What are the risks after the rebound in financial markets ?

Source: Bank of America Merrill Lynch

The rebound in financial markets reflects strong optimism among market participants that real and nominal economic growth and inflation are about to get stronger in the coming years. This view has supported a sharp rebound in valuation ratios (see chart above). At the same time, USD has continued appreciating against most currencies, and the fixed income market has consolidated on the back of rising yields. Lire la suite

Europe consumer staples: what will drive earnings in 2017?

The European consumer staples sector has been characterized by slowing organic growth number, due to volume softness and pricing pressure, which has in turn contributed to its valuation de-rating, on top of sector rotation triggered since July 2016 by the rise in bond yields. What will be the drivers of earnings going forward ? Lire la suite

European equities: risk-reward to the downside

Global and regional macro backdrop is improving, investor sentiment is getting more bullish, EPS have turned the corner and are now on a more positive trend… No surprise European equities finished 2016 in a pretty better shape than they started it. Is the rally going to continue in 2017 ? Well, the mood is there and some brokers have decided to add some fuel to it.

This morning, Deutsche Bank and Merrill Lynch raised their SXXP y/e target to respectively 375 (from 345) and 390 (7% upside). Drivers for upside: accelerating growth, higher earnings revisions and EPS growth (11% for 2017e vs 7-8% previously at Merrill), forward P/E of 15x (stable from current level).

Lire la suite

Is it time to worry about credit market liquidity ?

Yes, probably according to BofAML analysts.

« Our analysis shows fewer bonds trade on a daily basis over the past year. We also find that trading volumes are declining over the past years as a percentage of the stock of corporate bonds. Liquidity is concentrated in benchmark bonds; 5y and 10y bonds exhibit better liquidity both in terms of tighter bid/offer spreads and also higher turnover. Higher spread/yield bonds exhibit better liquidity. »

Lire la suite

High quality stocks, US/EU credit, EM debt are most crowded trades

The latest survey of global fund managers by Merrill Lynch continues to reveal high levels of cash in asset allocation, neutral stance on equities (1% net overweight vs 9% a month ago), yet on the backdrop of positive sentiment towards economic and profit growth…

Interestingly, most investors explain that high cash levels in allocation (net 5.4%) reflect « bearish views on markets »…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Another interesting indicator in the survey is about the « most crowded trades » based on investors’ views.

From Merrill’s note:

« Most crowded trades are all « NIRP-winners »: long High Quality stocks; long US/EU Corporate bonds; long EM debt. Sept FMS shows first meaningful reduction in bond proxy exposure (staples, utilities, telcos – Exhibit 1), as well as reduction in « high growth » US market. But both REITs & tech remain big stubborn longs, and EM equity OW highest in 3.5 years. All vulnerable should Fed and especially BoJ fail to reduce bond vol in Sept. »

When you think about the increasing interest in EM debt, or the sustaining impact of QE on « low vol », « bond proxies », « high visibility/quality » stocks, you get a sense markets are probably ripe for a correction…

« The potentiel for yield mania in 2015 looks big » – BofAML

Yield search isn’t a new theme. It’s actually been around for a couple of years. But with a growing number of bond yielding zero or less, due to the « globalization » of ZIRP, the chase for yield is intensifying.

Here’s the stock of bond yielding below 0, that is that investors have to pay for to own… Japan is a clear leader, but we now see Germany, France, the Netherlands joining the club. While Japan is above 2tn€, the Eurozone is close to 1.4tn€…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Lire la suite

Last Merrill’s Fund Manager Survey is out… and it’s not very optimistic

In a summary: cash levels remain high. Deflation in Eurozone is seen as the major risk (along geopolitical tensions). Investors are somewhat still optimistic about global growth, but less so than previous month and their expectations regarding EPS going forward have come up a tide grim.

The most contrarian call is Energy and Materials, but as long as oil prices do not recover, that probably to risky a call.

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

15 Trades for 2015 from Merrill Lynch

From Michael Hartnett and Brian Leung at Bank of America Merrill Lynch:

« BofAML’s base case for 2015 is bullish US$, bullish volatility, bearish spreads, bullish real estate, bullish stocks, bearish rates and more opportunistic in commodities & EM. We forecast higher global growth, lower liquidity, no deflation, lower expected returns: global stocks 4-8%, US dollar 3-5%, US house prices 3%, corporate bonds 2-4%, 30-year Treasury -5%, and 1-3% for commodities. 2015 has begun bearishly with lower oil, yields and, today, a buy signal for risk assets from our contrarian Bull & Bear Index.

Our bottom lines: Our conviction in US recovery is high. We expect, by late-spring, lower oil, lower currencies and lower rates to start boosting European and Asian
growth economies.

We believe risk assets will ultimately generate positive returns this year, but investors may need to have patience and tolerate large market swings.
Short-term we expect risk assets to rally into the ECB QE event on Jan 22nd but volatility could quickly reappear in February if the ECB package marks “peak QE expectations”, the US earnings season is impacted by the US dollar and “credit events” related to the oil collapse become more visible. We would be more aggressive buyers of risk later in Q1. »

Lire la suite

What are the equity markets worth right now ?

From Bank of America Merrill Lynch (report date Nov 7)…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Here’s a focus on European equity market (through the Stoxx Europe 600 universe):

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

 

Qui équipe ma voiture ?

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Bank of America Merrill Lynch publie depuis quelques années une analyse très poussée des composants (coûts, fournisseurs) entrant dans la ligne d’assemblage d’une voiture particulière en Amérique du Nord. La dernière édition de cette étude, publiée la semaine dernière, estime à 14,050$ par véhicule la valeur de ces équipements, soit une croissance de 2% par an entre 2000 et 2012. Lire la suite

L’Europe tacle le marché des crédit carbone

Mauvaise nouvelle pour le secteur des utilities. Le parlement européen a refusé hier une proposition de la Commission européenne réduire la situation de suroffre sur le marché des permis à émettre du dioxyde de carbone, provoquant une chute du cours des crédits carbone. Lire la suite

Air France-KLM: Merrill Lynch voit un potentiel de baisse de 38%

Bank of America Merrill Lynch a abaissé son avis sur Air France-KLM de « neutre » à « sous-performance », assorti d’un objectif de cours revu de 5,8€ à 4,2€, impliquant un potentiel de baisse de 38%. En cause, Lire la suite

Alstom: Merrill Lynch voit des raisons d’y croire

Alstom a été plutôt malmené ces dernières semaines, en particulier suite à des publications de brokers peu amènes à l’encontre du groupe d’ingénierie dirigé par Patrick Kron (cas de Goldman Sachs ou d’Exane BNP Paribas). Bank of America Merrill Lynch est heureusement venue au secours du dirigeant, nous expliquant que le carnet de commandes se remplit à un bon rythme, dans la tendance du 4è trimestre 2012… Et cela pourrait produire de bonnes surprises dans les semaines à venir. Lire la suite

Iliad correctement valorisé selon Bank of America Merrill Lynch

Bank of America Merrill Lynch dégrade sa recommandation sur Iliad de « achat » à « neutre », avec un objectif de cours de 170€, estimant que la valorisation de l’opérateur de télécommunications est désormais généreuse. Lire la suite

Discours prudent chez Saint-Gobain – Merrill Lynch

Arnaud Lehmann, analyste chez Bank of America Merrill Lynch en charges du secteur des matériaux de construction, rapporte les commentaires très prudents des dirigeants de Saint-Gobain au cours d’un dîner organisé à Londres hier avec les analystes financiers: Lire la suite

LVMH: une décote de valorisation injustifiée selon Merrill Lynch

Pour Bank of America Merrill Lynch, LVHM affiche pour la première fois une décote de près de 10% par rapport à ses comparables boursiers, alors que le titre s’est toujours traité avec une prime de valorisation comprise entre 5% et 20%. Cette décote présente donc un point d’entrée dont les investisseurs peuvent profiter, estime la banque dans une note publiée ce matin. Lire la suite

Regain de stress sur les marchés financiers

Pour l’heure, la performance des actifs risqués n’est pas trop entamée, y compris en Europe. Mais le sentiment du marché se dégrade si l’on en croit le dernier indicateur de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Havas: impressions mitigées suite aux résultats annuels

Certains courtiers notent des résultats annuels en ligne ou légèrement supérieurs aux attentes (sauf pour le bénéfice par action et le dividende), mais la croissance d’Havas reste inférieur à ses principaux comparables boursiers. Lire la suite

Doublement des émissions de convertibles depuis le début de l’année

Source: ThomsonReuters

Source: ThomsonReuters

Depuis le début de l’année, ThomsonReuters recense plus qu’un doublement (+119%) des émissions d’obligations convertibles par rapport à l’an dernier, à 25,4 milliards de dollars. Les plus fortes progressions sont enregistrées en Asie (+278%) et aux Etats-Unis (+150%). Lire la suite

Crise de la dette en zone euro: pas vraiment oubliée

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Les craintes de récession en zone euro ont diminué, mais n’ont pas disparu totalement des sujets les plus préoccupants pour les investisseurs. La preuve avec cet indicateur produit par les économistes de Bank of America Merrill Lynch. Et la semaine, marquée par l’indécision suite aux élections italiennes, ou les propos « rassurants » de Bernanke, qui continue à faire tourner la planche à billets, ont recréé de la volatilité dans le marché. Lire la suite

Elections italiennes: des résultats compliqués

Les économistes de Bank of America Merrill Lynch usent de la litote pour évoquer les résultats des élections italiennes: « compliquée », à moins qu’en parlant de « messy results », ils veulent nous dire ô combien la situation est en fait, « bordélique »… Lire la suite

Europe: quand la croissance économique reviendra-t-elle ?

En voilà une question qu’elle est bonne. Les « prévisions d’hiver » (sic) de la Commission européenne, parues aujourd’hui, anticipent une contraction de 0,3% du PIB de la zone euro cette année, avant un rebond vers 1,4% l’an prochain. Avec une croissance aussi faible, difficile d’imaginer comment l’emploi va se redresser, comment les administrations publiques vont réduire leurs déficits et comment les entreprises vont retrouver une situation financière plus saine… Lire la suite

Eramet: résultats décevants pour Merrill, SG

Malgré une amélioration séquentielle au 4è trimestre, les analystes de Société Générale jugent décevants les résultats annuels d’Eramet. Selon SG, ces derniers ressortent en-deçà du consensus. La banque a un avis « achat » et un objectif de cours de 135€ sur le titre. Lire la suite

Technip, l’anti-Saipem, gagne près de 5%

Technip sort du lot et affiche des résultats annuels qui rassurent apparemment les investisseurs, après le profit warning de Saipem fin janvier. L’action signe la plus forte hausse du CAC (près de 5%), dans un marché en repli. Lire la suite

Safran: des résultats solides mais des prévisions sans doute prudentes

L’action Safran n’échappe pas à la chute de la Bourse malgré des résultats annuels supérieurs aux attentes. Les commentaires des analystes sont dans l’ensemble positifs. Certains soulignent toutefois une « guidance » prudente pour 2013. Lire la suite

AXA: des résultats annuels qui n’inspirent guère

Les commentaires de brokers suite à la publication des résultats annuels d’AXA soulignent des progrès, mais pas de quoi provoquer un changement de momentum profond sur le titre. Lire la suite

Danone: commentaires de brokers

L’action Danone réagit positivement aux résultats annuels publiés ce matin par le groupe agro-alimentaire. Un rebond qui marque plus un soulagement des investisseurs, en dépit de perspectives plutôt sombres pour 2013, comme le soulignent les analystes (notamment Kepler cité ci-après – passage surligné en gras). Lire la suite

PPR: commentaires de brokers

PPR a publié des résultats annuels de bonne facture et supérieurs aux attentes. La réaction de la Bourse est positive, permettant au titre d’enregistrer la plus forte hausse au sein du CAC 40 et du Stoxx 600. Quelques premières réactions de brokers: Lire la suite

Total: la génération de free cash flow sous pression

Les quelques notes de courtiers obtenues suite à la publication des résultats annuels de Total pointent une faible génération de cash flow libre, due en grande partie à l’accélération des investissements engagés par le groupe (28 milliards de dollars en 2013). Ceci explique pourquoi le groupe pétrolier a planifié et engagé 6 milliards de dollars de cession, avec de nombreuses annonces de cessions d’actifs ces dernières semaines. Lire la suite

Pour les investisseurs, les entreprises devraient investir davantage – BofAML

On parle souvent de la voracité des investisseurs pour les dividendes et/ou les rachats d’actions. Le graphique suivant, issu de la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch auprès d’investisseurs institutionnels dans le monde, montre que ce n’est pas vraiment le cas, et ce depuis quelques mois. Le souhait le plus fort est que les entreprises se remettent à investir. Lire la suite

L’optimisme des investisseurs se tasse un peu – BofAML

L’optimisme des investisseurs s’est légèrement érodé au cours du mois de février, selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch. Lire la suite

Michelin: commentaires de brokers

Un fin d’année difficile pour Michelin, des résultats inférieurs aux attentes et des commentaires prudents pour 2013 expliquent le recul du titre à la Bourse de Paris mardi matin, après l’annonce des résultats annuels du fabricant de pneumatiques. Voici les commentaires des brokers: Lire la suite

Quand les investisseurs prennent leurs désirs pour des réalités

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Deux excellents graphiques issus de l’enquête auprès de gérants professionnels réalisée par Bank of America Merrill Lynch montrent à quel point les investisseurs ont pris une avance inquiétante sur les indicateurs avancés de l’OCDE (ci-dessus) et sur les prévisions des analystes (ci-dessous). Une illustration de l’optimisme ambiant et qui ne fait que s’amplifier avec la hausse récente de la Bourse… Mais un signal contrariant qui ouvre de plus en plus la porte à un risque de correction si les nouvelles de l’économie ou les publications de résultats ne suivent pas les attentes des gérants.

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

 

 

Les investisseurs sont bullish, parient sur les banques – BofAML

Les banques ne feraient-elles plus peur aux investisseurs ? Pour la première fois depuis 2007, une proportion significative d’entre eux, dans le monde, surpondèrent les valeurs financières dans leurs portefeuilles. Les gestionnaires sont même particulièrement optimistes (« bullish »), selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch… Ce qui n’exclut pas le risque, voire le besoin, d’une correction dans le courant du premier trimestre. Lire la suite

La volatilité entre classes d’actifs à un plus bas

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Notons que pour les stratégistes de Bank of America Merrill Lynch, cet indicateur pointe un risque de correction des Bourses à court terme. Il présente une situation embarrassante: les actions, le crédit ont beaucoup progressé, les flux de fonds ont fortement augmenté sur la classe actions, la volatilité est très faible et les signes de surachat se multiplient… Lire la suite

2013: retour sur terre

2012 a été marquée par l’intervention sans limite des banques centrales et par l’injection de liquidités pour éviter tout risque systémique. 2013 sera sans doute l’année où les investisseurs chercheront à voir dans quelle mesure les actions prises depuis 2-3 ans ont enfin un impact sur l’économie réelle. Lire la suite

L’appétit pour le risque revient – enquête BofAML

Les craintes des investisseurs sur l’apparition de risques extrêmes (éclatement de la zone euro, défaut d’un Etat ou d’une grande banque…) ont continué de se réduire au cours des mois écoulés, grâce à l’intervention des banques centrales, observent les stratégistes de Bank of America Merrill Lynch dans leur dernière enquête auprès des gérants professionnels. Lire la suite

10 prévisions de Bank of America Merrill Lynch pour 2013

BofAML a publié hier ses prévisions pour 2013 dans le cadre de conférences de presse qui se tenaient simultanément à New-York et Londres. La banque prédit que les actions seront la classe d’actifs affichant la meilleure performance, sur fond de redressement très progressif de l’économie mondiale (+3,2% dont 2,5% aux US et 8% en Chine). Elle déroule 10 prévisions couvrant la plupart des grandes classes d’actifs: Lire la suite

Corporate français: CDS 5 ans et notation – BofAML

Source: Bank of America Merrill Lynch

2013: pas l’Espagne, le Portugal, ou la Grèce… mais la France – BofAML

Il n’y a pas que The Economist pour plomber l’humeur de Pierre Moscovici. Le ministre français de l’économie et des finances a peut-être pris connaissance de l’avis peu amène de deux grandes banques anglo-saxonnes sur la situation de l’économie française et sur la qualité de la dette qu’elle doit émettre pour boucler ses fins de mois. Nous avons évoqué l’étude de Citi qui conseille aux investisseurs de privilégier les actions françaises (et encore celles exposées à la demande mondiale plutôt que les titres trop « domestiques ») aux OAT. Sa consoeur, Bank of America Merrill Lynch, a remis le couvert la semaine passée en plaçant le risque obligataire français au même niveau que celui de pays comme l’Espagne, le Portugal ou la Grèce (on notera que l’Italie, qui a engagé de sérieux efforts de redressement de ses comptes publics, n’est pas mentionnée). Voici ce que dit en résumé Merrill Lynch. Lire la suite

A partir de quand l’effet QE s’estompe-t-il ?

Question intéressante des spécialistes taux de Bank of America Merrill Lynch: à partir de quand l’impact du « quantitative easing » sur les taux d’intérêt réel s’estompe-t-il ? Pour y répondre, encore faut-il comprendre ce qui fait baisser effectivement les taux d’intérêt réels… Lire la suite

Le « précipice fiscal » et son impact sur l’économie mondiale

Depuis plusieurs mois, l’attention des médias et investisseurs se tourne de plus en plus fréquemment vers le sujet du « précipice fiscal » au bord duquel vont bientôt se retrouver les Etats-Unis: dès l’an prochain, on devrait observer une baisse drastique des dépenses publiques et une hausse des impôts. Deux éléments qui, conjugués, auront un impact significatif sur la croissance américaine, estimé à 4,6% du PIB. Mais pas seulement. Lire la suite

Les banques centrales derrière le rallye boursier

Combien le rallye boursier actuel doit-il à l’action des banques centrales ? Entre 6% et 7% selon les estimations de Bank of America Merrill Lynch et de l’agence Reuters. En voici l’analyse chronologique détaillée: Lire la suite

Les actions de la zone euro retrouvent grâce aux yeux des investisseurs-BofAML

La dernière enquête auprès des investisseurs réalisée par Bank of America Merrill Lynch a été publiée aujourd’hui. Elle révèle que, pour la première fois depuis avril 2011, les investisseurs ont accru leur exposition aux actions de la zone euro. « Les investisseurs considèrent désormais que la crise de la dette souveraine en Europe est un risque de moindre ampleur (‘lower tail risk’) que le ‘mur budgétaire’ (‘fiscal cliff’). » Un risque amoindri, mais qui pourrait ressurgir en cas de difficulté et provoquer de violents arbitrages de la part des investisseurs, nuançons un peu le propos. Lire la suite

Réactions aux annonces de la Fed

QE3, une politique accommodante jusqu’à mi-2015, des estimations de croissance revues en hausse, la Fed a multiplié les annonces pour affirmer son soutien à l’économie américaine, provoquant une vive réaction sur les marchés financiers (matières premières, actions émergentes, or ou devises). Voici quelques réactions et commentaires d’économistes suite à ces annonces (ce papier sera mis à jour au cours de la journée). Lire la suite

OMT: la BCE achète du temps

Pour les économistes de Bank of America Merrill Lynch, le nouveau programme d’achats d’obligations souveraines de la BCE permet surtout d’offrir du temps aux gouvernements européens les plus en difficulté. Comme un certain nombre d’investisseurs, BofAML appelle l’Espagne à demander rapidement l’aide de l’Union européenne (FESF/MES)… Mais la baisse des taux espagnols ne pourrait-elle pas contrecarrer leurs attentes ? Lire la suite

Réactions aux annonces de la BCE

Comme à son habitude, le marché réagit de manière épidermique à l’annonce par la BCE d’un nouveau programme d’achat d’obligations souveraines (OMT). Il faudra quelques jours pour voir si l’annonce a réellement une effet durablement positif, d’autant que les premiers commentaires après la décision de la BCE sont plutôt mesurés, voire prudents… Lire la suite

Previews BCE

Grosse journée demain, pour la BCE et pour les marchés. Ces derniers attendent de Mario Draghi des annonces fortes en matière d’intervention de la BCE sur les marchés obligataires (« SMP 2.0 » selon Goldman Sachs). Mais comme à son habitude, la Bourse voit toujours trop grand trop tôt. Depuis le début de la crise, le temps des politiques et des responsables des autorités monétaires n’a jamais été plus rapide que celui des marchés. La déception pourrait provoquer un sursaut de volatilité, une rechute d’indices boursiers qui ont plutôt bien tenu ces derniers jours, et un repli de l’euro face au dollar. Lire la suite

Une feuille de route pour les autorités européennes ?

Ce n’est pas la première fois que l’on attend une action décisive des autorités européennes. Bank of America Merrill Lynch a, une fois encore, délivré sa feuille de route pour éviter que la crise n’empire… Lire la suite