Ce que l’on apprend en lisant le document de référence d’Ipsos

Commençons par ce que l’on n’apprend pas: quelle a été la croissance organique d’Ipsos en 2012 ? Mystère. Le groupe n’est pas en mesure de communiquer l’information – un peu surprenant quand même. Le document de référence nous indique surtout que l’intégration de Synovate, acquis fin 2011 pour environ 600M€, devrait produire des résultats un peu plus encourageants courant 2013 (sous réserve qu’un accord soit trouvé avec Aegis, son ancien propriétaire, sur les conditions d’achat). Lire la suite

Ipsos plonge avec un changement de recommandation d’HSBC

HSBC a abaissé ce matin son avis sur Ipsos à « neutre », mais le courtier a relevé son objectif de cours de 32 à 34€ (allez comprendre la logique). L’action cède plus de 5% en début d’après-midi. Le spécialiste des enquêtes et études de marché a publié des résultats décevants hier, mais le potentiel de baisse suite à ces résultats n’était apparemment pas totalement épuisé. Lire la suite

Ipsos: la Bourse sanctionne une croissance décevante

L’action Ipsos ouvre en baisse sensible à la Bourse de Paris. Pour SG, la croissance est « une nouvelle fois décevante » (le courtier a un avis « achat » et un objectif de cours de 34€). Gilbert Dupont a, pour sa part, abaissé son avis sur le titre à « accumuler », avec un objectif de cours de 34€. Lire la suite

Ipsos: baisse du bénéfice net en 2012, vise une hausse de sa marge à 11% en 2013

Ipsos annonce une baisse de 12% de son résultat net annuel à 74,1millions d’euros (1,62€/action sur une base diluée), en grande partie à cause des charges liées à l’intégration de Synovate. Le chiffre d’affaires a progressé de 31% à 1,79 milliard d’euros (dont -1% en organique au 4è trimestre). La marge opérationnelle ressort en hausse de 11% à 178,5 millions d’euros, soit 10% du chiffre d’affaires (contre 11,8% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,64€/action. Pour 2013, Ipsos table sur une remontée de sa marge opérationnelle à 11% du chiffre d’affaires. Lire la suite

SBF120: ratios boursiers (P/E, P/B, EV/EBITDA, FCF Yield)

La valorisation des sociétés membres du SBF120, en quelques ratios. Pour aller plus loin, je vous renvoie vers cet outil, que j’ai développé.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Lire la suite

Quels sont les titres à gros béta ?

Source: Factset, calculs weeko

Source: données Factset, calculs weeko

Un investisseur qui souhaiterait théoriquement surperformer le marché devrait en toute logique privilégier les titres à béta élevé… Le graphique ci-dessus produit le béta de chaque titre composant le SBF 120. Le béta est calculé sur un historique de données hebdomadaires au cours des 2 dernières années (on a pris en réalité 101 données par série, certains titres n’ayant pas encore 2 ans complets de cotation (cas d’Aperam par exemple).

Rendement total du SBF 120: performance par titre

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Les performances affichées intègrent les dividendes réinvestis. Lire la suite

Valeurs moyennes: la thématique des retraits, fusions… relancée

Pour le courtier Oddo Securities, la thématique des fusions, acquisitions et retraits de la cote revient doucement sur le devant de la scène, avec plusieurs opérations de rachats sur des valeurs moyennes (CFAO, LVL Médical).Ce thème des fusions renvoie à la thèse de la « de-equitisation » du marché (retrait de la liquidité des actions), lequel pourrait bien s’amplifier en ces temps d’austérité budgétaire. Lire la suite

Publications de chiffre d’affaires/résultats – 1er mars 2012

Areva: Résultats 2011

CegidRésultats 2011

CGGVeritas: Résultats 2011

Devoteam: Résultats 2011

Essilor: Résultats 2011

Havas: Résultats 2011

IpsosRésultats 2011

Peugeot: Alliance stratégique mondiale avec General Motors

Veolia Environnement: Résultats 2011

Vivendi: Résultats 2011

2012: quelques idées d’investissement

Après un plongeon de 17% en 2011, la Bourse de Paris a été prise en sandwich entre la crise de la dette qui a fait souffrir le secteur financier (poids lourds du CAC) et les craintes de récession économique, lesquelles ont pénalisé les valeurs cycliques. Quelques titres défensifs ou exposés à la croissance plus pérenne des marchés émergents ont tiré leur épingle du jeu. Et si l’on regarde en dehors du CAC, de belles valeurs de qualité ont affiché des performances plus qu’honorables (cf tableau suivant). 2012 pourrait être du même acabit: les titres de qualité devraient résister (ils offrent une visibilité que les investisseurs recherchent par-dessus tout), mais les marchés resteront volatiles (tant qu’ils seront aux mains des politiques et que ceux-ci mettront du temps à s’accorder sur une résolution de la crise actuelle). Lire la suite

France: comment Cheuvreux prépare 2011

CA Cheuvreux vient de publier son étude France Top Picks 2011, dont nous avions donné les valeurs favorites récemment. Dans l’introduction de cette note de 56 pages, Laurent Poinsot, patron de la recherche en France passe en revue l’année 2010. Voici in extenso ses commentaires avec en introduction une question plutôt étonnante pour un broker adepte de la rotation des portefeuilles : « Est-ce que 2010 n’a servi à rien ? » Lire la suite

Les bonnes idées de HSBC

Cela ressemble au nom d’une équipe sportive. HSBC l’appelle sa liste « Europe Super Ten », mais il s’agit seulement d’idées d’investissement qui font l’unanimité entre stratégistes et analystes de la banque.

Dans son étude publiée aujourd’hui, HSBC commence par planter un décor plutôt rassurant.

« Ce ‘bull market’ déjà âgé d’un an ressemble de plus en plus à une reprise cyclique classique. La croissance économique et les résultats continuent de surprendre positivement, les taux d’intérêt commencent à remonter, et les investisseurs sont un peu plus enclins à prendre du risque. »

HSBC table sur un gain de 10% sur les marchés d’actions européens. La banque a retenu des titres ayant à la fois une exposition aux Etats-Unis et aux marchés émergents (logique: ce sont les deux régions qui connaîtrons une croissance plus rapide qu’en Europe).

Les autres thèmes joués par HSBC incluent: des surprises sur la croissance du chiffre d’affaires, un fort levier opérationnel, les sociétés sorties renforcées de la récession et les titres délaissés et sous-évalués.

Malgré la crise de dette souveraine dans la zone euro, la banque conseille 3 financières (Barclays, Crédit Agricole et Legal & General), ainsi que des titres cycliques (Aker Solutions, Deutsche Post, Ericsson, Holcim, WPP). Parmi les titres au profil plutôt défensifs, on retrouve Kingfisher et Pernod Ricard.

Sur le segment des valeurs petites et moyennes, HSBC publie également aujourd’hui sa liste de valeurs recommandées en Europe pour la période du 2è au 3è trimestre 2010.