Previews BCE

Grosse journée demain, pour la BCE et pour les marchés. Ces derniers attendent de Mario Draghi des annonces fortes en matière d’intervention de la BCE sur les marchés obligataires (« SMP 2.0 » selon Goldman Sachs). Mais comme à son habitude, la Bourse voit toujours trop grand trop tôt. Depuis le début de la crise, le temps des politiques et des responsables des autorités monétaires n’a jamais été plus rapide que celui des marchés. La déception pourrait provoquer un sursaut de volatilité, une rechute d’indices boursiers qui ont plutôt bien tenu ces derniers jours, et un repli de l’euro face au dollar. Continuer la lecture de « Previews BCE »

La confiance, clef de la sortie de crise – SocGen

Les économistes de la Société Générale ont publié leur dernière analyse de l’économie internationale. Le processus de désendettement dans de nombreux pays est long et n’est pas près d’être terminé. La situation de croissance molle que connaissent de nombreux pays développés et le ralentissement des émergents ne sont pas tenables. La clef d’une reprise plus durable, c’est le retour de la confiance, estiment-ils. Continuer la lecture de « La confiance, clef de la sortie de crise – SocGen »

Revue de la semaine sur les marchés

L’attentisme prédomine. Les actions ont cédé un peu de terrain. Les spreads obligataires se sont légèrement écartés et les rendements obligataires ont légèrement reculé. Le marché se prépare à un mois de septembre chargé en termes de flux de nouvelles, en particulier sur les fronts macro et politique (réunion BCE le 6/9, débats sur l’union bancaire, décision institutionnelle en Allemagne sur l’ESM, Eurogroupe, demande d’aide possible de l’Espagne…). Continuer la lecture de « Revue de la semaine sur les marchés »

Barclays recommande la prudence dans les allocations de portefeuille

Tentante, la hausse des marchés actions depuis le début du mois de juin. Pas suffisamment pour Michael Gavin chez Barclays. Dans une note consacrée à l’allocation d’actifs, Gavin conseille aux investisseurs de rester prudents et de limiter leur exposition aux « risque financier global » (comprenons la crise de la dette en zone euro et les incertitudes concernant la croissance économique aux Etats-Unis et en Chine). Continuer la lecture de « Barclays recommande la prudence dans les allocations de portefeuille »

Quality Street

Au regard d’un environnement économique plus qu’incertain, la qualité est un point de repère toujours utile pour les investisseurs en actions, selon les stratégistes de Citi. « Europe SA n’est pas le PIB européen », affirment-ils dans une étude datée du 9 août. Continuer la lecture de « Quality Street »

Cassera, cassera pas

Depuis 2010, la crise de la dette de la zone euro a eu plusieurs conséquences pour les marchés actions: sorties massives de capitaux (recherche de valeurs refuge), et sous-performance par rapport au S&P 500 (sans parler du repli de l’euro face au dollar…). Récemment, cette lente descente aux enfers de la zone euro semble s’être au moins temporairement arrêtée (boursièrement parlant s’entend). Pour les stratégistes d’Exane BNP Paribas, cette situation reflèterait une normalisation des primes de risque. Continuer la lecture de « Cassera, cassera pas »

L’allocation pays reste un outil utile de gestion du risque

La crise de la dette en zone euro et l’écartement violent des spreads entre l’Europe du Sud et l’Europe du Nord met en évidence depuis 3 ans maintenant l’importance d’une gestion du risque-pays. Et cela peut s’avérer payant en matière d’allocation d’actifs, en particulier au sein de la poche actions, si l’on en croit les analystes quantitatifs de Morgan Stanley. Continuer la lecture de « L’allocation pays reste un outil utile de gestion du risque »

Peugeot: ce qu’il faut retenir des résultats semestriels

C’est un peu l’événement de la journée. Le groupe PSA Peugeot Citroën, en proie à d’énormes difficultés sur le marché automobile européen, a publié une perte nette semestrielle de 819 millions d’euros. Les chiffres/indicateurs de performance les plus importants à retenir de cette publication sont, selon moi, les suivants: Continuer la lecture de « Peugeot: ce qu’il faut retenir des résultats semestriels »

Changement de perception sur les actions?

Un rebond par défaut? Avec des rendements obligataires négatifs pour les titres considérés comme les plus sûrs, le sentiment que l’engagement politique sera là pour éviter le scénario du pire (éclatement de la zone euro), et une sous-exposition significative aux actifs risqués, certains pourraient avoir le sentiment que les marchés actions ont les ressorts d’un rebond plus durable que celui observé au cours du mois de juin. Attention, avertissent les stratégistes de JPMorgan. Certains signaux montrent qu’il faut rester prudent, en particulier l’écartement des courbes entre l’évolution du S&P 500 et le rendement à 10 ans des bons du Trésor (graphique).

Source: JPMorgan