Comment le patron d’ICE justifie en une phrase le rachat de NYSE Euronext

Jeffrey C. Sprecher, le patron d’IntercontinentalExchange, a expliqué en une phrase (ou presque) les motivations du rachat de NYSE Euronext. C’était lors d’une conférence téléphonique avec les analystes(source: Factset):

« I would also say to you that ultimately what we believe is that NYSE and Liffe as well as ICE’s current businesses, we think  that we can spring load these companies over the next few years, that when there is a return of capital into the equities markets, which we believe there will be, given the money that sits on the sidelines, and when there is a interest rate  environment that is not a near zero across the globe, these  companies are going to have tremendous upside leverage and I  hink we can have that like no other company in our industry. »

IntercontinentalExchange enterre officiellement NYSE Euronext

C’est l’histoire d’un mariage qui d’ores et déjà prévoit une séparation. IntercontinentalExchange vient d’officialier son projet de fusion avec NYSE Euronext… lequel prévoit une « optimisation de son portefeuille d’activités », notamment une séparation des activités d’Euronext, par le biais d’une mise en Bourse. Lire la suite

Fusion NYSE Euronext-ICE: c’est officiel

C’est officiel. Après une tentative échouée l’an dernier, NYSE Euronext va tomber dans le giron d’ICE. Valorisation de l’ensemble, 8,2 milliards de dollars. Parité: 0,1703 ICE + 11,27$ cash par action. Le plus étonnant est au bas de la slide suivante, où l’on mentionne « a potentiel IPO of Euronext… ». Bref NYSE Euronext se marie à ICE pour se séparer d’Euronext… Que va-t-il rester de tout cela ? On peut lire davantage sur le site de NYSE Euronext et sur le Wall Street Journal, qui a révélé l’information.

Source: ICE

Source: ICE

Chamboulement en vue au sein du CAC 40 ?

Va-t-on assister à une opération de nettoyage de l’indice CAC 40 ? La rentrée estivale devrait être marquée par l’annonce des résultats de la revue annuelle du CAC par le conseil scientifique de NYSE Euronext (des réunions dont le calendrier précis est tenu secret pour des raisons inconnues). Lire la suite

Revue des marchés

Performance hebdomadaire au 3 février 2012

Lire la suite

L’Occitane va se coter à Hong-Kong

Le groupe de produits cosmétiques L’Occitane a prévu une introduction en Bourse… à Hong-Kong. Encore un franc succès pour NYSE Euronext, qui voit partir sur une place émergente une PME d’origine européenne!

L’agence Bloomberg rapporte que l’entreprise envisage de placer en Bourse 364,12 millions d’actions, soit 25% de son capital, entre 12,88 et 15,08 dollars de Hong Kong (HK$), soit entre 1,2348 et 1,4458 euro. Le titre serait valorisé entre 18,7 et 21,9 fois le résultat attendu, selon les banques en charge du placement (CLSA, HSBC et UBS).

Le produit de la vente d’actions (cession de titres et actions nouvelles) servira à désendetter l’entreprise et à financer son expansion dans les pays émergents notamment.

En 2009, L’Occitante a réalisé un chiffre d’affaires de 537,3 millions d’euros (+3,8%) et a dégagé un bénéfice net de 58,4 millions d’euros, selon les documents publiés par la Bourse de Hong-Kong. L’entreprise compte 753 points de vente dans 27 pays.

La cotation pourrait débuter le 7 mai à la Bourse de Hong-Kong, selon les sources citées par Bloomberg. Après la mise en Bourse du groupe d’aluminium Rusal, voilà encore une occasion manquée pour NYSE Euronext et un camouflet pour la place de Paris, sensée faire des efforts pour attirer des entreprises de taille moyenne.

Les documents relatifs à la mise en Bourse de l’entreprise sont disponibles sur le site de la Bourse de Hong-Kong.