A son tour, HSBC redécouvre l’intérêt du style value

Depuis le mois de juillet, HSBC estime que le style « value » (recherche de titres décotés) est plus attrayant que le style « growth » (recherche de valeurs de croissance). La banque vient de publier une nouvelle étude sur le sujet, avec quelques idées d’investissement pour les investisseurs intéressés par ce style de gestion. Continuer la lecture de « A son tour, HSBC redécouvre l’intérêt du style value »

QE: quelle stratégie adopter sur les actions ? – Credit Suisse

Source: Credit Suisse

Comment jouer les annonces de la Fed d’hier, notamment l’ouverture d’une nouvelle vague d’assouplissement quantitatif (baptisé « QE3)? Eléments de réponse de la part des stratégistes de Credit Suisse. Ces derniers observent que c’est la première fois que la Fed annonce une opération de rachats d’obligations non limitée dans le temps, même si les montants mensuels annoncés sont inférieurs à ceux des précédentes opérations d’assouplissement quantitatif. Continuer la lecture de « QE: quelle stratégie adopter sur les actions ? – Credit Suisse »

Quality Street

Au regard d’un environnement économique plus qu’incertain, la qualité est un point de repère toujours utile pour les investisseurs en actions, selon les stratégistes de Citi. « Europe SA n’est pas le PIB européen », affirment-ils dans une étude datée du 9 août. Continuer la lecture de « Quality Street »

L’automobile française n’est pas attrayante pour des investisseurs « value »-Credit Suisse

Le verdict est sans appel. Pour Credit Suisse, l’automobile n’est pas un secteur attrayant pour des investisseurs value. Et ce malgré la chute des cours. Pour s’en convaincre, les analystes de la banque suisse ont appliqué les critères de screening établis par Benjamin Graham (et James Rea).

« The auto sector is unlikely to be a fertile ground for value investors: We continue to believe that successful investing in the auto space is more about earnings momentum than about valuations. In this respect we believe that the last 2 criteria of the framework offer an interesting insight. Companies that seem to have the best business models also enjoy the most resilient earnings streams and should continue to offer the best investment opportunities: BMW, VW, Michelin and Conti. (all rated O/P). »

CM-CIC réévalue l’attrait du secteur automobile

Face à un marché automobile qui sera difficile l’an prochain (baisse prévue de 5% des volumes), l’analyste Florent Couvreur de CM-CIC Securities a revu ses estimations de croissance bénéficiaire des principaux constructeurs automobiles et équipementiers cotés en France et en Europe. Dans une étude datée d’hier et dont j’ai eu le résumé, le courtier a coupé de 28% à 54% ses estimations de BPA pour les constructeurs et de 20%à 45% pour les équipementiers. L’analyste a toutefois relevé à « neutre » son avis sur le secteur, et recommande de privilégier les entreprises dont le modèle économique est le moins cyclique: Michelin, Pirelli et Daimler. Continuer la lecture de « CM-CIC réévalue l’attrait du secteur automobile »

Michelin a 3 milliards pour des acquisitions

CA Cheuvreux a repris le suivi de Michelin, avec un avis « surperformance » et un objectif de cours de 69 euros. Le courtier ne voit que des choses positives pour le fabricant de pneumatiques: reprise de la croissance des volumes; un effet matières premières mitigé par les hausses de prix qui devraient être de l’ordre de 3% et par l’effet mix (+1%); des coûts de démarrage de nouvelles usines couverts par les efforts de réduction de coûts. Continuer la lecture de « Michelin a 3 milliards pour des acquisitions »

Michelin, victime des matières premières

Bis repetita pour Michelin ? Selon Exane BNP Paribas, le fabricant de pneumatiques va être de nouveau pénalisé par une vague de hausse du coût des matières premières en 2010, laquelle affaiblira le rebond de ses résultats.

« Les prix des matières premières se sont envolés au cours de l’année écoulée et se situent désormais seulement 15% en-dessous de leur pic de juillet 2008. Nous sommes convaincus que l’élasticité-prix n’est pas suffisante pour absorber les hausses récentes et pensons que Michelin en sera impacté en 2010 »

Exane estime que le mouvement des matières premières va coûter entre 460 et 550 millions d’euros cette année. Le groupe a prévu une charge de 330 millions d’euros. Pour mémoire, les matières premières sont le premier poste de coût du fabricant de pneumatiques (42% devant les frais de personnel). Au sein des matières premières, le caoutchouc représente 54% du total.

Face à ces variations des matières premières, Michelin devra passer des hausses de prix entre 4% et 6% dès le second semestre, selon le courtier.

Exane a abaissé son avis sur Michelin de surperformance à neutre. Il prévoit un bénéfice par action de 3,6 euros pour 2010 et ramène l’objectif de cours de 66 à 58 euros.

CAC40: le cash avant tout

Comme on pouvait s’y attendre, les entreprises du CAC 40 ont été lourdement affectées par la crise internationale déclenchée outre Atlantique. Mais si elles affichent des bénéfices nets en baisse (-27% selon Les Echos, -20% selon mes calculs qui excluent les 2 entreprises à exercice décalé que sont Alstom et Pernod Ricard), leur priorité de 2009 a été la préservation du cash et du bilan. Continuer la lecture de « CAC40: le cash avant tout »