Facebook: premières notes de brokers

La « période de silence » des brokers ayant participé à l’IPO de Facebook est close. Ces derniers ont diffusé hier leurs études initiant la couverture du réseau social. Festival. Lire la suite

Comment se préparer aux élections en Grèce

Scénarios et stratégie d’investissement proposés par Bank of America Merrill Lynch… Dans le scénario pessimiste, notons la correction brutale à attendre sur les actifs risqués, actions européennes en tête (avec un objectif de cours de 210 points pour l’indice Stoxx, qui cote actuellement 243 pts). Lire la suite

La longue déprime des Utilities (3/3)

L’univers des utilities en Europe n’est pas homogène et il a eu tendance à beaucoup évoluer ces dernières années sous le coup des changements réglementaires, de l’engouement pour les énergies renouvelables ou de la multiplications des opérations de fusions-acquisitions. Lire la suite

La longue déprime des Utilities (2/3)

Les récessions et la crise de la dette publique en zone euro expliquent en partie la chute de valorisation du secteur. La crise a également focalisé l’attention des investisseurs sur un ensemble de défis de moyen et long terme, qui pourraient peser durablement sur la performance boursière des utiltities. Lire la suite

Air Liquide déclassé à « neutre » par Merrill Lynch

Bank of America Merrill Lynch a abaissé son avis sur Air Liquide de « achat » à « neutre », avec un objectif de cours de 107 euros (obtenu par DCF avec un WACC/CMPC de 7,8%). Motif: surperformance de 12% par rapport au Stoxx 600 depuis 12 mois, et un titre qui se rapproche de l’objectif de valorisation (P/E de 18.5x).

Un rallye sans euphorie, d’après la dernière enquête Bank of America-Merrill Lynch

Est-ce réellement une surprise? Le rallye boursier depuis les points bas d’octobre 2011, loupé par un nombre significatif d’investisseurs, ne s’est pas produit sur fond d’enthousiasme généralisé. C’est ce que révèle la dernière enquête de Merrill Lynch auprès des gérants de portefeuilles. Lire la suite

Fed: le marché price une hausse des taux en août 2013

L’amélioration modeste de l’évaluation de la situation économique des Etats-Unis par la Fed a eu un effet spectaculaire sur les marchés obligataires, avec un bond de 30 pb des taux longs américains et une hausse du dollar. L’autre conséquence est que les investisseurs anticipent désormais un relèvement des taux d’intérêt dès août 2013. Lire la suite

Après la Grèce, le pétrole (2/3)

A partir de quand le pétrole pénalise-t-il la croissance mondiale ? Quelle stratégie adopter pour un investisseur ? Voilà des questions qui deviennent particulièrement aigües lorsque le baril de pétrole frôle des records historiques. Lire la suite

Après la Grèce, le pétrole (1/3)

Au revoir la Grèce, bonjour le pétrole. Depuis trois semaines, le pétrole est revenu sur les écrans radar des investisseurs à la vitesse V, propulsé en particulier par les tensions entre l’Occident et l’Iran. Lire la suite

Actions européennes: point sur les performances et la valorisation (YTD)

Depuis le début de l’année, le rebond des Bourses européennes est, on le sait, tiré par les valeurs cycliques (auto et banques en tête). Régulièrement, BofAML fait un point sur les performances par secteurs et les valorisations des titres cotés. Cela donne une vue d’ensemble intéressante que l’on peut comparer aux précédents points sur le sujet. Bonne lecture. Lire la suite

Un point sur la saison des résultats

Si l’effet de momentum bat son plein sur les marchés, les publications de résultats trimestriels en Europe sont de moins en moins enthousiasmantes. 70% des entreprises ont publié leurs résultats du 4è trimestre 2011: 46% ont fait mieux que prévu (tous secteurs confondus) et 42% ont déçu les attentes des analystes. Depuis le 3è trimestre 2010, où l’on avait observé 62% de publications meilleures qu’attendu, la baisse du pourcentage des bonnes surprises est régulière. Voici les tableaux des % de surprises en historique et pour le 4è trimestre, par secteurs (sources: Bloomberg, Merrill Lynch). Lire la suite

L’Oréal: commentaires de brokers

Les résultats annuels de L’Oréal, publiés hier soir, ont été supérieurs aux attentes du consensus, grâce aux efforts de réduction des coûts et à l’amélioration du taux de marge brute. L’attention des analystes se portera surtout sur les perspectives pour 2012, notamment en Europe et sur le rôle des marchés émergents dans la croissance future des résultats du groupe de cosmétiques. Lire la suite

Les gérants plus optimistes, selon la dernière enquête Bank of America-Merrill Lynch

« The Bulls are Back ». La dernière enquête Merrill Lynch auprès des gérants professionnels confirme ce que l’on observe depuis quelques semaines: l’optimisme est de retour. Un optimisme qui profite surtout aux actions émergentes et au secteur de la technologie, selon Michael Hartnett, Chief Global Equity Strategist. Lire la suite

« Jusqu’à quand le rebond » ? Voilà la question qui occupe l’esprit des investisseurs

Dans une note courte mais pleine d’enseignements intitulée « Marketing Feedback from London & Europe » (datée du 10 février), Michael Hartnett, Chief Global Equity Strategist chez Bank of America Merrill Lynch décrit en quelques lignes l’état d’esprit des investisseurs après le mini-rallye provoqué par l’opération de refinancement à long terme de la BCE en décembre dernier (sachant que tous les yeux sont tournés vers le LTRO II qui se déroulera à la fin du mois – on reviendra dessus). Etonnament, Hartnet observe que la majorité des investisseurs a loupé le rebond (!) et beaucoup se demandent jusqu’à quant la phase de hausse va bien durer. Lire la suite

ArcelorMittal: commentaires de brokers sur le T4

Les premiers commentaires des analystes obtenus après la publication des résultats annuels d’ArcelorMittal, ce matin, pointent une réduction significative de l’endettement net du groupe sidérurgique (-2,4 milliards de dollars), ainsi que des résultats globalement en ligne avec les attentes. Lire la suite

LVMH: commentaires de brokers

Après la publication des résultats annuels de LVMH, les commentaires des analystes sont globalement plutôt positifs: « de bon augure pour 2012 » pour Oddo, « des performances excellentes » pour SG, « en ligne » pour Bank of America Merrill Lynch. Cheuvreux, Merrill Lynch, Oddo, SG et Nomura ont tous relevé leur objectif de cours. Lire la suite

Merrill conseille des prises de bénéfices sur SG et BNP Paribas

Bank of America Merrill Lynch a abaissé ce matin son avis sur Société Générale de « achat » à « neutre » (objectif inchangé de 23 euros) et sur BNP Paribas de « neutre » à « sous-performance » (objectif inchangé à 36 euros) après l’envolée des cours des banques françaises et « les incertitudes nées des propositions de François Hollande ».
L’analyste de Merrill Lynch, Patrick Leclerc, voit également dans l’augmentation des coûts de financement, les effets du désendettement ou la situation toujours tendue de l’économie et du risque souverain des raisons d’une plus grande prudence sur ces deux titres bancaires.

 

Le rallye boursier aurait encore du jus

La remontée des Bourses mondiales, observée depuis la mi-décembre, n’est peut-être pas encore terminée. Techniquement, à Paris, une résistance a été cassée hier (3.350 points). Mais le moteur le plus important, c’est la psychologie des investisseurs. Or 3 changements importants se sont opérés ces dernières semaines, comme le rappellent les économistes de Merrill Lynch (source: « Global Economic Weekly, Risk on, Risk off, 26 janvier 2012): Lire la suite

JCDecaux: commentaires de brokers

Suite à la publication du chiffre d’affaires de JCDecaux, voici les 1ères réactions de brokers recueillies… Il est intéressant de voir que malgré une publication supérieure aux attentes et aux dernières prévisions de la société, le consensus n’en est pas un et les analystes semblent divisés à la fois sur la pertinence du modèle et surtout sur la valorisation du titre. Lire la suite

Automobile: comparaisons entre constructeurs européens

Dans le secteur de la construction automobile, il y a les constructeurs allemands (BMW, Daimler, Volkswagen) qui profitent pleinement du dynamisme des marchés émergents… et les autres (PSA, Fiat, Renault) qui cherchent désespérément une stratégie pour combler leur retard… Lire la suite

Automobile: sortie de crise confirmée

Source: Bank of America Merrill Lynch, 26 janvier 2012

Les ventes mondiales d’automobiles sont relativement bien orientées avec 74,8 millions d’unités vendues l’an dernier selon Bank of America Merrill Lynch. En 2012, la banque d’affaires anticipe une croissance de 3% à 78 millions d’unités, dont 5,6% en Chine et 13% aux Etats-Unis, mais un déclin de 7% en Europe. L’optimisme semble bien établi dans une industrie très importante pour la croissances des pays développés… Un sentiment que confirment les chiffres publiés ce matin par l’équipementier Plastic Omnium.

Mersen: un couple risque/rendement qui n’est plus attrayant

Bank of America Merrill Lynch a dégradé Mersen à « sous-performance », avec un objectif de cours de 25 euros. L’analyse Caroline Cohen estime que le titre n’offre plus un couple risque/rendement suffisamment attrayant, au regard en particulier d’une croissance organique qui s’est essoufflée en fin d’année. Lire la suite

Accor: commentaires des brokers

Suite à la publication du chiffre d’affaires 2011, voici qq commentaires de brokers récupérés ce matin (SG, Exane, Merrill, Oddo, Raymond James, CM-CIC, Credit Suisse qui redevient positif sur le titre, tout comme Bryan Garnier). L’attention est concentrée sur la décélération de la croissance, avec des points de vue parfois bien différents. Lire la suite

Changement de ton du côté des gérants professionnels ?

Le sentiment des investisseurs professionnels semble s’améliorer quelque peu à en croire la dernière enquête réalisée par Bank of America Merrill Lynch. Les gérants adoptent une vue un peu plus positive sur l’économie et anticipent une nouvelle phase d’assouplissement quantitatif, justifiant l’augmentation de leur exposition aux actifs risqués.  Lire la suite

Quelles perspectives pour l’immobilier américain?

L’immobilier et les actions sont les deux piliers du patrimoine des ménages américains. Deux actifs qui ont été durement touchés par l’éclatement des bulles spéculatives (2000-2002 pour les actions, 2007-2009 pour l’immobilier) et qui expliquent pourquoi les Etats-Unis afficheront durablement une croissance économique molle, illustrant le mécanisme d’une récession par le bilan déjà décrite sur ce blog. Lire la suite