Quand Nassim Taleb évoque JPMorgan, cela donne ceci

Plutôt que de se contenter de financer l’économie, les banquiers jouent avec l’argent de leurs clients et font n’importe quoi, car ils n’ont pas les bons outils de mesures des risques… Et lorsque ces mêmes banquiers savent que quoi qu’il arrive, ils seront sauvés par l’argent public (aléa moral), on arrive à des accidents industriels de la taille de celui qu’a reconnu JPMorgan. On peut lire dans le détail ce qui s’est passé dans ce papier du WSJ. Nassim Taleb, spécialiste de la gestion des risques et auteur d’ouvrages de référence sur le sujet, revient sur le cas JPMorgan.

Groupama AM: prévisions 2012

Les responsables de la recherche et de la gestion de Groupama AM présentaient aujourd’hui leurs perspectives pour 2012. L’analyse d’ensemble de la crise en zone euro et les vues par classes d’actifs reflètent le consensus de marché et fait état d’une grande prudence sur 2012 (les prévisions macro sont sensiblement en-deçà du consensus: pour la zone euro, GAM prévoit -0,7% contre -0,3% pour le consensus). Continuer la lecture de « Groupama AM: prévisions 2012 »

Dégradation de la note de la France etc…: S&P s’explique

C’est la réponse du berger à la bergère. Critiquée depuis le début de la crise financière par les politiques pour jeter de l’huile sur le feu, Standard & Poor’s fait aujourd’hui une réponse claire: s’il y a dégradation des notes de crédit, c’est parce que les politiques ont tardé à prendre la mesure des difficultés de la zone euro et à agir de manière efficace et coordonnée.

L’agence a annoncé hier soir par voie de communiqué de presse avoir dégradé la note de crédit souveraine de la France à AA+ (une décision largement anticipée par le marché). Les analyste de l’agence de notation ont organisé ce samedi une conférence téléphonique pour expliquer leur décision ainsi que les décisions concernant plusieurs autres pays dont l’Espagne et l’Italie (dégradés de 2 crans). Continuer la lecture de « Dégradation de la note de la France etc…: S&P s’explique »

Disciple de Graham: Seth Klarman

An Interview with Seth Klarman and Charlie Rose from Facing History and Ourselves on Vimeo.

Dans cette interview avec Charlie Rose (h/t My Investing Notebook), Seth Klarman, patron de la société de gestion Baupost, parle de l’action menée par Facing History, dont il a été président pendant 16 ans, puis (à partir de la 19è minute) de son expérience d’investisseur value. Klarman est sans doute l’un des plus grands gérants value après Warren Buffett. Pour ceux qui veulent aller plus loin, la page « notes de lecture » offre quelques notes tirées de son ouvrage Margin of Safety, publié en 1991 (épuisé) et qui pourrait peut-être faire l’objet d’une réédition.

Dans l’interview ci-dessus, ma citation préférée est : « I don’t have a Bloomberg on my desk, I don’t care ».