Commentaires partagés après les résultats de Gemalto

Gemalto a publié hier ses résultats annuels et a tenu sa conférence avec les analystes. Les compte-rendus de cette réunion montrent des appréciations partagées parmis les brokers: cela va du super bullish (le re-rating n’est pas terminé) au plus prudent (craintes sur l’évolution des marges malgré l’annonce d’une croissance à deux chiffres). Une prudence que nous partageons. Lire la suite

Gemalto: un changement de statut habilement mené

2012 a été une nouvelle année de records pour Gemalto: chiffre d’affaires record, capitalisation boursière record (sanctionnée par une entrée dans le CAC 40). Outre des résultats en net amélioration, le groupe a été suffisamment habile pour ne plus être perçu comme un « simple » fabricant de cartes à puce, mais avant tout comme un éditeur de logiciels – un changement de statut boursier qui se traduit par une envolée des multiples de valorisation. Lire la suite

Gemalto: hausse de 23% des jetons de présence pour le board

Les administrateurs de Gemalto ont vu leur rémunération en jetons de présence progresser de 23% à 949.113€ au titre de 2012 avec quelques hausses spectaculaires: Lire la suite

Gemalto: résultats inférieurs aux attentes et risque de correction boursière

Les résultats publiés par Gemalto sont inférieurs aux attentes du marché, lesquelles étaient sans doute trop élevées selon Natixis. L’explication de cette déception tiendrait au surcroît de dépenses opérationnelles du groupe pour sécuriser sa croissance. A court terme, cela pourrait se traduire par une correction boursière sur le titre. Natixis a un avis « acheter » et un objectif de cours de 90 euros. Lire la suite

Altran redevient bénéficiaire, vise une croissance profitable

Altran Technologies a enregistré l’an dernier un bénéfice net de 64,6 millions d’euros (0,45€/action) après une perte de 45,5M€ en 2011, du fait de moindre dépréciations d’actifs et d’une amélioration de ses marges. Le chiffre d’affaires est ressorti à 1,46 milliards d’euros (+4,3% de croissance organique). Le résultat opérationnel courant atteint 125M€, soit 8,6% des ventes contre 8% un an plus tôt. Altran ne communique pas de prévision chiffrée, mais indique viser une croissance rentable cette année. Aucun dividende n’est mentionné (en ligne avec les attentes). Lire la suite

Gemalto prévoit la poursuite d’une forte croissance en 2013

Gemalto a annoncé une progression de 26% de son résultat net à 201M€ (2,41€/action), grâce à l’amélioration de ses marges dans les télécommunications et la sécurité. Le fabricant de cartes à puce anticipe une croissance à deux chiffres de ses ventes en 2013 à taux de changes constants, ainsi qu’une saisonnalité plus marquée de ses résultats entre les deux semestres. Le groupe proposera un dividende de 0,34€/action. Lire la suite

Ce que l’on apprend en lisant le document de référence d’Alcatel-Lucent

Alcatel-Lucent a publié son document de référence pour 2012, avec quelques informations intéressantes et quelques lacunes qu’il serait sans doute bon de combler pour améliorer l’information des investisseurs. Lire la suite

Assystem: repli des marges en 2012

Assystem annonce une chute de 19% de son résultat net à 33,2M€ (1,73€), en-deçà des attentes des analystes. Si le chiffre d’affaires a progressé sensiblement pour atteindre 855,6M€, la marge opérationnelle du groupe s’est contractée passant de 7,7% (58,7M€) à 7,1% (60,9M€). Assystem proposera un dividende de 0,45€/action et vise pour 2013 une croissance organique des ventes et un taux de marge opérationnelle comparables à 2012. Lire la suite

Les actions émergentes en retard de valorisation

Depuis le début de l’année, les actions suisses font la course en tête (+8,9% en $), juste devant les US (+8,8%) et le Japon (+6,8%). Les actions émergentes ne gagnent que 1%, avec des situations très contrastées (+4% au Brésil, mais +0,5% en Chine ou +0,3% en Russie et -1,9% en Corée). Un écart de performance qui peut étonner au regard des données fondamentales caractéristiques des actions émergentes (notamment une dynamique de croissance relativement plus forte). Lire la suite

Télécoms: la 4G ne suffira pas à redonner du « pricing power » – Exane/ADLittle

L’arrivée de nouvelles technologies (4G/fibre) sera-t-elle le déclencheur d’un re-rating boursier pour le secteur des télécommunications ? Pas si sûr, si l’on se réfère aux conclusions de l’étude publiée par Exane et A.D.Little (12è édition). Lire la suite

Cegid: recul des résultats, stabilité du dividende

Cegid annonce une baisse de 22% de son résultat net annuel à 12,6 millions d’euros, pénalisé par le recul des ventes et des marges. Le chiffre d’affaires a reculé de 2,2% à 258,1millions d’euros. L’excédent brut d’exploitation a baissé de 2,4% à 61,4M€ et le résultat opérationnel a diminué de 19% à 22,8 millions d’euros, soit 8,8% du chiffre d’affaires (contre 10,7% en 2011). L’éditeur de progiciels comptables prévoit de verser un dividende de 1,05€/action (stable sur un an) et ne communique pas de prévisions pour 2013. Lire la suite

Cegedim fait mieux que prévu

Cegedim a publié des résultats annuels supérieurs aux attentes, conduisant certains courtiers à revoir à la hausse leurs estimations de résultats pour les exercices à venir. Gilbert Dupont a relevé légèrement son objectif de cours à 29,5€ (contre 29€, avis « acheter »). Société Générale porte le sien de 15,5€ à 21€ (« conserver »). Lire la suite

STMicroelectronics: encore un bonus pour Bozotti

Carlo Bozotti a vu sa rémunération baisser au titre de l’exercice 2012 (de 3,9 M$ à 2,51M$). Mais le PDG de STMicroelectronics a, malgré des résultats désastreux, empoché un bonus de 823.035$ au titre de sa gestion de l’entreprise… Etonnant non? Toutes nos félicications au board de l’entreprise qui, une fois de plus, vit sur une autre planète que le reste du monde. Lire la suite

Cegedim: en perte en 2012, voit une hausse de sa marge opérationnelle en 2013

Cegedim a clôturé l’exercice 2012 sur une perte nette de 85,4 millions d’euros (-6,11€/action), due à la dépréciation partielle de la valeur de son activité CRM. Le chiffre d’affaires a progressé de 1,1% à 921,8 millions d’euros (-1% en organique). L’EBITDA courant atteint 153,6 M€, soit 16,7% des ventes contre 16,5% en 2011. Le résultat opérationnel ressort en hausse de 7,4% à 90,1 millions d’euros (soit 9,8% du chiffre d’affaires). Pour 2013, le groupe table sur une « légère croissance » de son chiffre d’affaires et sur une amélioration de 50 points de base de sa marge opérationnelle courante. Lire la suite

Pour Goldman Sachs, les histoires de croissance ont toujours la cote

Les stratégistes de la banque d’affaires Goldman Sachs à Londres estiment que la croissance raisonnablement valorisée reste un thème d’investissement porteur, dans un environnement de reprise économique modérée à l’horizon 2014. Pour jouer ce thème, Goldman nous suggère de chercher dans les secteurs de la technologie, la santé, les biens de consommation et l’automobile. Lire la suite

Quel bilan les analystes tirent-ils du Mobile World Congress de Barcelone

Malgré un environnement économique peu porteur en zone euro et l’absence d’Apple (une tradition), les analystes ont apparemment ressenti une bonne ambiance au Mobile World Congress, qui s’est déroulé la semaine dernière à Barcelone. Lire la suite

Publications de résultats: la correction (à la baisse) continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Les prévisions de croissance des résultats des sociétés cotées en Europe ont été divisées par 2, selon Barclays (qui cite des données Bloomberg): entre novembre et aujourd’hui, on est passé d’une progression estimée des résultats en 2013 de +14% sur un an à +7%. Seuls deux secteurs n’entrent pas dans ce trend: l’immobilier et l’assurance, avec le retour d’un « momentum » favorable.

Barclays s’attarde (un peu) sur la France et souligne que les actions ont globalement battu leur secteur respectif de 2% en moyenne lors des publications de résultats, alors que paradoxalement, 60% des publications étaient inférieures aux attentes.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 01-03-2013

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Warren Buffett: les dirigeants d’entreprises qui hésitent à investir devraient contacter Berkshire Hathaway

Tous les dirigeants d’entreprises devraient lire avec attention la lettre de Warren Buffett aux actionnaires de Berkshire Hathaway, en particulier ce passage sur les incertitudes du court terme et leurs conséquences sur les décisions d’investissement de tout chef d’entreprise. Le message est on ne peut plus clair: ce n’est pas parce qu’il y a des incertitudes à court terme qu’un patron doit s’arrêter d’investir et ne plus envisager l’avenir avec confiance… Lire la suite

Steria: les difficultés opérationnelles ne sont pas disssipées, le titre chute

Steria a publié ce matin des résultats annuels inférieurs aux attentes des investisseurs. Le titre signe l’une des plus fortes baisses du SBF120 à la mi-journée, après CGG, en grande partie à cause des difficultés opérationnelles rencontrées dans l’ensemble des régions où la SSII est présente. Lire la suite

Ingenico: en attendant Ogone

Les résultats annuels d’Ingenico sont de bonne qualité, dans l’attente de l’autorisation et de l’intégration d’Ogone, estiment les analystes d’Exane BNP Paribas. Une publication qui devrait rassurer après l’avertissement de son concurrent VeriFone. Lire la suite

Steria: faible croissance organique et repli des marges en 2012

Steria afffiche une baisse de 35% de son résultat net annuel à 35,6 millions d’euros, en raison d’une baisse de sa marge opérationnelle. Le chiffre d’affaires a cru de 4,5% à 1,71 milliard d’euros (+2,4% en organique). Le résultat opérationnel ressort à 72,6 millions d’euros contre 81,9 millions d’euros un an plus tôt, et représente 6,4% du chiffre d’affaires (contre 7,4% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,20€/action. Lire la suite

Ingenico: résultats en forte croissance, légère progression des marges attendue en 2013

Ingenico a enregistré un résultat net annuel de 97 millions d’euros contre 56 M€ en 2011, profitant d’une bonne progression des ventes de terminaux de paiement et de l’amélioration de sa marge opérationnelle. Le chiffre d’affaires a progressé de 20% à 1,21 milliard d’euros (+14% à données comparables). L’EBITDA atteint 223M€ contre 180M€ en 2011, et représente 18,5% des ventes (contre 18% un an plus tôt). Le résultat opérationnel augmente de 26% à 190M€. Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,70€/action. Pour 2013, Ingenico table sur une croissance organique des ventes supérieure ou égale à 8% et sur une marge d’EBITDA supérieure à 18,5%. Lire la suite

Alten: progression rapide de l’activité et des résultats en 2012

Alten a enregistré un bond de 32% de son résultat net annuel à 59,4 millions d’euros, grâce à la tenue des marges et à l’absence de charges non récurrentes significatives. Le chiffre d’affaires a progressé de 12% à 1,2milliard d’euros, tiré par l’international. Le résultat opérationnel courant augmente de 11% à 120,3 millions d’euros, soit 10,1% du chiffre d’affaires (contre 10,2% en 2011). Le groupe prévoit de verser un dividende de €/action. Alten ne communique pas de prévision chiffrée pour 2013, mais indique que le début d’année s’inscrit dans la tendance de 2012. Lire la suite

Teleperformance: bond des résultats 2012, poursuite de l’amélioration des marges en 2013

Teleperformance a enregistré en 2012 une croissance de 39% de son résultat net à 127,5 millions d’euros, bénéficiant d’une progression de son activité et d’une amélioration de ses marges dans l’ensemble des régions où le groupe est présent (en particulier au Brésil). Le chiffre d’affaires a progressé de 10% à 2,35 milliards d’euros (+6,9% en organique). Le résultat opérationnel hors éléments non récurrents a augmenté de 18% à 213,9 millions d’euros, représentant 9,1% du chiffre d’affaires (contre 8,5% en 2011). Pour 2013, Teleperformance anticipe une croissance organique des ventes comprise entre 3% et 5%, et une poursuite de l’augmentation de sa marge opérationnelle courante entre 9,3% et 9,5%. Le groupe prévoit de verser un dividende de 0,68€/action. Lire la suite

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-02-2013

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 22/02/2013.

Publications de résultats: le yo-yo continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Le ratio de bonnes/mauvaises surprises dans les publications de résultats en Europe continue de jouer au yo-yo. Après avoir fortement chuté, puis avoir rebondi, la saison de publication de résultats a fait ressortir 46% de surprises positives vs négatives. Ce ratio atteint 78% pour les publications de chiffre d’affaires. Pour les stratégistes de Barclays, il est encore trop tôt pour déterminer si la bonne tenue de l’activité fin 2012 reflète un redressement effectif de la demande finale.

Alcatel-Lucent: la nomination de Combes plutôt bien vue

Chez Alcatel-Lucent, les changements de dirigeants sont souvent salués par la Bourse. C’est aujourd’hui le cas de Michel Combes dont la nomination est saluée par certains analystes : ce dirigeant apporte un « savoir-faire » en matière de restructurations et de cessions d’actifs, et une bonne connaissance des opérateurs de télécommunications… Reste à savoir s’il saura aussi remettre Alcatel-Lucent sur une stratégie de croissance rentable. Lire la suite

Technicolor moins déficitaire, vise une croissance des résultats en 2013

Technicolor a réduit sa perte nette à 20 millions d’euros, contre une perte de 323 millions d’euros un an plus tôt, grâce au recentrage sur des activités plus rentables. Le chiffre d’affaires a cru de 3,8% à 3,45 milliards d’euros (+2,2% en organique). L’EBITDA ajusté a progressé de 7,8% à 512 millions d’euros. Le résultat opérationnel est redevenu positif à 264 millions d’euros contre une perte de 33 millions d’euros en 2011. Le groupe ne prévoit toujours pas de verser de dividende. Pour 2013, l’équipementier audiovisuel table sur une croissance de 5% à 10% de son EBITDA ajusté à périmètre constant et vise un ratio dette nette/EBITDA ajusté inférieur à 1,25x.

Lire la suite

Atos: la filialisation de Worldline retient l’attention

Les résultats annuels d’Atos semblent plutôt bien accueillis par les analystes, même s’ils ne sont pas d’aussi bonne qualité que ceux de Capgemini. En revanche, leur attention s’est portée sur l’annonce de la filialisation d’Atos Worldline, activité de traitement de paiement. Cette filialisation pourrait permettre à la filiale d’Atos de participer à la consolidation de son industrie en lui fournissant une monnaie de paiement sous forme d’actions. Lire la suite

Capgemini: les analystes saluent la génération de cash

Les perspectives encourageantes pour 2013 et la génération de cash de Capgemini étaient à l’honneur dans les notes de courtiers parues ce matin. Lire la suite

CAC 40: 3/4 des sociétés ont publié; leurs profits ont chuté de 30% en 2012

Les trois quarts des sociétés du CAC 40 ont publié leurs résultats 2012 et fait leurs commentaires sur 2013. A l’heure actuelle, si l’activité des groupes cotés est en croissance de 4% en cumulé, les marges opérationnelles (RO/CA) sont sous pression, puisqu’elles sont passées de 11,6% à 9,4%. Le résultat net cumulé (part du groupe) des 30 sociétés accuse lui une chute de 30% à 43,8 milliards d’euros.

On notera qu’en moyenne, la réaction du marché à ces publications a été négative de 0,85%, avec des variations journalières allant de +7,7% (Renault) à -4,9% (Alcatel-Lucent).

Précision: cette analyse n’inclut par Pernod-Ricard ni Alstom (exercices décalés).

Atos: résultats en croissance, marge attendue en hausse en 2013

Atos annonce une progression de 23% de son résultat net annuel à 224 millions d’euros (M€), en raison de l’amélioration de ses marges. La marge opérationnelle atteint 580M€ (à taux de change et périmètre constants), soit 6,6% du chiffre d’affaires (4,8% en 2011). Le groupe de services informatiques versera un dividende de 0,6€/action. Pour 2013, Atos table sur une légère croissance de l’activité, un taux de marge opérationnelle autour de 7,5%. Le bénéfice par action ajusté devrait augmenter de 25% par rapport à 2012 (il était de 3,83€/action sur une base ajustée non diluée). Lire la suite

Capgemini: rebond des marges au second semestre

Capgemini affiche de solides performances au terme de l’exercice 2012, grâce à un net rebond des marges au cours du second semestre. Le résultat net a diminué de 8% à 370M€, pour un chiffre d’affaires en croissance de 5,9% à 10,3 milliards d’euros. Mais la marge d’exploitation s’est améliorée, passant de 7,4% à 8%. Pour 2013, Capgemini table sur une marge supérieure à 8,3% et vise une croissance des ventes comparables à celle de 2012 (à données comparables). Le groupe de services informatiques proposera un dividende stable à 1€/action. Lire la suite

Publications de résultats: la macro explique le peu de bonnes surprises au 4è trimestre

Source: Morgan Stanley

Source: Morgan Stanley

A ce jour, 240 sociétés cotées ont publié leurs résultats annuels/du 4è trimestre, soit un bon tiers de la capitalisation boursière européenne (MSCI Europe). Dans l’ensemble, l’écart entre les bonnes et les mauvaises surprises n’est que de 8%, la proportion de bonnes surprises ayant eu tendance à reculer sensiblement. Pour les stratégistes de Morgan Stanley, cela s’explique avant tout par la conjoncture morose en Europe fin 2012. Lire la suite

Bull a redressé sa rentabilité en 2012 et confirme ses objectifs

Bull est redevenu bénéficiaire en 2012, avec un résultat net de 26,6M€ (contre une perte de 16,5M€ un an plus tôt), pour un chiffre d’affaires en baisse de 1,1% à 1,29 md€. Le résultat d’exploitation (EBIT) s’améliore de 16% à 50,7M€. Pour 2013, le groupe informatique table sur un EBIT compris entre 50 et 60M€. Lire la suite

Pour les investisseurs, les entreprises devraient investir davantage – BofAML

On parle souvent de la voracité des investisseurs pour les dividendes et/ou les rachats d’actions. Le graphique suivant, issu de la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch auprès d’investisseurs institutionnels dans le monde, montre que ce n’est pas vraiment le cas, et ce depuis quelques mois. Le souhait le plus fort est que les entreprises se remettent à investir. Lire la suite

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Quoi, mon goodwill ? Qu’est-ce qu’il a mon goodwill ?

Crédit Agricole, ArcelorMittal, Peugeot. Suite aux demandes de l’European Securities and Markets Authority (ESMA) et de l’AMF en France, un certain nombre de groupes cotés ont annoncé de lourdes dépréciations d’actifs (dont font partie les goodwills, encore appelés « survaleurs » ou « écarts d’acquisition »). Un effort de transparence salutaire. Mais il y a encore beaucoup de progrès à faire. Lire la suite

Earnings Surprise Candidates in Europe – Citi

Source: Citi

Source: Citi

Lire la suite

Dassault Systèmes: commentaires de brokers

Les résultats en nette progression de Dassault Systèmes et des prévisions de poursuite de la croissance des ventes et d’amélioration des marges en 2013 semblent rassurer les investisseurs. Les quelques commentaires récupérés jusqu’ici sont plus circonspects. L’action gagne près de 2% dans un marché à l’équilibre. Lire la suite

Alcatel-Lucent: commentaires de brokers

La publication des résultats annuels de l’équipementier de télécommunications, et l’annonce simultanée du départ de son DG provoquent un rebond du titre en Bourse (+6,5% à la mi-journée). Voici les premières réactions de brokers publiées ce matin. Lire la suite

Publications de résultats: Alcatel-Lucent, Dassault-Systèmes, Nexans, Sanofi…

Alcatel-Lucent publie une perte nette annuelle de 1,37 milliard d’euros (-0,61€/action) au titre de 2012. L’équipementier de télécommunications annonce le prochain départ de son DG, Bert Verwaayen (qui reste en poste en attendant que lui soit trouvé un successeur).

Dassault Systèmes annonce un bénéfice par action de 2,66€ au titre de l’exercice 2012, en hausse de 14%, après avoir passé la barre de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2013, le groupe vise une croissance (base non-IFRS) comprise entre 5% et 7% à devises constantes, une marge opérationnelle non-IFRS de 32% (31,6% en 2012) et un BPA non-IFRS compris entre 3,45 et 3,60€/action (contre 3,37€ en 2012).

Nexans annonce un bénéfice net annuel de 27 millions d’euros pour l’année 2012, soit 0,91€/action (contre une perte de 178M€ en 2011), mais un recul de sa marge opérationnelle à 202M€ contre 261M€ en 2011. Le groupe annonce un plan de réduction de ses coûts de 70M€. Il indique viser une marge opérationnelle comprise entre 350 et 400M€ en 2015. Pour 2013, Nexans table sur une « rentabilité opérationnelle sensiblement équivalente à celle de 2012. »

Sanofi accuse le coup après d’importantes pertes de brevets: le « bénéfice par action des activités » recule de 6,8% à 6,20€, tandis que le chiffre d’affaires progresse de 4,7% (+0,5% à changes constants) à 34,95 milliards d’euros. En 2013, Sanofi anticipe une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 800M€ liée à ses médicaments Plavix et Avapro. La prévisions du bénéfice par action des activités est comprise entre 0% et -5% à changes constants.

La Fed minimise une attaque du mouvement Anonymous

Anonymous_emblem.svg

La Fed a confirmé hier avoir subi un attaque du mouvement Anonymous (logo), selon l’agence Reuters. L’attaque, qui a eu lieu dimanche, aurait été brève et n’aurait pas touché les « fonctions critiques » du système de banques centrales des Etats-Unis. L’information personnelle de 4.000 responsables bancaires américains a été récupée et diffusée sur le web. D’autres infos sur le sujet ici.

Chez STMicroelectronics, les nouveaux venus apprennent vite la langue de bois

Portrait de George Penalver, nouveau patron de la stratégie de STMicroelectronics (1 milliard de dollars de pertes en 2012 et un encéphalogramme boursier plus que plat depuis plus de 10 ans). Cet ancien de chez Sagem ou France Télécom partage avec enthousiasme sa passion pour la technologie, mais fait également étalage de sa grande maîtrise de la langue de bois. Florilège: Lire la suite

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs

Données au 1er février 2013.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko, market value en millions d’euros, Yield, ROE en %, ratios en multiple

 

Steria: pas de catalyseur clair et un risque d’opération financière – Kepler

Kepler dégrade son avis sur Steria de « achat » à « conserver », avec un objectif de cours de 14 euros. Son analyste Laurent Daure pense que le groupe de services informatiques va devoir réaliser une opération financière pour restructurer son bilan – cette opération pourrait être un placement privé ou l’émission d’une convertible. Le titre se traite sur des niveaux de valorisation qui offrent peu de potentiel de hausse, en l’absence d’un réel catalyseur.

SBF120: ratios boursiers (P/E, P/B, EV/EBITDA, FCF Yield)

La valorisation des sociétés membres du SBF120, en quelques ratios. Pour aller plus loin, je vous renvoie vers cet outil, que j’ai développé.

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Lire la suite

SBF120: performances individuelles (janvier 2013)

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Au cours du mois de janvier, la performance moyenne des titres composant le SBF 120 a été de +4,7% (elle diffère de l’indice qui affiche un gain de 2,7% hors dividendes). 53 titres ont progressé de plus de 4,7%, avec quelques performances « exceptionnelles » comme PagesJaunes, Technicolor ou Plastic Omnium.

Neopost boosté par Pitney Bowes

L’action Neopost reprend un tout petit peu d’altitude après le bond de 20% à New-York de son grand rival Pitney Bowes. L’américain fait état d’une stabilisation de l’activité outre-Atlantique, marché qui représente 40% des facturations de Neopost. A cette nouvelle, quelques brokers ont réagi.

CM-CIC Securities souligne que le français gagne des parts de marché, même si ce dernier est en déclin structurel – tendance à laquelle à terme Neopost n’échappera pas. Le courtier souligne en outre l’importance des positions vendeuses sur Neopost.

Kepler estime pour sa part que la publication de PB confirme la stabilisation du marché et que cela pourrait signifier un début de rebond de l’activité pour Neopost au 4è trimestre de son exercice fiscal (clos fin janvier).

AVERTISSEMENT

L’auteur du post détient des titres Neopost en portefeuille.

Ericsson: des résultats de bonne facture, justement salués

Ericsson regagne en visibilité. L’équipement suédois de télécommunications a publié aujourd’hui des résultats du 4è trimestre supérieurs aux attentes, opportunément salués par les investisseurs. L’action signe une des plus fortes hausses au sein du Stoxx 600, et fait ressortir des ratios de valorisation encore raisonnables par rapport aux multiples historiques de la société. Lire la suite

Exane BNP Paribas croit au re-rating de STMicroelectronics

Exane BNP Paribas a relevé son avis sur STMicroelectronics de « neutre » à « surperformance », avec un objectif de cours de 10,9$. Le courtier estime que l’abandon de l’activité STE, source de pertes estimées à plus de 850 millions de dollars en 2012, permettra au fabricant de semi-conducteurs de se recentrer sur des activités en croissance plus rapide et plus rentables. L’objectif d’une marge opérationnelle de 10% semble donc crédible. Lire la suite

David Einhorn suggère à Verizon de racheter Vodafone

Beaucoup d’idées d’investissement évoquées dans la dernière lettre de Greenlight Capital. David Einhorn revient tout d’abord sur des performances décevantes (-4,9% net au 4è trimestre) et un rendement net total de 7,9% en 2012. Le gérant évoque les cas de General Motors et développe une longue thèse sur l’intérêt d’un rachat de Vodafone par Verizon, en espérant qu’un banquier d’affaires « qui a du temps libre » lira cette lettre. Lire la suite

Publications de résultat: un 4è trimestre mieux orienté

Les publications de résultats du 3è trimestre n’ont pas été si catastrophiques qu’annoncé, avec un ratio de sociétés battant le consensus élevé à 55%. Un résultat plus qu’honorable quand on se rappelle qu’à l’époque, le sentiment des investisseurs et les stats macro n’étaient sans doute pas aussi favorables ou bien orientés qu’actuellement. Pour le 4è trimestre, Deutsche Bank s’attend également à une saison un peu mieux orientée, grâce notamment à une amélioration de l’environnement économique. Est-ce à dire que l’on pourrait enfin assister à une stabilisation des anticipations de croissance des résultats pour 2013 ? A voir. Lire la suite