Is Europe the Next Japan ? (from Goldman)

Well, this question is far from new. Actually it was raised soon after the first tention in EZ sovereign bond market in 2010. As already mentioned on this blog, the theme of a balance sheet recession is rooted deep down the EZ economy. Unfortunatelly, the public and governments don’t seem to properly grasp the issu. But some people do, especially in Japan…  Lire la suite

Allocation d’actifs: Japon et US toujours en tête au sein des actions

Les actions japonaises (TOPIX) et américaines (S&P 500) affichent toujours les meilleures performances depuis le début de l’année. Mais l’écart entre ces deux classes d’actifs sont de plus en plus différenciée. Eléments d’explication apportés par les stratégistes de JPMorgan, ainsi que quelques commentaires sur les autres grandes classes d’actifs. Lire la suite

Morgan Stanley: attendre la fin du 2ème trimestre pour prendre du risque

Morgan Stanley recommande d’attendre la fin du 2ème trimestre pour accroître le niveau de risque des portefeuilles, en s’exposant plus sensiblement aux actions (secteurs à béta élevé, actions US exposées à la croissance mondiale et actions émergentes notamment). Lire la suite

Citi privilégie les actions, le high yield US et le cash

Les actions, le crédit à haut rendement (« high yield ») américain et le cash sont les classes d’actifs préférées de Citi pour le moyen terme. A court terme cependant, la banque est plutôt neutre sur les actions (mais surpondère le Japon et sous-pondère l’Europe et les émergents). Elle est également neutre sur le plupart des classes d’actifs et sous-pondère les matières premières. Une prudence justifiée par un environnement plus « risk-on ». Lire la suite

Bourse: les liquidités plus fortes que la macro – Exane

L’environnement économique et politique redevenu incertain depuis quelques mois conduit logiquement à s’interroger sur les risques de volatilité accrue sur les marchés actions. C’est sans côté sur l’effet significatif que peut avoir la liquidité sur le rendement de cette classe d’actifs, rappellent les stratégistes d’Exane BNP Paribas. Lire la suite

Rotation des styles et secteurs au sein des actions européennes

Source: Exane BNP Paribas

Source: Exane BNP Paribas

[cleeng_content id= »821702672″ description= »Plus d\’analyses et de commentaires à découvrir…  » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Beaucoup de rotation entre les styles de valeur et les secteurs depuis quelques semaines, sur fond d’environnement macro plus incertain, observent les stratégistes d’Exane BNP Paribas… Lire la suite

L’or, une classe d’actifs « has been » ?

Entre le 12 et le 15 avril, le cours de l’or s’est effondré de plus de 200 dollars (de 1.564$ l’once le 11 à 1.361$ hier), signant sa plus forte baisse de 2 séances en 30 ans, avant de reprendre aujourd’hui son souffle. Mais la tendance baissière est bien là, selon certains courtiers. Lire la suite

Ce qu’il faudrait pour que les actions montent de 20% – Citi

Un discours de prudence de rigueur après la hausse des marchés actions depuis un an ? Citi, qui a fait part d’une vision plutôt optimiste pour les actions européennes hier, a publié aujourd’hui son outlook pour le deuxième trimestre. Le graphique suivant a retenu notre attention… Lire la suite

Pour Barclays, les actions restent la classe d’actifs à privilégier

Barclays estime que les actions sont à privilégier, même si la classe d’actifs, après un bon début d’année, présente à court terme des risques de correction. Pour les stratégistes et responsables de la recherche la banque, l’environnement de politiques monétaires, de croissance modérée et de valorisation relativement attrayante par rapport aux obligations justifie le maintien d’une préférence en faveur de cette classe d’actifs.

Lire la suite

Un rallye boursier ralenti, pas inversé – JPMorgan View

Le mois de février aura été plutôt décevant sur les marchés financiers, mais la hiérarchie des classes d’actifs n’a guère bougé: les actions (Japon, US, Monde, Europe) sont toujours devant le high yield US, les obligations émergents (en dollars) et les actions émergentes. L’or sous-performe (on reviendra sur ce sujet plus tard). Lire la suite

Les flux de fonds profitent toujours aux actions

Source: HSBC

Source: HSBC

Depuis fin novembre, les investisseurs continuent d’orienter leur épargne vers les actions. Un mouvement jamais vu depuis 2001 selon HSBC. Le graphique de droite montre que l’appétit pour le risque (notion traduite par « appétit pour les titres à fort béta ») n’est pas à des niveaux exagérés sur une base historique (il faut peut-être moduler ici cette appréciation à l’état de l’économie et aux incertitudes d’ordre politique). Lire la suite

Pictet réduit le poids de l’or dans son allocation d’actif

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Thème d’investissement identifié très tôt par Pictet et lui ayant assuré de belles performances ces dernières années, l’or voit sa part réduite dans les allocations d’actifs de la banque privée… Une nouvelle intéressante, d’autant que le métal jaune connaît depuis quelques mois un parcours beaucoup plus volatil… Conséquence de la réduction des primes de risque ?

 

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Investissement: ce qui marche, ce qui marche moins-JPMorgan

Les stratégistes de JPMorgan en charge de l’allocation d’actifs, emmenés par Jan Loeys, font le point sur le mouvement de réallocation des portefeuilles vers les actifs risqués (une thématique portée depuis plusieurs mois par la banque). Toutefois, si certaines idées fonctionnent plutôt bien, d’autres sont moins performantes. Lire la suite

Les investisseurs sont bullish, parient sur les banques – BofAML

Les banques ne feraient-elles plus peur aux investisseurs ? Pour la première fois depuis 2007, une proportion significative d’entre eux, dans le monde, surpondèrent les valeurs financières dans leurs portefeuilles. Les gestionnaires sont même particulièrement optimistes (« bullish »), selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch… Ce qui n’exclut pas le risque, voire le besoin, d’une correction dans le courant du premier trimestre. Lire la suite

Quand les flux (de fonds) sont là, tout va

Source: EPFR

Source: EPFR

Le mouvement est encore timide, mais le titre du dernier commentaire sur les flux de fonds d’EPFR est clair: « Institutional investors showing faith in equities going into 2013 as EM funds shine. » Lire la suite

2013: retour sur terre

2012 a été marquée par l’intervention sans limite des banques centrales et par l’injection de liquidités pour éviter tout risque systémique. 2013 sera sans doute l’année où les investisseurs chercheront à voir dans quelle mesure les actions prises depuis 2-3 ans ont enfin un impact sur l’économie réelle. Lire la suite

L’appétit pour le risque revient – enquête BofAML

Les craintes des investisseurs sur l’apparition de risques extrêmes (éclatement de la zone euro, défaut d’un Etat ou d’une grande banque…) ont continué de se réduire au cours des mois écoulés, grâce à l’intervention des banques centrales, observent les stratégistes de Bank of America Merrill Lynch dans leur dernière enquête auprès des gérants professionnels. Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés – JPMorgan

L’année 2012 touche à sa fin. Dans un mouchoir de poche, les actions et la dette émergentes affichent les meilleures performances à la date du 13 décembre 2012, ainsi que les actions européennes, le high yield US, les actions US et mondiales. Toutes ces classes d’actifs affichent des rendements annuels proche de 15%… Lire la suite

Pictet espère un redémarrage du cycle du crédit en 2013

En 2013, les Etats-Unis seront au centre du scenario d’allocation d’actifs des investisseurs, estime la banque privée suisse Pictet. Lire la suite

Amundi privilégie une allocation d’actifs plus offensive en 2013

La très bonne performance des actifs risqués en 2012 pourrait bien se poursuivre en 2013, pour peu qu’un certain nombre de risques macro-économiques soient contenus, ont estimé jeudi les stratégistes d’Amundi. Lire la suite

2013: stratégie d’investissement, allocation d’actifs et secteurs – Credit Suisse

Quelles seront les sources de surperformance en 2013 ? Credit Suisse publie aujourd’hui une note résumant ses vues sur l’économie en général, l’allocation d’actifs correspondant et détaille par secteurs les grands thèmes et idées d’investissement pour l’année à venir. Lire la suite

Détenir du cash: la pire des situations – SocGen

Source: SG Cross Asset Research

Détenir du cash est actuellement la moins rationnelle des décisions que puisse prendre un investisseur. C’est aussi la position la moins confortable au regard du rallye des actifs risqués cette année. Mais comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, je vous laisse en compagnie du chart ci-dessus produit par les analystes quantitatifs de la Société Générale.

Pourquoi les investisseurs préfèrent-ils le cash actuellement, malgré des taux d’intérêt artificiellement maintenus à 0 ou presque et des obligations devenues largement surévaluées ? Tout simplement parce qu’ils ont encore fraîchement en mémoire le fait que les actions leur ont brûlé les doigts au cours des 12 ans passés et qu’ils ont peur de perdre leur capital.

Ou dit autrement, le rendement espéré des actions sur longue période serait encore insuffisant pour rendre la détention de cash inopportune.

Les flux de fonds vers le crédit reculent fortement – SG

Source: SG Cross Asset Research

Evolution sur les flux de fonds observées par les stratégistes de la Société Générale: les flux vers le crédit ont fortement reculé au cours des dernières semaines; ceux vers les actions émergentes ont continué de progresser (graphique). Lire la suite

Une perspective de long terme sur la rentabilité à attendre des actions – PIMCO

PIMCO a publié une étude très intéressante de Saumil H. Parikh, Managing Director, visant à déterminer le rendement à attendre des actions américaines au cours des prochaines années. Cette analyse s’inscrit dans une nouvelle publication « Asset Allocation Focus », que le gérant obligataire vient d’inaugurer. Elle conclut notamment que l’on peut anticiper un rendement nominal des actions US compris entre 4% et 5,1% par an au cours des 5-10 prochaines années. Lire la suite

Correlation heatmap

Source: HSBC

« The heat map illustrates that the risk on – risk off phenomenon remains strong. There are two large red blocks corresponding to a group of highly correlated risk-on assets and another group of highly correlated risk-off assets. The blue regions show the negative correlations between strongly risk-on and strongly risk-off assets, eg the S&P and the JPY. There are some green areas (weak correlations), which indicate that a few assets have recently moved independently of the risk on – risk off phenomenon. »

2013: perspectives et thèmes pour les marchés actions d’après UBS

 

Les stratégistes actions d’UBS, Nick Nelson, Christopher Ferrarone et Jerry McGuire, ont publié ces derniers jours leurs prévisions et les thèmes d’investissement qui devraient occuper les investisseurs en 2013: leur prévision est celle d’un rendement à deux chiffres pour les actions mondiales (MSCI AC World Index), qui s’appuierait sur une croissance « mid-single digit » des profits (autour de 5%) et sur une légère expansion des multiples de valorisation (P/E 2013e de 11,2x), toujours très en-dessous de leur moyenne historique. Lire la suite

A partir de quand l’effet QE s’estompe-t-il ?

Question intéressante des spécialistes taux de Bank of America Merrill Lynch: à partir de quand l’impact du « quantitative easing » sur les taux d’intérêt réel s’estompe-t-il ? Pour y répondre, encore faut-il comprendre ce qui fait baisser effectivement les taux d’intérêt réels… Lire la suite

Les investisseurs sous-exposés aux actions européennes

Goldman Sachs publie une étude intéressante sur le positionnement des portefeuilles des investisseurs institutionnels en croisant plusieurs sources (banques centrales, associations professionnelles, performance des hedge funds…). La conclusion est que les « zinzins » sont sous-exposés aux actions européennes. Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

Les investisseurs sont revenus vers les actifs à risque tandis que les marchés obligataires ont légèrement reculé. Le crédit reste une classe d’actif recherchée, avec un nouveau resserrement des spreads. L’un dans l’autre, les portefeuilles intègrent un scénario de croissance économique molle et de recul de la croissance bénéficiaires, mais ils intègrent aussi une réduction des risques extrêmes. Lire la suite

Allocation sectorielle recommandée par Cheuvreux

Extrait de la dernière note de stratégie du courtier. Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

Les actions ont enregistré leur plus forte baisse hebdomadaire depuis le mois de juin, reflétant un nouveau mouvement de braquet dans les portefeuilles vers moins de risque. Ces « prises de bénéfices » montrent que tous les problèmes ne sont pas résolus et que les inquiétudes sur la croissance persistent, à l’instar des statistiques finales du PIB américain (revues de 1,7% à 1,3%) ou de l’ISM passé sous la barre symbolique des 50 points. Les messages de nouveaux contradictoires venant d’Europe n’ont, bien évidemment, rien arrangé… Les seuls espoirs de rebond viennent d’éventuels plans de relance (Chine) ou de l’injection massive de liquidités (banques centrales), même si cette dernière divise profondément les investisseurs. Lire la suite

Les actions de la zone euro retrouvent grâce aux yeux des investisseurs-BofAML

La dernière enquête auprès des investisseurs réalisée par Bank of America Merrill Lynch a été publiée aujourd’hui. Elle révèle que, pour la première fois depuis avril 2011, les investisseurs ont accru leur exposition aux actions de la zone euro. « Les investisseurs considèrent désormais que la crise de la dette souveraine en Europe est un risque de moindre ampleur (‘lower tail risk’) que le ‘mur budgétaire’ (‘fiscal cliff’). » Un risque amoindri, mais qui pourrait ressurgir en cas de difficulté et provoquer de violents arbitrages de la part des investisseurs, nuançons un peu le propos. Lire la suite

Les raisons de douter…

de la vigueur de la croissance: parce que contrairement à l’an dernier, il n’y a pas de rebond cyclique de l’activité (comme au Japon), le prix du pétrole est sensiblement plus élevé qu’il y a un an (+11% pour le WTI), les contraintes fiscales pèsent toujours autant sur l’activité et le désendettement des agents économiques privés reste d’actualité. Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

Le marché teste la tolérance de la Fed à une remontée des anticipations d’inflation, au moment où une nouvelle phase d’assouplissement quantitatif s’ouvre, estiment les stratégistes de JPMorgan. En attendant, le regain d’intérêt pour les actifs risqués est plus que manifeste, les actions US retrouvant à nouveau des niveaux de valorisation plutôt élevés. Mais les perspectives de croissance sont toujours aussi fragiles et donc pour le moins modérées (2,4% en 2012; 2,6% en 2013). Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

L’attentisme prédomine. Les actions ont cédé un peu de terrain. Les spreads obligataires se sont légèrement écartés et les rendements obligataires ont légèrement reculé. Le marché se prépare à un mois de septembre chargé en termes de flux de nouvelles, en particulier sur les fronts macro et politique (réunion BCE le 6/9, débats sur l’union bancaire, décision institutionnelle en Allemagne sur l’ESM, Eurogroupe, demande d’aide possible de l’Espagne…). Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

Rien n’a changé en une semaine. Les actions sont toujours recherchées et les obligations un peu délaissées. Rien n’a changé, si ce n’est, l’appétit croissant pour le risque des investisseurs… Ceux qui ont loupé le rebond des marchés depuis le début du mois de juin ? Les explications de Jan Loeys et son équipe chez JPMorgan. Lire la suite

Barclays recommande la prudence dans les allocations de portefeuille

Tentante, la hausse des marchés actions depuis le début du mois de juin. Pas suffisamment pour Michael Gavin chez Barclays. Dans une note consacrée à l’allocation d’actifs, Gavin conseille aux investisseurs de rester prudents et de limiter leur exposition aux « risque financier global » (comprenons la crise de la dette en zone euro et les incertitudes concernant la croissance économique aux Etats-Unis et en Chine). Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

La tentation du risk-on… Les marchés actions ont continué de bien se comporter tout comme les obligations émergentes et corporate. Quelques bonnes nouvelles et certains investisseurs pourraient être tentés d’accroître davantage encore leur exposition aux actifs risqués. Pas si vite, clament les stratégistes de JPMorgan emmenés par Jan Loeys. Lire la suite

Revue de la semaine sur les marchés

Le chant de la déception. Les marchés attendaient des actes et n’ont pas vraiment apprécié que Mario Draghi, patron de la BCE, n’en n’annonce pas de plus fermes et de plus significatifs la semaine dernière. Heureusement pour lui, l’orage n’aura duré que 24H. Lire la suite

L’allocation pays reste un outil utile de gestion du risque

La crise de la dette en zone euro et l’écartement violent des spreads entre l’Europe du Sud et l’Europe du Nord met en évidence depuis 3 ans maintenant l’importance d’une gestion du risque-pays. Et cela peut s’avérer payant en matière d’allocation d’actifs, en particulier au sein de la poche actions, si l’on en croit les analystes quantitatifs de Morgan Stanley. Lire la suite

Les investisseurs continuent de jouer la carte de la prudence

La prudence domine toujours dans les allocations d’actifs des gérants de portefeuilles. Les instruments de taux (dette émergente en dollar, haut rendement US) surperforment les actifs à risque (actions US, émergentes ou japonaises) depuis le début de l’année. Lire la suite

Bilan et perspectives des marchés financiers – JPMorgan

Peu voire pas de croissance économique et une liquidité toujours abondante devraient se traduire par une nouvelle phase d’inflation du prix des actifs financiers, mais pas d’inflation du prix des biens et des services. L’allocation d’actifs pour les stratégistes de JPMorgan est simple: recherche du rendement vs détention du cash; jouer les devises émergentes vs l’euro; rester défensif dans la poche actions; être long en duration dans la dette émergente. Lire la suite

Comment se préparer aux élections en Grèce

Scénarios et stratégie d’investissement proposés par Bank of America Merrill Lynch… Dans le scénario pessimiste, notons la correction brutale à attendre sur les actifs risqués, actions européennes en tête (avec un objectif de cours de 210 points pour l’indice Stoxx, qui cote actuellement 243 pts). Lire la suite

Espagne: ce qui va, ce qui ne va pas dans le plan annoncé

Source: Credit Suisse

La déception aura été plus rapide que prévu. Après un vif rebond dans un premier temps hier, les Bourses ont finalement rechuté. Les stratégistes de Credit Suisse apportent quelques éléments de compréhension des raisons de cette baisse aussi soudaine que brutale. Lire la suite

Des portefeuilles plus défensifs… mais l’optimisme est toujours là

La semaine écoulée a permis aux marchés de reprendre une orientation un peu plus positive après une vague de flottement. Pour les experts de JPMorgan, le message est clair: les gérants de portefeuilles ont préféré couvrir leurs positions offensives, conservant une vue toujours favorable sur les classes d’actifs dites risquées (actions, crédit).

Les sujets d’inquiétude sont toujours les mêmes: incertitudes sur la croissance américaine, la résurgence des débats fiscaux avant la fin 2012, les tensions au Moyen-Orient, le manque de visibilité sur l’économie chinoise, et bien sûr, l’Europe. Lire la suite

La reprise américaine, centrale pour les marchés actions-UBS

L’argument peut tomber sous le sens, mais il est vrai que jusqu’ici, on avait plutôt tendance à prêter aux injections massive de liquidités par les banques centrales le premier rôle dans le rallye boursier. Pour les économistes et stratégistes d’UBS, Larry Hatheway et Ramin Nakisa, la solidité de la reprise américaine est sans doute devenu le point focal d’attention des investisseurs et leur guide en matière d’exposition aux actifs risqués. Lire la suite