ORAPI: hausse sensible des résultats et du dividende

ORAPI a enregistré l’an dernier un bond de 63% de son résultat net annuel à 2,1 millions d’euros (0,71€/action), très supérieur aux attentes des analystes, et ce grâce à l’intégration d’Argos Hygiène début 2012. Le chiffre d’affaires a progressé de 41% à 171,7 millions d’euros. L’EBITDA s’établit à 10,8 millions d’euros (+44%), soit 6,3% des ventes. Le résultat opérationnel ressort en hausse de 56% à 7,3 millions d’euros, soit 4,3% du chiffre d’affaires (contre 3,8% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,46€/action. ORAPI confirme viser une marge d’EBITDA supérieure à 8% d’ici 3 ans. Lire la suite

Ce que l’on apprend en lisant le document de référence d’Air Liquide

Le document de référence 2012 d’Air Liquide recèle quelques nouveautés, même s’il reste bien enfermé dans le carcan du document juridique-type de l’AMF, offrant peu d’informations réellement utiles à un investisseur. En cherchant bien… néanmoins… Lire la suite

Air Liquide: le board s’augmente de 10%

Le conseil d’administration d’Air Liquide a augmenté d’un peu plus de 10% le montant des jetons de présence (dont un peu plus de 62% de hausse pour Thierry Peugeot par exemple), alors que les dirigeants du groupe n’ont vu leur salaire augmenter que d’un peu plus de 1% (ce qui est plutôt raisonnable). Lire la suite

Les actions émergentes en retard de valorisation

Depuis le début de l’année, les actions suisses font la course en tête (+8,9% en $), juste devant les US (+8,8%) et le Japon (+6,8%). Les actions émergentes ne gagnent que 1%, avec des situations très contrastées (+4% au Brésil, mais +0,5% en Chine ou +0,3% en Russie et -1,9% en Corée). Un écart de performance qui peut étonner au regard des données fondamentales caractéristiques des actions émergentes (notamment une dynamique de croissance relativement plus forte). Lire la suite

Publications de résultats: la correction (à la baisse) continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Les prévisions de croissance des résultats des sociétés cotées en Europe ont été divisées par 2, selon Barclays (qui cite des données Bloomberg): entre novembre et aujourd’hui, on est passé d’une progression estimée des résultats en 2013 de +14% sur un an à +7%. Seuls deux secteurs n’entrent pas dans ce trend: l’immobilier et l’assurance, avec le retour d’un « momentum » favorable.

Barclays s’attarde (un peu) sur la France et souligne que les actions ont globalement battu leur secteur respectif de 2% en moyenne lors des publications de résultats, alors que paradoxalement, 60% des publications étaient inférieures aux attentes.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 01-03-2013

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Bouygues devrait profiter du rebond de la construction

L’amélioration des perspectives du secteur de la construction à l’international, ainsi que les bons résultats d’Alstom devraient profiter à Bouygues. L’occasion pour Citi de relever son avis de « vendre » à « neutre », avec un objectif de cours revu de 17,9€ à 21€. La banque note que des points noirs persistent : elle n’adhère pas à la prévision d’une stabilité de l’EBITDA dans les télécoms et estime que l’environnement de marché reste difficile pour Colas. Lire la suite

Eramet manque de catalyseurs à court terme – Natixis

Natixis entame le suivi d’Eramet avec un avis « neutre » et un objectif de cours de 109 euros. Le courtier estime que le groupe minier est pénalisé par l’absence de « catalyseurs positifs à court terme, malgré une valorisation attractive ». Lire la suite

Le board de Vinci généreux avec son PDG

Source: Vinci, document de référence 2012

Source: Vinci, document de référence 2012; salaires, ROPA et free cash flow en millions d’euros; Résultat par action et dividende en euros.

Vinci est beaucoup plus généreux avec son PDG qu’avec ses actionnaires ou ses salariés, si l’on en croit les données du document de référence 2012 (publié aujourd’hui). Xavier Huillard a vu sa rémunération totale augmenter de près de 4% (dont +8% pour la part variable). Les résultats financiers qui déterminent la part variable n’ont a priori pas de quoi éblouir (cf bas du tableau)…

Certes la masse salariale a augmenté de manière conséquente, mais les effectifs aussi, si bien que rapporté à chaque salarié, on n’est même pas à un rythme de progression comparable à l’inflation. On notera au passage la baisse de l’intéressement et de la participation….

Le dividende est lui stable à 1,77€/action, soit un rendement de 5% (plus que raisonnable).

Merci donc aux membres du comité des rémunérations: Robert Castaigne (ex-Total), François David (Coface), et Jean-Bernard Lévy – président du comité (Thales), qui ont fait preuve d’une belle générosité.

Arkema: un bénéfice par action très en-deçà des attentes

Arkema a publié des résultats annuels globalement en ligne avec les attentes du consensus, à l’exception notable du bénéfice par action. Celui-ci est inférieur de 54% aux prévisions du consensus, principalement à cause de charges de dépréciations et d’un impôt plus élevés que prévu. Lire la suite

Arkema redevient bénéficiaire, confirme ses objectifs 2016

Arkema a clôturé 2012 sur un profit de 220 millions d’euros (3,54€/action) contre une perte de 19 millions d’euros en 2011, malgré une dégradation de ses marges durant l’exercice. Le chiffre d’affaires a progressé de 8,4% à 6,4 milliards d’euros. L’excédent brut d’exploitation s’établit à 996 millions d’euros, contre 1,03 milliard d’euros un an plus tôt. Le résultat opérationnel ressort en baisse de 11% à 678 millions d’euros, soit 10,6% du chiffre d’affaires (contre 12,9% en 2011). Le groupe chimique prévoit de verser un dividende de 1,80€/action. Pour 2013, Arkema anticipe une reprise progressive des volumes au premier semestre. Il confirme ses objectifs financiers à l’horizon 2016 (chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros et marge d’EBITDA de 16% contre 15,6% en 2012). Lire la suite

Eiffage: résultats 2012 portés par la construction

Eiffage annonce une croissance de 7,3% de son résultat net annuel à 220 millions d’euros, grâce à la progression des marges des activités travaux. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,2% à 14 milliards d’euros (+2,6% à données comparables). Le résultat opérationnel courant atteint 1,2 milliard d’euros, en hausse de 8,6%. Le groupe prévoit de verser un dividende de 1,20€/action. Pour 2013, Eiffage annonce un carnet de commandes de 12,2 milliards d’euros, en baisse de 9,7%. Le groupe de BTP et de concessions table sur des ventes de 14,2 milliards d’euros, une hausse de son résultat opérationnel et de son résultat net, ainsi qu’une réduction de l’endettement. Lire la suite

Bouygues: la Bourse commence à corriger ses erreurs

La publication des résultats de Bouygues va-t-elle servir de catalyseur durable à un rebond boursier du conglomérat ? C’est possible. En tout cas, en annonçant que le point bas de rentabilité a été atteint l’an dernier, les investisseurs se rendent compte combien la valorisation actuelle du groupe est anormalement basse. Lire la suite

Bouygues bondit sur des résultats supérieurs aux attentes

Pour Oddo Securities, les investisseurs devraient être rassurés par la publication des résultats annuels de Bouygues. Les prévisions du groupe pour 2013 sont en ligne avec le consensus. Lire la suite

Bouygues en perte de vitesse dans presque tous ses métiers, prudent pour 2013

Bouygues a enregistré une chute de 41% son résultat net annuel à 633 millions d’euros, pénalisé par une conjoncture défavorable en Europe et par la chute des résultats de sa filiale Bouygues Telecom. Le chiffre d’affaires a progressé de 3% à 33,55 milliards d’euros. Le résultat opérationnel a lui plongé de 40% à 1,12 milliard d’euros, la baisse la plus forte étant enregistrée par la filiale de téléphonie mobile. Le groupe prévoit de verser un dividende de 1,60€/action. Pour 2013, Bouygues table sur un chiffre d’affaires quasi stable de 33,45 milliards d’euros, mais prévoit une baisse de 7% pour Bouygues Telecom. Lire la suite

CFAO restera coté à la Bourse de Paris

Pas de retrait de la cote pour CFAO. C’est la décision prise par son actionnaire de contrôle, le japonais Toyota Tsusho Corporation (TTC), filiale du constructeur automobile Toyota. La Bourse de Paris disposera d’un autre véhicule coté pour s’exposer à la croissance du continent africain, à côté de Bolloré. Précisons toutefois que ces sociétés présentent des flottants très limités, ce qui peut être une source de difficulté si tous les investisseurs veulent entrer/sortir en même temps.

Lien vers le communiqué de presse.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-02-2013

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 22/02/2013.

Publications de résultats: le yo-yo continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Le ratio de bonnes/mauvaises surprises dans les publications de résultats en Europe continue de jouer au yo-yo. Après avoir fortement chuté, puis avoir rebondi, la saison de publication de résultats a fait ressortir 46% de surprises positives vs négatives. Ce ratio atteint 78% pour les publications de chiffre d’affaires. Pour les stratégistes de Barclays, il est encore trop tôt pour déterminer si la bonne tenue de l’activité fin 2012 reflète un redressement effectif de la demande finale.

Eramet: résultats décevants pour Merrill, SG

Malgré une amélioration séquentielle au 4è trimestre, les analystes de Société Générale jugent décevants les résultats annuels d’Eramet. Selon SG, ces derniers ressortent en-deçà du consensus. La banque a un avis « achat » et un objectif de cours de 135€ sur le titre. Lire la suite

Eramet: chute des marges et des résultats en 2012

Eramet annonce une chute de 96% de son résultat net annuel à 8 millions d’euros, affecté par la baisse des prix du nickel et du manganèse. Le chiffre d’affaires a diminué de 4,4% à 3,45 milliards d’euros. L’EBITDA a diminué de 48% à 407 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant a chuté de 74% à 144 millions d’euros, soit 4,2% du chiffre d’affaires (contre 15,4% en 2011). Le groupe minier prévoit de verser un dividende de 1,30€/action. Pour 2013, Eramet table sur une remontée progressive des prix des minerais.

Lire la suite

Technip, l’anti-Saipem, gagne près de 5%

Technip sort du lot et affiche des résultats annuels qui rassurent apparemment les investisseurs, après le profit warning de Saipem fin janvier. L’action signe la plus forte hausse du CAC (près de 5%), dans un marché en repli. Lire la suite

CAC 40: 3/4 des sociétés ont publié; leurs profits ont chuté de 30% en 2012

Les trois quarts des sociétés du CAC 40 ont publié leurs résultats 2012 et fait leurs commentaires sur 2013. A l’heure actuelle, si l’activité des groupes cotés est en croissance de 4% en cumulé, les marges opérationnelles (RO/CA) sont sous pression, puisqu’elles sont passées de 11,6% à 9,4%. Le résultat net cumulé (part du groupe) des 30 sociétés accuse lui une chute de 30% à 43,8 milliards d’euros.

On notera qu’en moyenne, la réaction du marché à ces publications a été négative de 0,85%, avec des variations journalières allant de +7,7% (Renault) à -4,9% (Alcatel-Lucent).

Précision: cette analyse n’inclut par Pernod-Ricard ni Alstom (exercices décalés).

ArcelorMittal: le CEO et le board voient leur rémunération progresser en 2012

Si le groupe ArcelorMittal n’est pas au mieux au plan de sa santé financière, ses dirigeants et administrateurs se portent plutôt bien. Lire la suite

Vallourec progresse en Bourse malgré une « guidance » vague

Vallourec gagne un peu plus de 2% en Bourse jeudi dans les premières minutes de cotation, après l’annonce de ses résultats annuels. Le titre profite d’un 4è trimestre considéré comme « solide » si l’on en croit certains analystes. Pourtant, plusieurs soulignent des prévisions (« guidance ») vagues pour 2013. Lire la suite

Schneider: le titre progresse sur des prévisions encourageantes

L’action Schneider Electric signe une des plus fortes hausses à la Bourse de Paris après l’annonce de ses résultats annuels. Certains analystes soulignent la bonne résistance de l’activité en Europe au cours du 4è trimestre, alors que d’autres nouvelles sont moins bonnes (contre-performance en Asie et retournement de tendance en Amérique du Nord). La prévision d’une marge opérationnelle stable ou en légère hausse est considérée comme une bonne nouvelle. Lire la suite

Technip envisage une poursuite de la croissance en 2013

Technip publie une progression de 6,4% de son résultat net annuel à 539,7 millions d’euros. Le chiffre d’affaires a progressé de 20% à 8,2 milliards d’euros, tandis que l’EBITDA a augmenté de 15% à 1 milliard d’euros (soit 12,4% des ventes contre 13% en 2011). Le résultat opérationnel ressort en hausse de 16% à 821,7 millions d’euros d’euros, soit 10% du chiffre d’affaires (contre 14,3% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de 1,68€/action. Pour 2013, le groupe d’ingénierie vise une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 11% et 16%, soit des ventes estimées entre 9,1 et 9,5 milliards d’euros.

Lire la suite

Schneider Electric: préserve ses marges mais reste prudent pour 2013

Schneider Electric annonce une hausse de 3% de son résultat net annuel à 1,84 milliard d’euros, grâce à la bonne tenue de l’activité et des marges. Le chiffre d’affaires a progressé de 7% à 23,95 milliards d’euros (+0,7% en organique). Le résultat opérationnel ressort en hausse de 10% à 3,52 milliards d’euros, soit 14,7% du chiffre d’affaires (contre 14,3% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de 1,87€/action. Pour 2013, l’équipementier électrique table sur une croissance organique modérée du chiffre d’affaires et une marge d’EBITA ajustée stable à légèrement en hausse par rapport à 2012.

Lire la suite

Vallourec: inquiétants décrochages

Difficile de trouver de réels motifs de satisfaction dans la publication des résultats annuels de Vallourec. Philippe Crouzet a beau chercher à se rassurer en regardant la croissance des ventes au marché du pétrole et du gaz, les investisseurs vont surtout tiquer en voyant deux indicateurs bien mal orientés: Lire la suite

Vallourec: baisse des résultats en 2012, vise un redressement des marges en 2013

Vallourec annonce une chute de 46% de son résultat net 2012 à 217M€, résultat d’une baisse des volumes vendus dans la plupart de ses marchés à l’exclusion du pétrole et du gaz. La marge brute d’exploitation a reculé de 290 points de base à 14,8%, alors que le chiffre d’affaires a progressé de 1% à 5,33 milliards d’euros. Pour 2013, le fabricant de tubes sans soudre anticipe une croissance des volumes et des ventes, ainsi qu’une amélioration du taux de marge brute d’exploitation. Il proposera un dividende de 0,69€/action.

Lire la suite

Saint-Gobain: les résultats 2012 chutent, le rebond est espéré au second semestre 2013

Pénalisé par une conjoncture économique morose en Europe, Saint-Gobain annonce une chute de 40% de son résultat net l’an dernier à 766M€. Le groupe table sur un redressement de ses résultats à partir du second semestre 2013 et propose, en conséquence, un dividende stable à 1,24€/action. Lire la suite

Lafarge: sortie par le haut

Lafarge s’envole après la publication de résultats annuels d’assez bonne facture, même si le cimentier enregistre une baisse de son bénéfice net à 432M€. S’il confirme qu’il est bien revenu dans un cercle plus vertueux, potentiellement créateur de valeur, le mouvement de revalorisation du titre pourrait avoir de beaux jours devant lui. Lire la suite

Lafarge: le résultat net 2012 plonge de 27%; prudence pour 2013

Lafarge enregistre une chute de 27% de son résultat net annuel à 432M€, l’exercice 2011 ayant bénéficié de gains de cession.  Le groupe améliore ses performances au 4è trimestre, mais reste prudent pour 2013. Il confirme l’objectif d’afficher une dette inférieure à 10 mds€ (contre 11,32 mds€ fin 2012, pour un EBITDA en hausse de 4% à 3,45 mds€). Le dividende sera de 1€/action.

Publications de résultats: la macro explique le peu de bonnes surprises au 4è trimestre

Source: Morgan Stanley

Source: Morgan Stanley

A ce jour, 240 sociétés cotées ont publié leurs résultats annuels/du 4è trimestre, soit un bon tiers de la capitalisation boursière européenne (MSCI Europe). Dans l’ensemble, l’écart entre les bonnes et les mauvaises surprises n’est que de 8%, la proportion de bonnes surprises ayant eu tendance à reculer sensiblement. Pour les stratégistes de Morgan Stanley, cela s’explique avant tout par la conjoncture morose en Europe fin 2012. Lire la suite

Air Liquide: croissance modéré des résultats 2012

Air Liquide a annoncé une progression de 4,9% de son résultat net 2012 à 1,61 md€, grâce une baisse de la charge fiscale. Le groupe va verser un dividende de 2,5€/action, stable en facial, mais en hausse de 10,3% si l’on tient compte de l’attribution d’une action gratuite pour 10 détenues. Pour 2013, le producteur de gaz industriels anticipe une progression de ses résultats, sans toutefois donner d’indication chiffrée. Lire la suite

Solvay: un exercice 2012 aidé par le rebond des résultats au 4è trimestre

Solvay annonce un léger repli de son résultat net annuel à 710M€ (-2%) et confirme ses objectifs financiers pour 2016. Il propose un dividende de 3,2€/action (+4%). Le groupe chimique a enregistré une nette amélioration de ses performances au 4è trimestre, avec une hausse de 79% du résultat net et une progression de 36% du free cash flow (251M€). Sur l’ensemble de l’exercice, le free cash flow du groupe atteint 787M€ contre 656M€ pro forma en 2011. Lire la suite

Legrand sous pression en 2012, prudent pour 2013

Legrand a enregistré en 2012 un repli de son activité à périmètre et change constant (-1,4%), une baisse de sa marge opérationnelle ajustée (de 20,2% à 19,6%). Le résultat net progresse de 5,6% à 505,6 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 4,47 milliards d’euros. Pour 2013, le fabricant de matériel électrique basse tension voit ses ventes évoluer entre -2% et +2%, et la marge opérationnelle se situer entre 19% et 20% des ventes. Legrand proposera un dividende de 1€/action, en hausse de 7,5%. Lire la suite

Pour les investisseurs, les entreprises devraient investir davantage – BofAML

On parle souvent de la voracité des investisseurs pour les dividendes et/ou les rachats d’actions. Le graphique suivant, issu de la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch auprès d’investisseurs institutionnels dans le monde, montre que ce n’est pas vraiment le cas, et ce depuis quelques mois. Le souhait le plus fort est que les entreprises se remettent à investir. Lire la suite

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Publications de résultats: grosse semaine en perspective

La Bourse de Paris va être plus qu’animée cette semaine, avec d’importantes publications de résultats, tant dans le CAC 40 qu’en dehors. Petite revue des attentes du consensus pour chaque valeur. Lire la suite

Quoi, mon goodwill ? Qu’est-ce qu’il a mon goodwill ?

Crédit Agricole, ArcelorMittal, Peugeot. Suite aux demandes de l’European Securities and Markets Authority (ESMA) et de l’AMF en France, un certain nombre de groupes cotés ont annoncé de lourdes dépréciations d’actifs (dont font partie les goodwills, encore appelés « survaleurs » ou « écarts d’acquisition »). Un effort de transparence salutaire. Mais il y a encore beaucoup de progrès à faire. Lire la suite

Earnings Surprise Candidates in Europe – Citi

Source: Citi

Source: Citi

Lire la suite

Publications de résultats: Alcatel-Lucent, Dassault-Systèmes, Nexans, Sanofi…

Alcatel-Lucent publie une perte nette annuelle de 1,37 milliard d’euros (-0,61€/action) au titre de 2012. L’équipementier de télécommunications annonce le prochain départ de son DG, Bert Verwaayen (qui reste en poste en attendant que lui soit trouvé un successeur).

Dassault Systèmes annonce un bénéfice par action de 2,66€ au titre de l’exercice 2012, en hausse de 14%, après avoir passé la barre de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2013, le groupe vise une croissance (base non-IFRS) comprise entre 5% et 7% à devises constantes, une marge opérationnelle non-IFRS de 32% (31,6% en 2012) et un BPA non-IFRS compris entre 3,45 et 3,60€/action (contre 3,37€ en 2012).

Nexans annonce un bénéfice net annuel de 27 millions d’euros pour l’année 2012, soit 0,91€/action (contre une perte de 178M€ en 2011), mais un recul de sa marge opérationnelle à 202M€ contre 261M€ en 2011. Le groupe annonce un plan de réduction de ses coûts de 70M€. Il indique viser une marge opérationnelle comprise entre 350 et 400M€ en 2015. Pour 2013, Nexans table sur une « rentabilité opérationnelle sensiblement équivalente à celle de 2012. »

Sanofi accuse le coup après d’importantes pertes de brevets: le « bénéfice par action des activités » recule de 6,8% à 6,20€, tandis que le chiffre d’affaires progresse de 4,7% (+0,5% à changes constants) à 34,95 milliards d’euros. En 2013, Sanofi anticipe une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 800M€ liée à ses médicaments Plavix et Avapro. La prévisions du bénéfice par action des activités est comprise entre 0% et -5% à changes constants.

ArcelorMittal termine 2012 dans le rouge; 2013 plus encourageant

Dépréciations d’actifs, un recul des ventes d’acier, ArcelorMittal a terminé l’année 2012 sur une perte nette de 3,7 milliards de dollars. Les prévisions pour 2013 sont un peu plus encourageantes, sous réserve de stabilisation de l’environnement économique. Lire la suite

Cheap European stocks with good HOLT score

Here’s a list of investment ideas in the European equity universe, provided by Credit Suisse.

Source: Credit Suisse

Source: Credit Suisse

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs

Données au 1er février 2013.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko, market value en millions d’euros, Yield, ROE en %, ratios en multiple

 

La Pologne fait trébucher Imtech

Les profits warnings sont généralement lourdement sanctionnés par les marchés: les boursiers n’aiment pas les mauvaises surprises. Et ils ont tendance à tirer d’abord, et à poser des questions ensuite… Le hollandais Imtech vient d’en faire les frais, perdant près de 48% de sa capitalisation boursière après un avertissement sur résultat, la faute à des irrégularités liées à ses activités en Pologne – avec à la clef une dépréciation de 100 millions d’euros sur un projet dans ce pays.

Réaction de Andre Mulder, analyste chez Kepler, ce matin (par ailleurs très en-deçà de la réalité quant à la réaction du marché):

« This is totally unexpected, both in terms of timing and size of the problem. It seems the financing of the giant project was not fully secured. True, this was a project by a few individuals, which should have led to a cautious approach. Because of this management earlier on promised to treat this specific project carefully. However, this has clearly not been the case. The fall out is at least EUR100m and could be up to EUR200m if, eg we take this promissory note into account. If we take it to the extreme and use this EUR200m gross as well as the assumption that investors will be wary of Imtech until this has been fully sorted out, causing an overreaction in the share price, we think the impact on the stock could be up to 20%. »

Chimie: profiter de possibles faiblesses lors des publications de résultats pour se renforcer – Barclays

Les publications de résultats du 4è trimestre et les perspectives pour 2013 qui vont être bientôt annoncées par les entreprises du secteur chimique pourraient conduire à des prises de bénéfices, après de belles performances boursières en 2012. Pour les analystes de Barclays, cela pourrait constituer une opportunité de revenir sur le secteur.

« Leading Chemical indicators have turned more positive; this is the case with the German Ifo expectations and the US Chemical Activity Barometer. Domestic chemical production in Asia is back on a growth trend. If the early signs of improvement are confirmed by more positive data in the coming months, we expect the markets to bridge the current adverse earnings situation and start to discount 2014 prospects early. We acknowledge that disappointing 4Q12 earnings and a cautious management outlook for 2013 risk some short-term share price weakness, but we would see this as an opportunity rather than a lasting negative impact. »

Lire la suite

Idées d’investissement: des dividendes et peu de risque de crédit

Depuis l’an dernier, Citi vend aux investisseurs le thème des valeurs de rendement disposant de « perspectives solides au regard du marché des CDS ». Cette approche vise à combiner à la fois les signaux du marché actions et du marché du crédit. Citi produit une liste d’idées d’investissement ayant une capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars. Lire la suite

SBF120: ratios boursiers (P/E, P/B, EV/EBITDA, FCF Yield)

La valorisation des sociétés membres du SBF120, en quelques ratios. Pour aller plus loin, je vous renvoie vers cet outil, que j’ai développé.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Lire la suite

SBF120: performances individuelles (janvier 2013)

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Au cours du mois de janvier, la performance moyenne des titres composant le SBF 120 a été de +4,7% (elle diffère de l’indice qui affiche un gain de 2,7% hors dividendes). 53 titres ont progressé de plus de 4,7%, avec quelques performances « exceptionnelles » comme PagesJaunes, Technicolor ou Plastic Omnium.

Publications de résultat: un 4è trimestre mieux orienté

Les publications de résultats du 3è trimestre n’ont pas été si catastrophiques qu’annoncé, avec un ratio de sociétés battant le consensus élevé à 55%. Un résultat plus qu’honorable quand on se rappelle qu’à l’époque, le sentiment des investisseurs et les stats macro n’étaient sans doute pas aussi favorables ou bien orientés qu’actuellement. Pour le 4è trimestre, Deutsche Bank s’attend également à une saison un peu mieux orientée, grâce notamment à une amélioration de l’environnement économique. Est-ce à dire que l’on pourrait enfin assister à une stabilisation des anticipations de croissance des résultats pour 2013 ? A voir. Lire la suite

Rebond des actions périphériques: ce n’est que le début

Au-delà de la poursuite du rebond tant attendu des actions en 2013, nombreux ont été les gérants à pointer l’intérêt d’une réallocation, au sein de la poche actions, des titres de la « périphérie » de la zone euro. Si l’histoire est un guide, il y a de bonnes chances que l’expérience asiatique de la fin des années 1990 puisse confirmer ce sentiment… Lire la suite

Trouver le P/E d’équilibre du marché

Pour les stratégistes d’Exane BNP Paribas, la normalisation des marchés actions européens est en marche: les P/E prospectives se situent à 11,6x le résultat attendu en Europe (hors UK) et 12x au Royaume-Uni. Alors que la performance des actions en 2012 a largement été pilotée par la hausse des multiples, ce rythme d’appréciation devrait ralentir en 2013. En outre, les multiples de valorisation se rapprochent de leur valeur d’équilibre. Lire la suite