Pour Goldman Sachs, les histoires de croissance ont toujours la cote

Les stratégistes de la banque d’affaires Goldman Sachs à Londres estiment que la croissance raisonnablement valorisée reste un thème d’investissement porteur, dans un environnement de reprise économique modérée à l’horizon 2014. Pour jouer ce thème, Goldman nous suggère de chercher dans les secteurs de la technologie, la santé, les biens de consommation et l’automobile. Lire la suite

Les flux de fonds profitent toujours aux actions

Source: HSBC

Source: HSBC

Depuis fin novembre, les investisseurs continuent d’orienter leur épargne vers les actions. Un mouvement jamais vu depuis 2001 selon HSBC. Le graphique de droite montre que l’appétit pour le risque (notion traduite par « appétit pour les titres à fort béta ») n’est pas à des niveaux exagérés sur une base historique (il faut peut-être moduler ici cette appréciation à l’état de l’économie et aux incertitudes d’ordre politique). Lire la suite

Publications de résultats: la correction (à la baisse) continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Les prévisions de croissance des résultats des sociétés cotées en Europe ont été divisées par 2, selon Barclays (qui cite des données Bloomberg): entre novembre et aujourd’hui, on est passé d’une progression estimée des résultats en 2013 de +14% sur un an à +7%. Seuls deux secteurs n’entrent pas dans ce trend: l’immobilier et l’assurance, avec le retour d’un « momentum » favorable.

Barclays s’attarde (un peu) sur la France et souligne que les actions ont globalement battu leur secteur respectif de 2% en moyenne lors des publications de résultats, alors que paradoxalement, 60% des publications étaient inférieures aux attentes.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 01-03-2013

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Warren Buffett: les dirigeants d’entreprises qui hésitent à investir devraient contacter Berkshire Hathaway

Tous les dirigeants d’entreprises devraient lire avec attention la lettre de Warren Buffett aux actionnaires de Berkshire Hathaway, en particulier ce passage sur les incertitudes du court terme et leurs conséquences sur les décisions d’investissement de tout chef d’entreprise. Le message est on ne peut plus clair: ce n’est pas parce qu’il y a des incertitudes à court terme qu’un patron doit s’arrêter d’investir et ne plus envisager l’avenir avec confiance… Lire la suite

Warren Buffett « s’excuse » des performances de Berkshire Hathaway

Il aurait pu se contenter de dire que depuis 1965, Berkshire Hathaway a augmenté sa valeur patrimoniale de 19,7% par an (contre un gain annuel moyen de 9,4% pour l’indice S&P 500). Mais pour ouvrir le rapport annuel de son entreprise, Warren Buffett a préféré commencé par s’excuser auprès de ses actionnaires: Lire la suite

Banques européennes: mieux capitalisée, mais toujours pas de « pricing power »

La solvabilité du secteur bancaire européen s’est grandement améliorée depuis le début de la crise financière de 2007-2008; l’actif net comptable tangible des banques européennes est actuellement de 900 milliards d’euros, contre 500 milliards fin 2007, selon Deutsche Bank. La crise n’a pourtant pas entraîné de consolidation suffisante de l’industrie bancaire, limitant son pricing power. En l’absence d’amélioration de l’environnement de prix, Deutsche Bank estime que la valorisation du secteur dans son ensemble est généreuse et estime à 6% le potentiel de hausse à partir des niveaux actuels (cours sur actif net tangible 2013e de 0,94x pour une rentabilité des fonds propres tangibles de 9,3%). Lire la suite

April: des résultats en baisse à cause de l’activité Dommages

April annonce une baisse de 3,7% de son résultat net annuel à 53,4 millions d’euros, affecté par les pertes de son activité Dommages. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,1% 773,5 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant ressort en hausse de 10% à 92,8 millions d’euros, soit 12% du chiffre d’affaires (contre 11,1% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,33€/action. Lire la suite

Les banques affectées par les incertitudes en Italie

« Risk off! ». L’absence de majorité claire au Sénat plonge l’Italie dans l’impasse et pèse sur les Bourses européennes, notamment sur le secteur bancaire. A l’ouverture de la Bourse de Paris, les principales banques cotées cèdent pas mal de terrain: -6% pour Crédit Agricole et Société Générale; -4% pour BNP Paribas et Natixis. Lire la suite

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-02-2013

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 22/02/2013.

Publications de résultats: le yo-yo continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Le ratio de bonnes/mauvaises surprises dans les publications de résultats en Europe continue de jouer au yo-yo. Après avoir fortement chuté, puis avoir rebondi, la saison de publication de résultats a fait ressortir 46% de surprises positives vs négatives. Ce ratio atteint 78% pour les publications de chiffre d’affaires. Pour les stratégistes de Barclays, il est encore trop tôt pour déterminer si la bonne tenue de l’activité fin 2012 reflète un redressement effectif de la demande finale.

Banques françaises: restructurations et retour de cash

Quel bilan tirer des publications de résultats des banques françaises cotées ? Deux thèmes ont dominé les publications, selon Citi: les restructurations (BNP Paribas, Crédit Agricole) et le retour de cash aux actionnaires (Natixis). Société Générale n’a fait aucune annonce significative sur l’un ou l’autre de ces thèmes, ce qui a déçu le marché. Lire la suite

Wendel: l’ANR devrait être boosté par Saint-Gobain – Natixis

Après avoir relevé son avis sur Saint-Gobain hier (de « neutre » à « achat », objectif 38€), Natixis modifie aujourd’hui sa recommandation sur Wendel (de « neutre » à « achat », objectif 95€), estimant que l’Actif Net Réévalué (ANR) de la holding devrait continer de croître de manière soutenue, grâce à la reprise des opérations d’investissement dans le non coté. Lire la suite

CNP Assurances: baisse de l’activité et du résultat courant net en 2012

CNP Assurances annonce une baisse de 3,8% de son résultat courant net à 1,07 milliard d’euros d’euros en 2012, en raison des difficultés sur les marchés de l’assurance-vie en France et dans les pays d’Europe du Sud. Le chiffre d’affaires a diminué de 12% à 26,46 milliards d’euros. Le résultat brut d’exploitation s’est établi à 2,28 milliards d’euros, contre 2,24 milliards d’euros en 2011. Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,77€/action, stable sur un an.

Lire la suite

AXA: des résultats annuels qui n’inspirent guère

Les commentaires de brokers suite à la publication des résultats annuels d’AXA soulignent des progrès, mais pas de quoi provoquer un changement de momentum profond sur le titre. Lire la suite

CAC 40: 3/4 des sociétés ont publié; leurs profits ont chuté de 30% en 2012

Les trois quarts des sociétés du CAC 40 ont publié leurs résultats 2012 et fait leurs commentaires sur 2013. A l’heure actuelle, si l’activité des groupes cotés est en croissance de 4% en cumulé, les marges opérationnelles (RO/CA) sont sous pression, puisqu’elles sont passées de 11,6% à 9,4%. Le résultat net cumulé (part du groupe) des 30 sociétés accuse lui une chute de 30% à 43,8 milliards d’euros.

On notera qu’en moyenne, la réaction du marché à ces publications a été négative de 0,85%, avec des variations journalières allant de +7,7% (Renault) à -4,9% (Alcatel-Lucent).

Précision: cette analyse n’inclut par Pernod-Ricard ni Alstom (exercices décalés).

AXA: progression du résultat sous-jacent en 2012

AXA annonce une baisse de 1% de son résultat net annuel à 4,15milliards d’euros, l’exercice 2011 ayant été marqué par des cessions d’activités. Le résultat opérationnel s’est amélioré de 13% à 4,25 milliards d’euros (notamment dans l’assurance-vie et la gestion d’actifs), pour un chiffre d’affaires en hausse de 5% à 90,13 milliards d’euros. AXA versera un dividende de 0,72€/action. Lire la suite

Crédit Agricole: perte historique de 6,5 milliards d’euros en 2012

Crédit Agricole SA annonce ce matin une perte nette historique de 6,5 milliards d’euros, en grande partie due aux dépréciations d’actifs et à la sortie de la Grèce. Un résultat qui entraîne le groupe Crédit Agricole dans le rouge, avec une perte nette de 3,81 mds€. Les performances opérationnelles de la banque ont été décevantes: chute de 16% du PNB à 16,3 mds€; chute de 39% du résultat brut d’exploitation à 4,28 mds€. Aucun dividende ne sera payé au titre de 2012. Pas de prévisions chiffrées pour 2013. Lire la suite

Réforme bancaire: tout de suite les gros mots

C’est fait. La (mascarade de) réforme bancaire a été adoptée par l’Assemblée Nationale. Rappelons que dans l’attente des décrets à venir, elle ne concernera en l’état qu’environ 1,5% du PNB des grandes banques françaises. L’intense travail de lobbying de l’industrie bancaire a donc éloigné toute menace systémique. Les risques de même nature pourront donc ressurgir à tout moment. Lire la suite

Publications de résultats: la macro explique le peu de bonnes surprises au 4è trimestre

Source: Morgan Stanley

Source: Morgan Stanley

A ce jour, 240 sociétés cotées ont publié leurs résultats annuels/du 4è trimestre, soit un bon tiers de la capitalisation boursière européenne (MSCI Europe). Dans l’ensemble, l’écart entre les bonnes et les mauvaises surprises n’est que de 8%, la proportion de bonnes surprises ayant eu tendance à reculer sensiblement. Pour les stratégistes de Morgan Stanley, cela s’explique avant tout par la conjoncture morose en Europe fin 2012. Lire la suite

Après Natixis, Crédit Agricole doit-il aussi simplifier sa structure ?

Natixis s’était créé en 2006 sur le modèle de Crédit Agricole SA. La banque verte doit-elle à son tour suivre l’exemple de la filiale cotée de BPCE et simplifier elle aussi sa structure actionnariale ? A cette question, les analystes de … Natixis, pensent qu’il « n’y a pas un intérêt immédiat à simplifier son modèle en vendant les CCA aux caisses régionales ». Mais l’opération pourrait néanmoins être « forcée » par le régulateur bancaire européen. Lire la suite

Natixis: la fin d’un modèle

Pour tenter de faire oublier un instant la gabegie boursière qu’a été Natixis depuis fin 2006, François Pérol et Laurent Mignon, patrons respectifs de BPCE et de Natixis (depuis 2009) ont choisi de rétrocéder quelques miettes aux actionnaires minoritaires. En opérant un changement radical de modèle, ils espérent une amélioration pérenne de la rentabilité de la banque – recentrée sur 3 métiers – ainsi qu’une revalorisation boursière. Mais celle-ci reste bien incertaine. Lire la suite

BNP Paribas: dépréciations exceptionnelles et la crise pèsent sur le 4è trimestre

BNP Paribas annonce une chute de 32% de son résultat net du 4è trimestre 2012 à 514M€, impacté par des dépréciations exceptionnelles et une hausse des frais de gestion. Sur l’année, le groupe publie un résultat net de 6,55 milliards d’euros (5,16€/action), en hausse de 8%. Le groupe a bénéficié de plus-values, mais subit, comme Société Générale, une baisse de ses résultats d’exploitation: PNB -8% à 39,1 milliards d’euros; RBE -23% à 12,5 milliards d’euros. La banque propose un dividende de 1,50€/action. Lire la suite

Euler Hermès: moindre détérioration des résultats fin 2012

Euler Hermès annonce ce soir un résultat net 2012 en baisse de 9,1% à 300,2M€, et une hausse importante de son ratio combiné net (+5,2 pts à 75,2%). Pourtant, au cours du quatrième trimestre, la baisse du résultat net a été plus mesurée (-3,3%) malgré une baisse sensible du résultat opérationnel (-15% à 71M€). Le spécialiste de l’assurance-crédit va baisser son dividende à 4€ contre 4,4€ un an plus tôt. Euler Hermes table sur une reprise de l’économie mondiale à partir du second semestre 2013. Lire la suite

Société Générale: les difficultés de la France mises en avant par certains analystes

La stabilisation du modèle économique de Société Générale avance, mais à un rythme peu soutenu, en raison notamment de la conjoncture déprimée en Europe (laquelle conduit à une hausse du coût du risque). Etonnamment, la publication des résultats annuels de la banque a fait apparaître un retrait sensible des résultats du réseau de détail en France l’an dernier (PNB stable à 8,16 milliards d’euros; RBE -0,7% à 2,99 milliards d’euros; Résultat net -10% à 1,29 milliard d’euros). Lire la suite

Société Générale: « l’exceptionnel » plombe l’exercice

C’est un peu récurrent chez Société Générale: tous les 2-3 ans, le groupe bancaire subit une chute brutale de ses résultats, souvent liée au nettoyage un peu forcé du bilan. L’an dernier, la deuxième banque cotée en France a enregistré un résultat net de 774M€ (-68%). Hors « éléments non-économiques ou non récurrents », le résultat net aurait été de 3,37 milliards d’euros. Un dividende de 0,45€/action est proposé. Les dépréciations de survaleurs se montent à 842M€ et le coût du risque reste élevé, à 3,94 milliards d’euros (-9,1%). Le ratio core Tier1 (2.5) ressort à 10,7%. Sa version Bâle 3 n’est pas communiquée mais le groupe table toujours sur un ratio entre 9% et 9,5% fin 2013. Lire la suite

Pour les investisseurs, les entreprises devraient investir davantage – BofAML

On parle souvent de la voracité des investisseurs pour les dividendes et/ou les rachats d’actions. Le graphique suivant, issu de la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch auprès d’investisseurs institutionnels dans le monde, montre que ce n’est pas vraiment le cas, et ce depuis quelques mois. Le souhait le plus fort est que les entreprises se remettent à investir. Lire la suite

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Exane nous présente le « nouveau » Crédit Agricole et nous conseille d’acheter

Après l’opération de nettoyage de bilan opérée l’an dernier, Crédit Agricole aurait fait peau neuve. Pour les analystes d’Exane BNP Paribas c’est d’ailleurs l’occasion de s’intéresser de nouveau au véhicule coté du groupe Crédit Agricole. Ils ont relevé aujourd’hui leur recommandation sur le titre à « surperformance », avec un objectif de cours de 9,4€. Lire la suite

Publications de résultats: grosse semaine en perspective

La Bourse de Paris va être plus qu’animée cette semaine, avec d’importantes publications de résultats, tant dans le CAC 40 qu’en dehors. Petite revue des attentes du consensus pour chaque valeur. Lire la suite

Quoi, mon goodwill ? Qu’est-ce qu’il a mon goodwill ?

Crédit Agricole, ArcelorMittal, Peugeot. Suite aux demandes de l’European Securities and Markets Authority (ESMA) et de l’AMF en France, un certain nombre de groupes cotés ont annoncé de lourdes dépréciations d’actifs (dont font partie les goodwills, encore appelés « survaleurs » ou « écarts d’acquisition »). Un effort de transparence salutaire. Mais il y a encore beaucoup de progrès à faire. Lire la suite

Entretien avec Neil Barofsky, auteur du livre « Bailout »

 

Earnings Surprise Candidates in Europe – Citi

Source: Citi

Source: Citi

Lire la suite

Cheap European stocks with good HOLT score

Here’s a list of investment ideas in the European equity universe, provided by Credit Suisse.

Source: Credit Suisse

Source: Credit Suisse

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs

Données au 1er février 2013.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko, market value en millions d’euros, Yield, ROE en %, ratios en multiple

 

Crédit Agricole: CM-CIC Securities ressuscite l’idée d’un retrait de la cote

Avec un résultat net cumulé entre 2007 et 2012 égal à 0, le bilan de la cotation de Crédit Agricole SA, filiale cotée de la banque verte, est plutôt sombre, observe Pierre Chedeville, analyste chez CM-CIC Securities, dans une note aux invetisseurs publiée ce matin. Après l’annonce de provisions et dépréciations exceptionnelles portant sur près de 4 milliards d’euros au total, l’analyste soulève ouvertement la question d’un retrait de la cote de la banque. Lire la suite

Idées d’investissement: des dividendes et peu de risque de crédit

Depuis l’an dernier, Citi vend aux investisseurs le thème des valeurs de rendement disposant de « perspectives solides au regard du marché des CDS ». Cette approche vise à combiner à la fois les signaux du marché actions et du marché du crédit. Citi produit une liste d’idées d’investissement ayant une capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars. Lire la suite

SBF120: ratios boursiers (P/E, P/B, EV/EBITDA, FCF Yield)

La valorisation des sociétés membres du SBF120, en quelques ratios. Pour aller plus loin, je vous renvoie vers cet outil, que j’ai développé.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Lire la suite

SBF120: performances individuelles (janvier 2013)

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Au cours du mois de janvier, la performance moyenne des titres composant le SBF 120 a été de +4,7% (elle diffère de l’indice qui affiche un gain de 2,7% hors dividendes). 53 titres ont progressé de plus de 4,7%, avec quelques performances « exceptionnelles » comme PagesJaunes, Technicolor ou Plastic Omnium.

Seul souvenir intéressant de Davos

h/t Zerohedge, @ASI. Pourquoi les banques sont-elles les églises modernes de l’économie ? Pourquoi ne peuvent-elles pas faire faillite comme les autres activités de l’économie ? Des questions ô combien intéressantes posées par le président de l’Islande…

Une vidéo d’autant plus intéressante à revoir quelques jours après. Coïncidence ou pas, on apprend aujourd’hui que les Pays-Bas ont décidé de nationaliser la banque SNS Reaal pour 3,7 milliards d’euros… Dans quelques économies modernes, certains tabous peuvent être brisés (FYI Jean-Marc Ayrault).

Crédit Agricole tire un GROS trait sur son passé

Crédit Agricole SA a habitué le marché à ne pas trop faire dans la dentelle. Cette fois-ci, la Bourse semble saluer un effort de transparence, même s’il est un peu tardif. Le véhicule coté de la banque verte a annoncé ce matin près de 4 milliards d’euros de pertes, dont 2,7 milliards liés aux pertes de valeur de plusieurs de ses activités. Un montant qui illustre l’échec de la politique d’expansion conduite par la banque depuis plusieurs années. Lire la suite

Publications de résultat: un 4è trimestre mieux orienté

Les publications de résultats du 3è trimestre n’ont pas été si catastrophiques qu’annoncé, avec un ratio de sociétés battant le consensus élevé à 55%. Un résultat plus qu’honorable quand on se rappelle qu’à l’époque, le sentiment des investisseurs et les stats macro n’étaient sans doute pas aussi favorables ou bien orientés qu’actuellement. Pour le 4è trimestre, Deutsche Bank s’attend également à une saison un peu mieux orientée, grâce notamment à une amélioration de l’environnement économique. Est-ce à dire que l’on pourrait enfin assister à une stabilisation des anticipations de croissance des résultats pour 2013 ? A voir. Lire la suite

Rebond des actions périphériques: ce n’est que le début

Au-delà de la poursuite du rebond tant attendu des actions en 2013, nombreux ont été les gérants à pointer l’intérêt d’une réallocation, au sein de la poche actions, des titres de la « périphérie » de la zone euro. Si l’histoire est un guide, il y a de bonnes chances que l’expérience asiatique de la fin des années 1990 puisse confirmer ce sentiment… Lire la suite

Les investisseurs sont bullish, parient sur les banques – BofAML

Les banques ne feraient-elles plus peur aux investisseurs ? Pour la première fois depuis 2007, une proportion significative d’entre eux, dans le monde, surpondèrent les valeurs financières dans leurs portefeuilles. Les gestionnaires sont même particulièrement optimistes (« bullish »), selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch… Ce qui n’exclut pas le risque, voire le besoin, d’une correction dans le courant du premier trimestre. Lire la suite

Marchés financiers: 2013 sur la lancée de 2012 selon Lazard Frères Gestion

Après une très belle année boursière en 2012, les actifs risqués devraient continuer sur leur lancée en 2013, sur fond de politiques monétaires accommodantes et de recul de l’aversion au risque, ont estimé mercredi les responsables de Lazard Frères Gestion. Lire la suite

Exane anticipe toujours un rendement à deux chiffres pour les actions européennes

L’année 2013 sera positive pour les actions européennes, selon les stratégistes d’Exane BNP Paribas, mais le gros des performances se produira plus au premier semestre qu’au second. Lire la suite

Bilan 2012 du marché des fusions-acquisitions en France

Mergermarket a publié son analyse du marché des fusions-acquisitions en France: le bilan est très décevant avec un plongeon de 56,6% des transactions, à 25,3 milliards d’euros, soit la deuxième pire année pour l’industrie financière depuis 2001. La chute de l’activité s’est même amplifiée en fin d’année (-67,4% au T4). Autre fait marquant: l’année a été marquée par un record d’investissements étrangers dans l’Hexagone (62,5% du total des transactions, un record depuis 2001). Lire la suite

Quels sont les titres à gros béta ?

Source: Factset, calculs weeko

Source: données Factset, calculs weeko

Un investisseur qui souhaiterait théoriquement surperformer le marché devrait en toute logique privilégier les titres à béta élevé… Le graphique ci-dessus produit le béta de chaque titre composant le SBF 120. Le béta est calculé sur un historique de données hebdomadaires au cours des 2 dernières années (on a pris en réalité 101 données par série, certains titres n’ayant pas encore 2 ans complets de cotation (cas d’Aperam par exemple).

Revue de 2012 version quant

L’équipe d’analyse quantitative de Société Générale a publié hier sa revue mensuelle des performances des places boursières mondiales, et en a profité pour faire le bilan de l’année 2012. La principale conclusion est que l’excellente année 2012 (en termes de performance absolue du crédit ou des actions) était en fait « mauvaise » car ce sont les décideurs politiques, et les banquiers centraux, qui ont été les principaux moteurs de la hausse des Bourses, et pas les fondamentaux des entreprises, qui, eux, se détériorent. Lire la suite

Rendement total du SBF 120: performance par titre

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Les performances affichées intègrent les dividendes réinvestis. Lire la suite

Comment le patron d’ICE justifie en une phrase le rachat de NYSE Euronext

Jeffrey C. Sprecher, le patron d’IntercontinentalExchange, a expliqué en une phrase (ou presque) les motivations du rachat de NYSE Euronext. C’était lors d’une conférence téléphonique avec les analystes(source: Factset):

« I would also say to you that ultimately what we believe is that NYSE and Liffe as well as ICE’s current businesses, we think  that we can spring load these companies over the next few years, that when there is a return of capital into the equities markets, which we believe there will be, given the money that sits on the sidelines, and when there is a interest rate  environment that is not a near zero across the globe, these  companies are going to have tremendous upside leverage and I  hink we can have that like no other company in our industry. »

IntercontinentalExchange enterre officiellement NYSE Euronext

C’est l’histoire d’un mariage qui d’ores et déjà prévoit une séparation. IntercontinentalExchange vient d’officialier son projet de fusion avec NYSE Euronext… lequel prévoit une « optimisation de son portefeuille d’activités », notamment une séparation des activités d’Euronext, par le biais d’une mise en Bourse. Lire la suite

Réforme bancaire: ce n’est pas la révolution – Deutsche Bank

La réforme bancaire présentée hier par Pierre Moscovici n’a rien de révolutionnaire, et coûtera peu aux banques françaises, selon les estimations de Deutsche Bank. La banque estime que le cantonnement des activités de trading pour compte propre ne représentent que 3% des revenus des BFI des grands établissements cotés. La taille du fonds de garantie (10 milliards d’euros d’ici 2020 (!) contre 2 milliards aujourd’hui) ne constitue pas non plus un obstacle insurmontable au regard de la taille du bilan des principales banques françaises.

Au total, DB pense que la réforme amputera 1% du bénéfice net estimé pour 2013 de BNP Paribas, 2,5% pour Société Générale et 3,5% pour Crédit Agricole. Les dirigeants de banques françaises, qui ont fait un intense lobbying pour vider cette réforme de sa substance, peuvent dormir tranquilles.

« Nous continuons de penser que la réforme bancaire française est plus favorable aux banques que ne le sont le rapport Liikanen ou celui de la commission Vickers. Cela pourrait amener l’Europe à adopter une position moins contraignante, à moins que la France ne soit obligée d’adopter une réglementation plus dure ultérieurement », observent Flora Benhakoun et Jan Wolter, analystes chez Deutsche Bank.

SocGen, Renault, Capgemini… au menu des valeurs préférées de Kepler pour 2013

Kepler a publié sa liste de valeurs favorites en France pour 2013. Le courtier recommande de privilégier les titres à fort béta comme Société Générale, Capgemini ou Renault, au côté de valeurs de croissance comme L’Oréal, Ingenico, Seb ou JCDecaux et de valeurs en retournement (Bouygues, Carrefour). Dans l’univers des petites et moyennes valeurs, le courtier met en avant Terreis (foncière).

« Our view on the market is reasonably optimistic for 2013, with a backdrop mainly triggered by politics in Europe, more than by macro conditions », explique Pierre Boucheny, responsable de la recherche et auteur de l’étude.

En 2012, la liste de valeurs préférées de Kepler a bondi de 28,7%, avec un taux de rotation de 130% (13 changements dans l’année). Cette liste comportait 23 noms, dont 14 large caps et 9 small et mid.

 

2013: stratégie d’investissement, allocation d’actifs et secteurs – Credit Suisse

Quelles seront les sources de surperformance en 2013 ? Credit Suisse publie aujourd’hui une note résumant ses vues sur l’économie en général, l’allocation d’actifs correspondant et détaille par secteurs les grands thèmes et idées d’investissement pour l’année à venir. Lire la suite

KBC: une augmentation de capital prélude à une revalorisation boursière

Les analystes ont été nombreux à saluer l’augmentation de capital de 1,25 milliard d’euros annoncée hier par le groupe bancaire belge KBC, ainsi que la décision de rembourser 3,45 milliards d’euros à l’Etat belge. La dilution potentielle est importante (10%), mais avec cette opération, le marché devrait désormais se focaliser davantage sur le redressement de la rentabilité et, éventuellement, le retour de cash aux actionnaires. Lire la suite