6 reasons why « Value » should continue to outperform in 2017

To those who fear market have already priced in a lot of good news, especially on the « Trump » effect on the macro backdrop, and that maybe the « Value » trade is now overcrowded and associated sector rotation (from defensive names to more cyclical ones) is overdone, Morgan Stanley’s equity strategy team, lead by Graham Secker, has some good news. Actually 6… Lire la suite

If you want to make money, you have to be a good… Sector picker

Many fund managers pried their ability to pick stocks, or, as the jargon goes « generate alpha » through stock selection (and with that the handsome fees they charge you). But the following 2 graphs show that rather than picking the right stocks, it’s better to pick the right sectors…

Lire la suite

Overall, falling oil prices are good news for European earnings

Say Morgan Stanley’s European equity strategists:

« We believe the fall in the oil price is set to translate into a significant boost for European corporate earnings. Energy accounts for around 10% of European earnings – and historical precedent suggest a 50% drop in the oil price should lead to a 25% fall in energy EPS. Earnings for chemicals, utilities and mining, which together account for a further 10% of European earnings, should also experience a net negative impact from lower oil prices. However, the remaining 80% of European corporate earnings should see a net boost of around 13% on our estimates, as lower material costs lead to higher gross margins. In aggregate, we estimate that even on conservative assumptions a 50% drop in the oil price should translate into a net boost of around 7% to European market-level EPS. »

Lire la suite

Remember how the market was… like a month ago ?

That’s the « world » (European equity market as represented by the Stoxx Europe 600 index actually) on Oct 15, 2014 and on Nov 21, 2014…

Source: Factset

Source: Factset

On Nov 21st (yesterday):

Source: Factset

Source: Factset

As a reminder, volatility on Euro Stoxx 50 (much narrower index) was 28.76 on October 15 (it peaked for the year at 31.52 on the 16th of October). Now it’s 18.91.

In summary, the European stock market has gained 10.8% in a little bit more than a month, while volatility has declined by 34%.

Good reminder of Buffett’s favorite quote from Ben’s Graham: « Be fearful when everyone else is greedy; be greedy when everyone else is fearful ». Works all the time !

What are the equity markets worth right now ?

From Bank of America Merrill Lynch (report date Nov 7)…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Here’s a focus on European equity market (through the Stoxx Europe 600 universe):

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

 

Sanofi: le « re-rating » est loin d’être terminé

En quelques années, Sanofi s’est transformé : attaqué de toutes parts dans la seconde moitié des années 2000 à cause des craintes de pertes de brevets, victime d’une R&D en panne, le groupe, sous l’impulsion de Chris Viehbacher, s’est redressé et affiche aujourd’hui une santé insolante. Avec une capitalisation boursière de 110 milliards d’euros, il caracole en tête du CAC 40. Lire la suite

Le « pouvoir de la liquidité » ou quand la croissance se paie trop cher

Ian Richards et Graham Stuart Bischop, stratégistes chez Exane BNP Paribas, ont publié ce matin une analyse fort intéressante tentant de comprendre la dichotomie profonde observée actuellement en Bourse entre valeur de croissance (« growth ») et titres décotés (« value »). Leur conclusion est que dans un environnement de liquidités abondantes, les titres « growth » intègrent des perspectives de croissance trop optimistes. Les investisseurs devraient bien comprendre ce que « price » le marché avant de s’intéresser à de telles valeurs. Lire la suite

L’Amérique Latine, eldorado des groupes pharmaceutiques

Au sein des marchés émergents, l’Amérique Latine représente un potentiel de croissance important pour de nombreux laboratoires pharmaceutiques, à commencer par le leader de la région, Sanofi. Lire la suite

Le pricing power sous l’angle du crédit – Morgan Stanley

Après leurs collègues du côté equity, les analystes crédit de Morgan Stanley ont publié deux listes de valeurs ayant un pricing power élevé et faible. Lire la suite

L’Oréal: si Nestlé vend ses 30%, le titre vaut 167 euros – Exane

Dans une étude intitulée « Réaction en chaîne », Exane BNP Paribas estime que Nestlé vendra sa participation de 29,6% dans L’Oréal (valorisée 22,8 mds€ au cours du marché) pour un montant très supérieur à ce qu’anticipe la Bourse (au groupe de cosmétique ou à LVMH). Une telle hypothèse conduit le broker à revaloriser l’objectif de cours de L’Oréal de 114€ à 167€.

Par voie de conséquence, L’Oréal vendra sa participation dans Sanofi (8,8%, soit 9,5 milliards d’euros au prix du marché). Le groupe pharmaceutique pourrait racheter la moitié de cette participation. Un joli mécano financier qui visiblement passionne les analystes du courtier. Lire la suite

Oddo propose une occasion unique de spéculer un peu plus sur AB Science

« Une opportunité unique » d’être actionnaire du « fleuron de la biotechnologie française ». Oddo Securities n’y va pas avec le dos de la cuillère pour vendre AB Science. Le courtier vient d’initier le suivi de la société avec un avis « achat » et un objectif de cours de 40 euros (soit +124% de potentiel). Il faut juste rappeler qu’en un an, l’action d’AB Science a déjà pris 56%… Mais bon, la biotech c’est un peu comme le poker: quand on a les bonnes cartes, cela peut vite être le gros lot ! L’action signe à la mi-journée la plus forte hausse au sein du SBF120 (+5%). Lire la suite

Ipsen tourne la page Inspiration, Natixis repasse à l’achat

La publication des résultats annuels d’Ipsen ce matin montre que le groupe a tourné la page Inspiration. Le courtier Natixis estime d’ailleurs que le groupe dispose d’un « horizon plus dégagé » et repasse à l’achat sur le titre (contre « neutre »), avec un objectif de cours de 30 euros. Lire la suite

Ipsen termine 2012 dans le rouge, marges sous pression en 2013

Ipsen a enregistré une perte nette de 30 millions d’euros en 2012, en raison de charges et éléments non récurrents liés à Inspiration (activité cédée). Le chiffre d’affaires a progressé de 5,1% à 1,22 milliard d’euros (sur une base pro forma). Le résultat opérationnel a bondi de 58% 114,8 millions d’euros. Sur une base ajustée, il baisse de 0,8% à 196 millions d’euros, soit 16,1% du chiffre d’affaires (contre 17% en 2011). Pour 2013, Ipsen anticipe une poursuite de la croissance des activités de spécialité (+6-8%), qui devrait contrebalancer le recul de la médecine générale (-6% à -8%). La marge opérationnelle ajustée devrait se situer à 16%. Le groupe propose un dividende de 0,8€/action. Lire la suite

CFAO restera coté à la Bourse de Paris

Pas de retrait de la cote pour CFAO. C’est la décision prise par son actionnaire de contrôle, le japonais Toyota Tsusho Corporation (TTC), filiale du constructeur automobile Toyota. La Bourse de Paris disposera d’un autre véhicule coté pour s’exposer à la croissance du continent africain, à côté de Bolloré. Précisons toutefois que ces sociétés présentent des flottants très limités, ce qui peut être une source de difficulté si tous les investisseurs veulent entrer/sortir en même temps.

Lien vers le communiqué de presse.

CAC 40: 3/4 des sociétés ont publié; leurs profits ont chuté de 30% en 2012

Les trois quarts des sociétés du CAC 40 ont publié leurs résultats 2012 et fait leurs commentaires sur 2013. A l’heure actuelle, si l’activité des groupes cotés est en croissance de 4% en cumulé, les marges opérationnelles (RO/CA) sont sous pression, puisqu’elles sont passées de 11,6% à 9,4%. Le résultat net cumulé (part du groupe) des 30 sociétés accuse lui une chute de 30% à 43,8 milliards d’euros.

On notera qu’en moyenne, la réaction du marché à ces publications a été négative de 0,85%, avec des variations journalières allant de +7,7% (Renault) à -4,9% (Alcatel-Lucent).

Précision: cette analyse n’inclut par Pernod-Ricard ni Alstom (exercices décalés).

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Novo Nordisk: un retard qui coûte cher

Dans l’industrie pharmaceutique, certains retards ou problèmes réglementaires coûtent cher. Le danois Novo Nordisk vient d’en faire l’amère expérience: la FDA américaine (en charge de l’homologation des médicaments) a refusé d’approuver l’insuline Tresiba, dans l’attente de nouveaux tests concernant les risques cardiovasculaires. Lire la suite

Novo Nordisk souffre, Sanofi en profite

L’action Sanofi signe la plus forte hausse du CAC 40 ce lundi matin (pour changer), grâce aux déboires de son rival danois Novo Nordisk. Les autorités américaines (FDA) lui ont en effet demandé de nouvelles informations sur les essais de son traitement pour le diabète de l’adulte Tresiba. Le diabète est l’une des classes thérapeutiques stratégiques pour Sanofi, avec son produit vedette Lantus, qui a représenté 4,96 milliards d’euros de ventes l’an dernier. Lire la suite

Le casse-tête des investisseurs obligataires à la recherche de rendement

Les investisseurs qui souhaitent basculer des obligations vers les actions ont un vrai casse-tête: historiquement, la perte maximale subie sur les actions (en tant que classe d’actif) a été de 48% contre 19% pour les obligations. Pour passer d’une classe à l’autre, on comprend donc qu’un investisseur demande une rémunération en conséquence. Il peut également chercher à trouver des idées d’investissement qui offrent un rendement important avec un risque de perte en capital limité. Lire la suite

Sanofi: la falaise des brevets pas totalement dépassée

La multiplication des « plates-formes de croissance » a permis à Sanofi d’absorber une bonne partie des pertes de brevets majeurs ces dernières années. Mais cela ne se voit pas encore dans l’évolution de ses résultats. Lire la suite

Sanofi: commentaires de brokers

Sanofi a publié de résultats annuels en demi-teinte: baisse de marges, mais le groupe pharmaceutique a limité les mauvaises surprises sur l’évolution de ses ventes après la perte de brevets clefs (Plavix). Les prévisions pour 2013 (0% à -5% pour le BPA) sont prudentes. Le marché sanctionne ces annonces, le titre signant la plus forte baisse du CAC 40 (après toutefois une hausse de 22% sur 1 an). Lire la suite

Publications de résultats: Alcatel-Lucent, Dassault-Systèmes, Nexans, Sanofi…

Alcatel-Lucent publie une perte nette annuelle de 1,37 milliard d’euros (-0,61€/action) au titre de 2012. L’équipementier de télécommunications annonce le prochain départ de son DG, Bert Verwaayen (qui reste en poste en attendant que lui soit trouvé un successeur).

Dassault Systèmes annonce un bénéfice par action de 2,66€ au titre de l’exercice 2012, en hausse de 14%, après avoir passé la barre de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2013, le groupe vise une croissance (base non-IFRS) comprise entre 5% et 7% à devises constantes, une marge opérationnelle non-IFRS de 32% (31,6% en 2012) et un BPA non-IFRS compris entre 3,45 et 3,60€/action (contre 3,37€ en 2012).

Nexans annonce un bénéfice net annuel de 27 millions d’euros pour l’année 2012, soit 0,91€/action (contre une perte de 178M€ en 2011), mais un recul de sa marge opérationnelle à 202M€ contre 261M€ en 2011. Le groupe annonce un plan de réduction de ses coûts de 70M€. Il indique viser une marge opérationnelle comprise entre 350 et 400M€ en 2015. Pour 2013, Nexans table sur une « rentabilité opérationnelle sensiblement équivalente à celle de 2012. »

Sanofi accuse le coup après d’importantes pertes de brevets: le « bénéfice par action des activités » recule de 6,8% à 6,20€, tandis que le chiffre d’affaires progresse de 4,7% (+0,5% à changes constants) à 34,95 milliards d’euros. En 2013, Sanofi anticipe une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 800M€ liée à ses médicaments Plavix et Avapro. La prévisions du bénéfice par action des activités est comprise entre 0% et -5% à changes constants.

Idées d’investissement: des dividendes et peu de risque de crédit

Depuis l’an dernier, Citi vend aux investisseurs le thème des valeurs de rendement disposant de « perspectives solides au regard du marché des CDS ». Cette approche vise à combiner à la fois les signaux du marché actions et du marché du crédit. Citi produit une liste d’idées d’investissement ayant une capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars. Lire la suite

Les investisseurs sont bullish, parient sur les banques – BofAML

Les banques ne feraient-elles plus peur aux investisseurs ? Pour la première fois depuis 2007, une proportion significative d’entre eux, dans le monde, surpondèrent les valeurs financières dans leurs portefeuilles. Les gestionnaires sont même particulièrement optimistes (« bullish »), selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch… Ce qui n’exclut pas le risque, voire le besoin, d’une correction dans le courant du premier trimestre. Lire la suite

Quels sont les titres à gros béta ?

Source: Factset, calculs weeko

Source: données Factset, calculs weeko

Un investisseur qui souhaiterait théoriquement surperformer le marché devrait en toute logique privilégier les titres à béta élevé… Le graphique ci-dessus produit le béta de chaque titre composant le SBF 120. Le béta est calculé sur un historique de données hebdomadaires au cours des 2 dernières années (on a pris en réalité 101 données par série, certains titres n’ayant pas encore 2 ans complets de cotation (cas d’Aperam par exemple).

Revue de 2012 version quant

L’équipe d’analyse quantitative de Société Générale a publié hier sa revue mensuelle des performances des places boursières mondiales, et en a profité pour faire le bilan de l’année 2012. La principale conclusion est que l’excellente année 2012 (en termes de performance absolue du crédit ou des actions) était en fait « mauvaise » car ce sont les décideurs politiques, et les banquiers centraux, qui ont été les principaux moteurs de la hausse des Bourses, et pas les fondamentaux des entreprises, qui, eux, se détériorent. Lire la suite

Rendement total du SBF 120: performance par titre

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Les performances affichées intègrent les dividendes réinvestis. Lire la suite

2013: stratégie d’investissement, allocation d’actifs et secteurs – Credit Suisse

Quelles seront les sources de surperformance en 2013 ? Credit Suisse publie aujourd’hui une note résumant ses vues sur l’économie en général, l’allocation d’actifs correspondant et détaille par secteurs les grands thèmes et idées d’investissement pour l’année à venir. Lire la suite

Sanofi, valeur préférée de JPMorgan pour 2013

Pour les analystes de JPMorgan, l’année 2013 sera une nouvelle fois marquée par la tombée de nombreux brevets dans le domaine public (« patent cliff »), affectant l’évolution des revenus de nombreux laboratoires pharmaceutiques. Dans cet environnement, les analystes pharma de la banque estime que Sanofi offre le meilleur couple risque-rendement du secteur (leur objectif de cours est de 78€ sur le titre). Lire la suite

Quand Exane cite Benjamin Graham sans l’appliquer

David Finch, chez Exane BNP Paribas, publie ce matin une liste de valeurs répondant aux critères de la gestion dite value, et cite abondamment Benjamin Graham. Mais il y a un gouffre entre le discours et la pratique… Lire la suite

Les actions de la zone euro retrouvent grâce aux yeux des investisseurs-BofAML

La dernière enquête auprès des investisseurs réalisée par Bank of America Merrill Lynch a été publiée aujourd’hui. Elle révèle que, pour la première fois depuis avril 2011, les investisseurs ont accru leur exposition aux actions de la zone euro. « Les investisseurs considèrent désormais que la crise de la dette souveraine en Europe est un risque de moindre ampleur (‘lower tail risk’) que le ‘mur budgétaire’ (‘fiscal cliff’). » Un risque amoindri, mais qui pourrait ressurgir en cas de difficulté et provoquer de violents arbitrages de la part des investisseurs, nuançons un peu le propos. Lire la suite

Quality Street

Au regard d’un environnement économique plus qu’incertain, la qualité est un point de repère toujours utile pour les investisseurs en actions, selon les stratégistes de Citi. « Europe SA n’est pas le PIB européen », affirment-ils dans une étude datée du 9 août. Lire la suite

Ipsen: la rechute

En annonçant la suspension d’un programme de recherches cliniques sur un possible relais de croissance, Ipsen jette un nouveau doute sur sa stratégie et touche un plus bas historique. L’occasion de s’intéresser au dossier. Lire la suite

Profil financier du CAC 40

Profil Financier CAC40
h/t Agefi.

Lien vers un article du quotidien financier, évoquant le faible niveau de valorisation de l’indice (1x les fonds propres), et où ce document est cité.

 

Point sur la valorisation des actions européennes

Lire la suite

François Hollande élu… Premiers commentaires de brokers

On commence par cette note d’Exane BNP Paribas: Lire la suite

Les gérants plus optimistes, selon la dernière enquête Bank of America-Merrill Lynch

« The Bulls are Back ». La dernière enquête Merrill Lynch auprès des gérants professionnels confirme ce que l’on observe depuis quelques semaines: l’optimisme est de retour. Un optimisme qui profite surtout aux actions émergentes et au secteur de la technologie, selon Michael Hartnett, Chief Global Equity Strategist. Lire la suite

Revue des marchés

Performance hebdomadaire au 3 février 2012

Lire la suite

Publications de chiffre d’affaires/résultats – 2 février 2012

LVMH: Résultats 2011

Christian Dior: Résultats 2011

Altran: Chiffre d’affaires 2011

BonduelleChiffre d’affaires semestriel 2011-2012

Cegedim: Chiffre d’affaires 2011

Dalet: Chiffre d’affaires 2011

GFIChiffre d’affaires 2011

Ipsen: Chiffre d’affaires 2011

Les Nouveaux Constructeurs: Chiffre d’affaires 2011

Maurel & Prom: Chiffre d’affaires 2011

NRJ Group: Chiffre d’affaires 2011

Quantel: Chiffre d’affaires 2011

Tipiak: Chiffre d’affaires 2011

Vicat: Chiffre d’affaires 2011

Publications de chiffre d’affaires/résultats – 26 janvier 2012

Areva: Chiffre d’affaires 2011

JCDecaux: Chiffre d’affaires 2011

Plastic Omnium: Chiffre d’affaires 2011

Faiveley Transport: Chiffre d’affaires 9 mois

Boiron: Chiffre d’affaires 2011

Entrepose Contracting: Résultats 2011

CAC 40: Prévisions de résultat net (2011-13)

Voici un tableau des anticipations de bénéfice net publié par les entreprises constituant le CAC 40, sur la base du consensus établi par IBES. Lire la suite

4 raisons pour sous-pondérer les actions – Morgan Stanley

L’équipe stratégie Europe de Morgan Stanley (Graham Secker, Ronan Carr, Matthew Garman et Hanyl Lim) a dégradé sa recommandation sur les actions à « sous-pondérer » après le rebond d’octobre, estimant que celui-ci ne serait qu’un feu de paille en raison de problèmes beaucoup plus structurels, dont l’incapacité de l’Europe à trouver une solution crédible à la crise de la dette, l’affaiblissement de la croissance économique, le risque de baisse des marges (à cela, s’ajoutent quelques indicateurs techniques moins favorables). Lire la suite