Ipsen termine 2012 dans le rouge, marges sous pression en 2013

Ipsen a enregistré une perte nette de 30 millions d’euros en 2012, en raison de charges et éléments non récurrents liés à Inspiration (activité cédée). Le chiffre d’affaires a progressé de 5,1% à 1,22 milliard d’euros (sur une base pro forma). Le résultat opérationnel a bondi de 58% 114,8 millions d’euros. Sur une base ajustée, il baisse de 0,8% à 196 millions d’euros, soit 16,1% du chiffre d’affaires (contre 17% en 2011). Pour 2013, Ipsen anticipe une poursuite de la croissance des activités de spécialité (+6-8%), qui devrait contrebalancer le recul de la médecine générale (-6% à -8%). La marge opérationnelle ajustée devrait se situer à 16%. Le groupe propose un dividende de 0,8€/action. Lire la suite

CFAO restera coté à la Bourse de Paris

Pas de retrait de la cote pour CFAO. C’est la décision prise par son actionnaire de contrôle, le japonais Toyota Tsusho Corporation (TTC), filiale du constructeur automobile Toyota. La Bourse de Paris disposera d’un autre véhicule coté pour s’exposer à la croissance du continent africain, à côté de Bolloré. Précisons toutefois que ces sociétés présentent des flottants très limités, ce qui peut être une source de difficulté si tous les investisseurs veulent entrer/sortir en même temps.

Lien vers le communiqué de presse.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-02-2013

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 22/02/2013.

Publications de résultats: le yo-yo continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Le ratio de bonnes/mauvaises surprises dans les publications de résultats en Europe continue de jouer au yo-yo. Après avoir fortement chuté, puis avoir rebondi, la saison de publication de résultats a fait ressortir 46% de surprises positives vs négatives. Ce ratio atteint 78% pour les publications de chiffre d’affaires. Pour les stratégistes de Barclays, il est encore trop tôt pour déterminer si la bonne tenue de l’activité fin 2012 reflète un redressement effectif de la demande finale.

CAC 40: 3/4 des sociétés ont publié; leurs profits ont chuté de 30% en 2012

Les trois quarts des sociétés du CAC 40 ont publié leurs résultats 2012 et fait leurs commentaires sur 2013. A l’heure actuelle, si l’activité des groupes cotés est en croissance de 4% en cumulé, les marges opérationnelles (RO/CA) sont sous pression, puisqu’elles sont passées de 11,6% à 9,4%. Le résultat net cumulé (part du groupe) des 30 sociétés accuse lui une chute de 30% à 43,8 milliards d’euros.

On notera qu’en moyenne, la réaction du marché à ces publications a été négative de 0,85%, avec des variations journalières allant de +7,7% (Renault) à -4,9% (Alcatel-Lucent).

Précision: cette analyse n’inclut par Pernod-Ricard ni Alstom (exercices décalés).

Publications de résultats: la macro explique le peu de bonnes surprises au 4è trimestre

Source: Morgan Stanley

Source: Morgan Stanley

A ce jour, 240 sociétés cotées ont publié leurs résultats annuels/du 4è trimestre, soit un bon tiers de la capitalisation boursière européenne (MSCI Europe). Dans l’ensemble, l’écart entre les bonnes et les mauvaises surprises n’est que de 8%, la proportion de bonnes surprises ayant eu tendance à reculer sensiblement. Pour les stratégistes de Morgan Stanley, cela s’explique avant tout par la conjoncture morose en Europe fin 2012. Lire la suite

Pour les investisseurs, les entreprises devraient investir davantage – BofAML

On parle souvent de la voracité des investisseurs pour les dividendes et/ou les rachats d’actions. Le graphique suivant, issu de la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch auprès d’investisseurs institutionnels dans le monde, montre que ce n’est pas vraiment le cas, et ce depuis quelques mois. Le souhait le plus fort est que les entreprises se remettent à investir. Lire la suite

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Novo Nordisk: un retard qui coûte cher

Dans l’industrie pharmaceutique, certains retards ou problèmes réglementaires coûtent cher. Le danois Novo Nordisk vient d’en faire l’amère expérience: la FDA américaine (en charge de l’homologation des médicaments) a refusé d’approuver l’insuline Tresiba, dans l’attente de nouveaux tests concernant les risques cardiovasculaires. Lire la suite

Novo Nordisk souffre, Sanofi en profite

L’action Sanofi signe la plus forte hausse du CAC 40 ce lundi matin (pour changer), grâce aux déboires de son rival danois Novo Nordisk. Les autorités américaines (FDA) lui ont en effet demandé de nouvelles informations sur les essais de son traitement pour le diabète de l’adulte Tresiba. Le diabète est l’une des classes thérapeutiques stratégiques pour Sanofi, avec son produit vedette Lantus, qui a représenté 4,96 milliards d’euros de ventes l’an dernier. Lire la suite

Quoi, mon goodwill ? Qu’est-ce qu’il a mon goodwill ?

Crédit Agricole, ArcelorMittal, Peugeot. Suite aux demandes de l’European Securities and Markets Authority (ESMA) et de l’AMF en France, un certain nombre de groupes cotés ont annoncé de lourdes dépréciations d’actifs (dont font partie les goodwills, encore appelés « survaleurs » ou « écarts d’acquisition »). Un effort de transparence salutaire. Mais il y a encore beaucoup de progrès à faire. Lire la suite

Le casse-tête des investisseurs obligataires à la recherche de rendement

Les investisseurs qui souhaitent basculer des obligations vers les actions ont un vrai casse-tête: historiquement, la perte maximale subie sur les actions (en tant que classe d’actif) a été de 48% contre 19% pour les obligations. Pour passer d’une classe à l’autre, on comprend donc qu’un investisseur demande une rémunération en conséquence. Il peut également chercher à trouver des idées d’investissement qui offrent un rendement important avec un risque de perte en capital limité. Lire la suite

Earnings Surprise Candidates in Europe – Citi

Source: Citi

Source: Citi

Lire la suite

Sanofi: la falaise des brevets pas totalement dépassée

La multiplication des « plates-formes de croissance » a permis à Sanofi d’absorber une bonne partie des pertes de brevets majeurs ces dernières années. Mais cela ne se voit pas encore dans l’évolution de ses résultats. Lire la suite

Sanofi: commentaires de brokers

Sanofi a publié de résultats annuels en demi-teinte: baisse de marges, mais le groupe pharmaceutique a limité les mauvaises surprises sur l’évolution de ses ventes après la perte de brevets clefs (Plavix). Les prévisions pour 2013 (0% à -5% pour le BPA) sont prudentes. Le marché sanctionne ces annonces, le titre signant la plus forte baisse du CAC 40 (après toutefois une hausse de 22% sur 1 an). Lire la suite

Publications de résultats: Alcatel-Lucent, Dassault-Systèmes, Nexans, Sanofi…

Alcatel-Lucent publie une perte nette annuelle de 1,37 milliard d’euros (-0,61€/action) au titre de 2012. L’équipementier de télécommunications annonce le prochain départ de son DG, Bert Verwaayen (qui reste en poste en attendant que lui soit trouvé un successeur).

Dassault Systèmes annonce un bénéfice par action de 2,66€ au titre de l’exercice 2012, en hausse de 14%, après avoir passé la barre de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2013, le groupe vise une croissance (base non-IFRS) comprise entre 5% et 7% à devises constantes, une marge opérationnelle non-IFRS de 32% (31,6% en 2012) et un BPA non-IFRS compris entre 3,45 et 3,60€/action (contre 3,37€ en 2012).

Nexans annonce un bénéfice net annuel de 27 millions d’euros pour l’année 2012, soit 0,91€/action (contre une perte de 178M€ en 2011), mais un recul de sa marge opérationnelle à 202M€ contre 261M€ en 2011. Le groupe annonce un plan de réduction de ses coûts de 70M€. Il indique viser une marge opérationnelle comprise entre 350 et 400M€ en 2015. Pour 2013, Nexans table sur une « rentabilité opérationnelle sensiblement équivalente à celle de 2012. »

Sanofi accuse le coup après d’importantes pertes de brevets: le « bénéfice par action des activités » recule de 6,8% à 6,20€, tandis que le chiffre d’affaires progresse de 4,7% (+0,5% à changes constants) à 34,95 milliards d’euros. En 2013, Sanofi anticipe une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 800M€ liée à ses médicaments Plavix et Avapro. La prévisions du bénéfice par action des activités est comprise entre 0% et -5% à changes constants.

Cheap European stocks with good HOLT score

Here’s a list of investment ideas in the European equity universe, provided by Credit Suisse.

Source: Credit Suisse

Source: Credit Suisse

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs

Données au 1er février 2013.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko, market value en millions d’euros, Yield, ROE en %, ratios en multiple

 

Idées d’investissement: des dividendes et peu de risque de crédit

Depuis l’an dernier, Citi vend aux investisseurs le thème des valeurs de rendement disposant de « perspectives solides au regard du marché des CDS ». Cette approche vise à combiner à la fois les signaux du marché actions et du marché du crédit. Citi produit une liste d’idées d’investissement ayant une capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars. Lire la suite

SBF120: ratios boursiers (P/E, P/B, EV/EBITDA, FCF Yield)

La valorisation des sociétés membres du SBF120, en quelques ratios. Pour aller plus loin, je vous renvoie vers cet outil, que j’ai développé.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Lire la suite

SBF120: performances individuelles (janvier 2013)

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Au cours du mois de janvier, la performance moyenne des titres composant le SBF 120 a été de +4,7% (elle diffère de l’indice qui affiche un gain de 2,7% hors dividendes). 53 titres ont progressé de plus de 4,7%, avec quelques performances « exceptionnelles » comme PagesJaunes, Technicolor ou Plastic Omnium.

Publications de résultat: un 4è trimestre mieux orienté

Les publications de résultats du 3è trimestre n’ont pas été si catastrophiques qu’annoncé, avec un ratio de sociétés battant le consensus élevé à 55%. Un résultat plus qu’honorable quand on se rappelle qu’à l’époque, le sentiment des investisseurs et les stats macro n’étaient sans doute pas aussi favorables ou bien orientés qu’actuellement. Pour le 4è trimestre, Deutsche Bank s’attend également à une saison un peu mieux orientée, grâce notamment à une amélioration de l’environnement économique. Est-ce à dire que l’on pourrait enfin assister à une stabilisation des anticipations de croissance des résultats pour 2013 ? A voir. Lire la suite

Les investisseurs sont bullish, parient sur les banques – BofAML

Les banques ne feraient-elles plus peur aux investisseurs ? Pour la première fois depuis 2007, une proportion significative d’entre eux, dans le monde, surpondèrent les valeurs financières dans leurs portefeuilles. Les gestionnaires sont même particulièrement optimistes (« bullish »), selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch… Ce qui n’exclut pas le risque, voire le besoin, d’une correction dans le courant du premier trimestre. Lire la suite

Idées d’investissement: à la recherche de dividendes durables

Les investisseurs en quête d’idées qui soient sources de rendement se sont beaucoup focalisés l’an dernier sur le crédit et les obligations à haut rendement. De l’avis de nombreux gérants, ces classes d’actifs ont épuisé leur potentiel d’appréciation. L’univers des actions recèle lui aussi des idées d’investissement qui offrent des niveaux de rendement du dividende significatifs, avec des perspectives de stabilité voire d’amélioration du dividende, grâce à une bonne visibilité sur la génération de flux de trésorerie des entreprises. Lire la suite

Quels sont les titres à gros béta ?

Source: Factset, calculs weeko

Source: données Factset, calculs weeko

Un investisseur qui souhaiterait théoriquement surperformer le marché devrait en toute logique privilégier les titres à béta élevé… Le graphique ci-dessus produit le béta de chaque titre composant le SBF 120. Le béta est calculé sur un historique de données hebdomadaires au cours des 2 dernières années (on a pris en réalité 101 données par série, certains titres n’ayant pas encore 2 ans complets de cotation (cas d’Aperam par exemple).

Revue de 2012 version quant

L’équipe d’analyse quantitative de Société Générale a publié hier sa revue mensuelle des performances des places boursières mondiales, et en a profité pour faire le bilan de l’année 2012. La principale conclusion est que l’excellente année 2012 (en termes de performance absolue du crédit ou des actions) était en fait « mauvaise » car ce sont les décideurs politiques, et les banquiers centraux, qui ont été les principaux moteurs de la hausse des Bourses, et pas les fondamentaux des entreprises, qui, eux, se détériorent. Lire la suite

Rendement total du SBF 120: performance par titre

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Les performances affichées intègrent les dividendes réinvestis. Lire la suite

2013: stratégie d’investissement, allocation d’actifs et secteurs – Credit Suisse

Quelles seront les sources de surperformance en 2013 ? Credit Suisse publie aujourd’hui une note résumant ses vues sur l’économie en général, l’allocation d’actifs correspondant et détaille par secteurs les grands thèmes et idées d’investissement pour l’année à venir. Lire la suite

HSBC: thèmes et idées d’investissement pour 2013

HSBC anticipe une modeste progession des actions européennes l’an prochain, avec l’espoir d’une rotation marquée des portefeuilles des obligations vers les actions – mouvement dont on semble sentir les prémices selon certains gérants (avec le retour des investisseurs anglo-saxons notamment). Lire la suite

Deutsche Bank voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013

Message très optimiste de la part de Deutsche Bank. La banque voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013 et à 340 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). Cette prévision s’appuie sur un scénario de croissance économique mondiale de 3,5% l’an prochain, une progression des bénéfices des entreprises de 6% et un mouvement de revalorisation (« re-rating ») des actions avec un P/E de 12,5x (contre 11x actuellement). Lire la suite

Citi anticipe une poursuite de la revalorisation des actions en 2013

Citi pense que l’indice Stoxx 600 pourrait atteindre 290 points fin 2013 et 315 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). La hausse des Bourses européennes (qui affichent déjà parmi les meilleures performances en 2012) devrait donc se poursuivre, grâce notamment à la stabilisation de l’environnement économique et politique, à une croissance modeste des résultats (+10-15% en bottom-up, mais +5-10% en top-down), et à une réappréciation des multiples de valorisation (reflet d’un regain de confiance des investisseurs). Lire la suite

Sanofi, valeur préférée de JPMorgan pour 2013

Pour les analystes de JPMorgan, l’année 2013 sera une nouvelle fois marquée par la tombée de nombreux brevets dans le domaine public (« patent cliff »), affectant l’évolution des revenus de nombreux laboratoires pharmaceutiques. Dans cet environnement, les analystes pharma de la banque estime que Sanofi offre le meilleur couple risque-rendement du secteur (leur objectif de cours est de 78€ sur le titre). Lire la suite

2013: perspectives et thèmes pour les marchés actions d’après UBS

 

Les stratégistes actions d’UBS, Nick Nelson, Christopher Ferrarone et Jerry McGuire, ont publié ces derniers jours leurs prévisions et les thèmes d’investissement qui devraient occuper les investisseurs en 2013: leur prévision est celle d’un rendement à deux chiffres pour les actions mondiales (MSCI AC World Index), qui s’appuierait sur une croissance « mid-single digit » des profits (autour de 5%) et sur une légère expansion des multiples de valorisation (P/E 2013e de 11,2x), toujours très en-dessous de leur moyenne historique. Lire la suite

Corporate français: CDS 5 ans et notation – BofAML

Source: Bank of America Merrill Lynch

Bilan des publications de résultats en Europe – Barclays

Un peu plus de 360 sociétés membres du Stoxx 600 ont publié leurs résultats trimestriels. La proportion de sociétés faisant mieux que prévu continue de reculer (25% contre 40% auparvant), expliquant le repli des indices boursiers.

Source: Barclays

Hausse des actions: plus de place pour les mauvaises surprises

Morgan Stanley s’accroche à son message de prudence sur les actions, qui lui a fait louper le rebond des indices boursiers depuis cet été. L’argument ? Les niveaux de valorisation des actifs dans les pays développés sont tels qu’ils ne supporteraient pas une mauvaise nouvelle. Or, le risque fiscal aux Etats-Unis et en Europe prend de l’ampleur et pourrait provoquer une correction dans les six mois à venir. Lire la suite

A son tour, HSBC redécouvre l’intérêt du style value

Depuis le mois de juillet, HSBC estime que le style « value » (recherche de titres décotés) est plus attrayant que le style « growth » (recherche de valeurs de croissance). La banque vient de publier une nouvelle étude sur le sujet, avec quelques idées d’investissement pour les investisseurs intéressés par ce style de gestion. Lire la suite

« Champions du monde »: un thème toujours attrayant – Citi

Le thème des « champions du monde » développé par Citi (et quelques autres brokers, mais sous des noms différents et via des méthodologies plus ou moins complexes) reste d’actualité: le rythme de croissance de l’économie mondiale demeure faible (2,5% en 2012 et 2013 selon les économistes de JPMorgan), la divergence entre pays émergents et pays développés est marquée, tout comme la situation bilantielle des agents économiques. Autant d’éléments qui rendent toujours attrayant la recherche d’entreprises de qualité capables d’afficher une croissance bénéficiaire durablement supérieure à celle de l’économie. Lire la suite

Idées d’investissement: recherche de rendements stables

Les investisseurs sont à la recherche de rendements stables. A travers son approche fondamentale basée sur la rentabilité cash du capital investi (CROCI), Deutsche Bank a établi une liste de valeurs ayant réussi à maintenir leur rentabilité depuis 2009 et capable de préserver leur avantage concurrentiel dans les années à venir (en particulier car elles n’ont pas opéré de réallocation hasardeuse de leurs ressources en capital). Ces actifs à rendement « sûr » proposent un rendement supérieur à 6%. Lire la suite

Allocation sectorielle recommandée par Cheuvreux

Extrait de la dernière note de stratégie du courtier. Lire la suite

Un point sur la valorisation des actions européennes

Source: Exane BNP Paribas

Lire la suite

Quand Exane cite Benjamin Graham sans l’appliquer

David Finch, chez Exane BNP Paribas, publie ce matin une liste de valeurs répondant aux critères de la gestion dite value, et cite abondamment Benjamin Graham. Mais il y a un gouffre entre le discours et la pratique… Lire la suite

Vue globale sur les marchés actions par régions & secteurs

Source: Citi

Lire la suite

Les actions de la zone euro retrouvent grâce aux yeux des investisseurs-BofAML

La dernière enquête auprès des investisseurs réalisée par Bank of America Merrill Lynch a été publiée aujourd’hui. Elle révèle que, pour la première fois depuis avril 2011, les investisseurs ont accru leur exposition aux actions de la zone euro. « Les investisseurs considèrent désormais que la crise de la dette souveraine en Europe est un risque de moindre ampleur (‘lower tail risk’) que le ‘mur budgétaire’ (‘fiscal cliff’). » Un risque amoindri, mais qui pourrait ressurgir en cas de difficulté et provoquer de violents arbitrages de la part des investisseurs, nuançons un peu le propos. Lire la suite

Quelques idées d’investissement

Deutsche Bank a publié une nouvelle livraison de son analyse basée sur le CROCI, laquelle contient un screening du marché mondial des actions. Avec quelques idées d’investissement intéressantes, sélectionnées par les analystes de la banque. Lire la suite

Quality Street

Au regard d’un environnement économique plus qu’incertain, la qualité est un point de repère toujours utile pour les investisseurs en actions, selon les stratégistes de Citi. « Europe SA n’est pas le PIB européen », affirment-ils dans une étude datée du 9 août. Lire la suite

Chamboulement en vue au sein du CAC 40 ?

Va-t-on assister à une opération de nettoyage de l’indice CAC 40 ? La rentrée estivale devrait être marquée par l’annonce des résultats de la revue annuelle du CAC par le conseil scientifique de NYSE Euronext (des réunions dont le calendrier précis est tenu secret pour des raisons inconnues). Lire la suite

Ipsen: la rechute

En annonçant la suspension d’un programme de recherches cliniques sur un possible relais de croissance, Ipsen jette un nouveau doute sur sa stratégie et touche un plus bas historique. L’occasion de s’intéresser au dossier. Lire la suite

Midcaps: privilégier les titres « défensifs » – Oddo Securities

Depuis le début de l’année et malgré la conjoncture, les valeurs petites et moyennes tirent leur épingle du jeu (en grande partie parce que ce compartiment de la cote comporte peu ou pas de valeurs financières…). Dans cet univers, Oddo recommande de privilégier des titres plus défensifs (ou dont la croissance est de qualité/visible).

« Une grande part de nos observations du début d’année reste valide : i/ le marché devrait rester dirigé par la macroéconomie et la politique, ii/ en Europe, le climat des affaires repart à la baisse et nous n’entrevoyons toujours pas de reprise avant 2013, en conséquence de quoi le momentum a peu de chance de redevenir moteur pour les indices. La croissance économique devrait rester encore quelques mois très contrastée, avec une Europe sous forte contrainte(s), un continent américain qui apparaît en meilleur santé économique, et des émergents encore dynamiques (auxquels nous continuons toujours de croire) mais pour lesquels les premiers signes de ralentissement (en Chine notamment) font naître des inquiétudes. Le différentiel de croissance et de valorisation par rapport aux large caps est redevenu plus favorable (le consensus devra-t-il s’ajuster ? Mais l’absence de valeurs financières autorise des espoirs de surperformance des midcaps. Nous continuons de privilégier des véhicules i/ plutôt défensifs (BIC, Gemalto, Orpéa, Rubis), ii/ si possible exposés aux USA ou aux Emergents (BIC, CFAO, Gemalto), iii/ dont les multiples apparaissent abordables à nos analystes. »

 

Profil financier du CAC 40

Profil Financier CAC40
h/t Agefi.

Lien vers un article du quotidien financier, évoquant le faible niveau de valorisation de l’indice (1x les fonds propres), et où ce document est cité.

 

Point sur la valorisation des actions européennes

Lire la suite