A son tour, HSBC redécouvre l’intérêt du style value

Depuis le mois de juillet, HSBC estime que le style « value » (recherche de titres décotés) est plus attrayant que le style « growth » (recherche de valeurs de croissance). La banque vient de publier une nouvelle étude sur le sujet, avec quelques idées d’investissement pour les investisseurs intéressés par ce style de gestion. Continuer la lecture de « A son tour, HSBC redécouvre l’intérêt du style value »

Traverser la tempête

« At the end of last year we developed, with our analysts, four themes that we argued would drive relative stock performance in 2012 . These were: Earnings resilience; Structural growth; Balance-sheet strength; Pricing anomalies.
Essentially, we argued that quality companies with decent balance sheets, earnings that were unlikely to buckle in a weak economic environment and long-term growth prospects in their core businesses would be likely to outperform through the up and down swings. Fortunately, with the weakness of markets over the past couple of years, our analysts found plenty of such companies at reasonable valuations.
We still think these are valid themes, since the fundamental macro picture has not changed. Therefore, we have asked our analysts to refresh their ideas for stocks that best fit these themes. »

Continuer la lecture de « Traverser la tempête »

Lafarge: riche en actifs, pauvre en cash

Exane a publié une étude très fouillée sur Lafarge. L’avis du broker est neutre avec un objectif de cours de 32 euros. Il estime notamment que le cimentier devra céder pour 2,6 milliards d’euros d’actifs pour retrouver un rating investment grade d’ici 2013. Ces cessions et les efforts de réduction des coûts constituent deux leviers pour améliorer sensiblement la rentabilité du capital et dégager des marges de manoeuvre pour investir et retrouver une dynamique de croissance plus vertueuse, estime le broker. Continuer la lecture de « Lafarge: riche en actifs, pauvre en cash »

Lafarge: Credit Suisse reprend le suivi à « sous-performance »

Credit Suisse reprend le suivi de Lafarge avec une recommandation « sous-performance », et un objectif de cours de 27 euros. Les analystes Arnaud Lehmann et Harry Goad estiment dans une étude publiée ce matin que l’endettement toujours élevé et des perspectives de croissance plus faibles constituent des facteurs de risque pour le titre du cimentier. Dans le secteur, leur préférence va à HeidelbergCement (« surperformance », objectif de 42 euros). Continuer la lecture de « Lafarge: Credit Suisse reprend le suivi à « sous-performance » »