our analysts to refresh their ideas for stocks that best fit these themes. »

Lire la suite

Lafarge: Credit Suisse reprend le suivi à « sous-performance »

Credit Suisse reprend le suivi de Lafarge avec une recommandation « sous-performance », et un objectif de cours de 27 euros. Les analystes Arnaud Lehmann et Harry Goad estiment dans une étude publiée ce matin que l’endettement toujours élevé et des perspectives de croissance plus faibles constituent des facteurs de risque pour le titre du cimentier. Dans le secteur, leur préférence va à HeidelbergCement (« surperformance », objectif de 42 euros). Lire la suite

Croissance, stagnation, récession: scénarios pour les actions européennes

SG a publié il y a 2 jours une étude assez fouillée de test de résistance sur les actions européennes. Si le scénario central prévoit une croissance des bénéfices en 2012 comprise entre 5% (top-down) et 11% (bottom-up), 2 scénarios alternatifs ont été étudiés: une récession « modérée » (croissance du PIB mondial de 2% l’an prochain) et une dépression (PIB mondial +0% en 2012). Résultats: les bénéfices des entreprises chuteraient de 25% à 40% en 2012 (par rapport à 2011). Si le scénario central de SG table sur un rebond de 27% de l’indice DJ Stoxx 600 l’an prochain, les scénarios alternatifs se traduiraient par une baisse comprise entre 15% et 30% (scénario également envisagé par l’économiste en chef d’UBS WM). Lire la suite

Cheuvreux passe à l’achat sur Lafarge, Holcim, CRH

Cheuvreux publie aujourd’hui une étude sur le secteur des matériaux de construciton dans laquelle il relève son avis sur Holcim, Lafarge et CRH de « sous-performance » à « surperformance ». Heidelbergcement est placé dans la liste des valeurs favorites du courtier. Lire la suite

Saint-Gobain, Wolseley, valeurs préférées dans les matériaux de construction pour 2011

Après avoir fait leurs projections sur l’économie, les marchés et les classes d’actifs en fin d’année dernière, de nombreuses banques déroulent en ce moment leurs prévisions sectorielles. La semaine écoulée a vu pas moins de 4 études sur le secteur des matériaux de construction (Citi, Credit Suisse, Exane BNP Paribas et Bank of America-Merrill Lynch). Lire la suite

Matériaux de construction: Exane privilégie Saint-Gobain et Wolseley

Exane BNP Paribas a publié son étude sur le secteur des matériaux de construction dans laquelle le courtier recommande de privilégier Saint-Gobain (« superformance », objectif 55,5 euros) ou Wolseley (« surperformance », objectif 3.050 pence), qui devraient bénéficier d’une meilleure orientation de leurs résultats que dans des secteurs plus « lourds » comme le ciment. Lire la suite