« Originate to Distribute »: un changement de modèle qui coûterait cher aux banques françaises

Depuis plusieurs mois, les dirigeants de plusieurs groupes bancaires français défendent mordicus le modèle de la banque universelle. La mise en place de la nouvelle réglementation bancaire, dont l’objectif est de réduire les prises de risque, pousserait les banques et le financement de l’économie vers davantage de désintermédiation, avertissent-ils… Plus de financement de marché, donc plus de risque pour l’économie. Continuer la lecture de « « Originate to Distribute »: un changement de modèle qui coûterait cher aux banques françaises »

Les analystes de la SG indulgents avec leur employeur

C’est la règle, les analystes salariés de banques couvrant le secteur bancaire n’émettent jamais d’opinion sur leur employeur. Ceux de la Société Générale sont allés un cran plus loin en n’intégrant même pas leur établissement dans une étude sur les banques françaises. Pourtant le sujet méritait peut-être d’inclure la SG dans la couverture: Continuer la lecture de « Les analystes de la SG indulgents avec leur employeur »

10 milliards pour le CAC

En remplaçant Dexia et Lagardère par Natixis et Publicis respectivement, le conseil scientifique des indices fait prendre 10 milliards de capitalisation boursière à l’indice phare de la Bourse de Paris. Sur le plan sectoriel (qui ne serait pas un des critères de choix des titres du CSI), rien ne change. Sur le plan de la liquidité et de la taille, il y aura peut-être un plus. La seule conséquence, ce sera pour les gérants indiciels qui ont jusqu’au 20 septembre pour procéder aux ajustements nécessaires.

Les méthodes de détermination des composants du CAC 40 sont disponibles sur le site d’Euronext. Bizarrement, depuis 1 an, la page des modifications  de la composition de l’indice n’est plus mise à jour. Vite, Euronext, trouvez un stagiaire!