Should you have gold in your portfolio ?

Jason Zweig from the WSJ published a column titled « Gold is still a pet rock » and its a great read (and obviously JZ is not ‘a moron’ as he calls himself)… He reminds us that if gold is a good « insurance against chaos », its value fluctuates so much it’s a poor protection of purchasing power for short periods of time. Lire la suite

The recipe to become a successful value investor

Back in 2003, reading The Intelligent Investor blew my mind. I had been a financial reporter for a couple of years, in a publication that was supposed to give valuable investing ideas to individuals. From 2001 to 2002 we just witnessed the market crash, and failed to help investors protect their capital. All the way down to capital destruction, bad investment advices, all to be ashamed of when I think about it in retrospect (I sincerely apologize for that by the way).

After having read Graham’s book, I actually wondered why no one had ever asked me to read the book BEFORE I joined the newsroom… The paper is still in business, but I’m not sure their readership has greatly expanded since 2003… Lire la suite

Remember how the market was… like a month ago ?

That’s the « world » (European equity market as represented by the Stoxx Europe 600 index actually) on Oct 15, 2014 and on Nov 21, 2014…

Source: Factset

Source: Factset

On Nov 21st (yesterday):

Source: Factset

Source: Factset

As a reminder, volatility on Euro Stoxx 50 (much narrower index) was 28.76 on October 15 (it peaked for the year at 31.52 on the 16th of October). Now it’s 18.91.

In summary, the European stock market has gained 10.8% in a little bit more than a month, while volatility has declined by 34%.

Good reminder of Buffett’s favorite quote from Ben’s Graham: « Be fearful when everyone else is greedy; be greedy when everyone else is fearful ». Works all the time !

Excellente vidéo: l’héritage de Benjamin Graham

Voici une vidéo de 15 minutes qui dit beaucoup sur Benjamin Graham. Excellent!

h/t Value Investing World et Corner of Berkshire & Fairfax.

 

Comprendre le risque et en tirer parti – Howard Marks

Howard Marks, patron du fonds d’investissement Oaktree Capital, a publié cette semaine un nouveau memo sur les notions de risque et de cycle d’investissement, apportant une mine d’enseignements pour tous ceux qui s’intéresse à l’investissement intelligent (pour parodier le titre du célèbre livre de Benjamin Graham). Lire la suite

C’est dans les périodes de stress que se présentent les meilleures opportunités

Fidèle au préceptes de Benjamin Graham, il était de bon ton de s’intéresser de près à la Bourse fin 2011, quand personne ne croyait aux actions. Je m’étais modestement plié à l’exercice et avait proposé une liste de titres qui me semblaient particulièrement mal traités par le marché. Bilan (souriant) après un an… Lire la suite

Food for thought: Benjamin Graham

 

« Characteristically, stocks thought to have good prospects sell at relatively high prices. How can the investor tell whether or not the price is too high? We think that there is no good answer to this question —in fact we are inclined to think that even if one knew for a certainty just what a company is fated to earn over a long period of years, it would still be impossible to tell what is a fair price to pay for it today…..

On the other hand, assume that the investor strives to avoid paying a high premium for future prospects by choosing companies about which he is personally optimistic, although they are not favorites of the stock market. No doubt this is the type of judgment that, if sound, will prove most remunerative. But, by the very nature of the case, it must represent the activity of strong-minded and daring individuals rather than investment in accordance with accepted rules and standards. »

Source: Security Analysis, 1940 Edition

h/t Value Investing World

Disciple de Graham: Jean-Marie Eveillard

Un grand merci au site Manual of Ideas pour cette interview d’un très grand gérant value. Jean-Marie Eveillard est depuis mars 2009 senior advisor de la société de gestion First Eagle, après en avoir été l’un des gérants vedette. Analyste, puis gérant du SoGen International Fund, il intègre First Eagle à la fin des années 1990 pour gérer les fonds First Eagle Global et US Value Fund (aujourd’hui pilotés par Matthew McLennan, déjà cité sur ce blog).

Disciple de Graham: Gilles Sitbon, gérant du fonds Long/Short Opportunities chez Sycomore AM

Gilles Sitbon, gérant funds Long/Short Opportunities chez Sycomore Asset Management, nous explique le processus de gestion de son fonds, son approche value de l’investissement et ses méthodes pour trouver des idées, les valoriser et construire son portefeuille de titres. Gilles a travaillé chez Goldman Sachs au département de gestion des risques, puis comme analyste dans plusieurs hedge funds américains (Spinner AM, puis Proxima Capital), avant de rejoindre Sycomore AM en octobre 2010. Gilles est titulaire d’un MBA de l’Université Columbia (New-York), d’un Master en Systèmes d’Information et du DESCF. Lire la suite

Quand la science décortique le mystère Warren Buffett

Si Warren Buffett était en mal de publicité et souhaitait faire connaître les mérites de son style de gestion, il pourrait aujourd’hui affirmer: « mon style est le meilleur de tous et cela est prouvé scientifiquement ». Trois économistes – Andrea Frazzini, David Kabiller et Lasse H. Pedersen – ont en effet décortiqué les performances de sa holding Berkshire Hathaway, afin de comprendre comment la « méthode Buffett » pouvait produire des résultats aussi remarquables. Lire la suite

Quand Exane cite Benjamin Graham sans l’appliquer

David Finch, chez Exane BNP Paribas, publie ce matin une liste de valeurs répondant aux critères de la gestion dite value, et cite abondamment Benjamin Graham. Mais il y a un gouffre entre le discours et la pratique… Lire la suite

Crise, panique et opportunités d’investissement

A n’en pas douter, les craintes de contagion liées à la crise de la Grèce peuvent continuer à peser fortement sur les marchés actions. Mais comme le disent les investisseurs intelligents (Graham, Buffett & co), c’est lorsque tout le monde panique que les bonnes opportunités d’investissement apparaissent. Lire la suite

« Au contraire, value works! »

Malgré des performances décevantes en 2011 et début 2012, la gestion value reste l’une des meilleures stratégies d’investissement sur longue période, selon les stratégistes de Barclays. Une (re)découverte qui permet de remettre à l’honneur les travaux de Graham & Dodd, et des autres chercheurs qui leur ont succédé.  Lire la suite

Un brin d’optimisme et quelques conseils utiles pour l’investisseur prudent

L’une des qualités des grands investisseurs est, outre leur historique de performance (ce fameux « track record »), leur capacité à étayer à partir de simples remarques pleines de bon sens de véritables leçons pour le reste des investisseurs, professionnels ou non. Lire la suite

In memoriam… Walter Schloss

Walter Schloss est décédé le 19 février à l’âge de 95 ans. Pour les adaptes de la gestion value, c’était sans conteste l’un des plus remarquables disciples de Benjamin Graham, ancien collègue et ami de Warren Buffett (l’un des rares à être cité dans son fameux discours « Superinvestors of Graham-and-Doddsville« ). Lire la suite

2012: quelques idées d’investissement

Après un plongeon de 17% en 2011, la Bourse de Paris a été prise en sandwich entre la crise de la dette qui a fait souffrir le secteur financier (poids lourds du CAC) et les craintes de récession économique, lesquelles ont pénalisé les valeurs cycliques. Quelques titres défensifs ou exposés à la croissance plus pérenne des marchés émergents ont tiré leur épingle du jeu. Et si l’on regarde en dehors du CAC, de belles valeurs de qualité ont affiché des performances plus qu’honorables (cf tableau suivant). 2012 pourrait être du même acabit: les titres de qualité devraient résister (ils offrent une visibilité que les investisseurs recherchent par-dessus tout), mais les marchés resteront volatiles (tant qu’ils seront aux mains des politiques et que ceux-ci mettront du temps à s’accorder sur une résolution de la crise actuelle). Lire la suite

Investisseurs « rationnels »: de la théorie à la pratique

Ceux qui s’intéressent à la Bourse ont peut-être déjà entendu l’expression anglo-saxonne « smart money », cette idée que les opérateurs de marché savent détecter les anomalies boursières et profiter des inefficiences passagères de la Bourse pour réaliser de bonnes affaires.  Lire la suite

Disciple de Graham: Seth Klarman

An Interview with Seth Klarman and Charlie Rose from Facing History and Ourselves on Vimeo.

Dans cette interview avec Charlie Rose (h/t My Investing Notebook), Seth Klarman, patron de la société de gestion Baupost, parle de l’action menée par Facing History, dont il a été président pendant 16 ans, puis (à partir de la 19è minute) de son expérience d’investisseur value. Klarman est sans doute l’un des plus grands gérants value après Warren Buffett. Pour ceux qui veulent aller plus loin, la page « notes de lecture » offre quelques notes tirées de son ouvrage Margin of Safety, publié en 1991 (épuisé) et qui pourrait peut-être faire l’objet d’une réédition.

Dans l’interview ci-dessus, ma citation préférée est : « I don’t have a Bloomberg on my desk, I don’t care ».

L’automobile française n’est pas attrayante pour des investisseurs « value »-Credit Suisse

Le verdict est sans appel. Pour Credit Suisse, l’automobile n’est pas un secteur attrayant pour des investisseurs value. Et ce malgré la chute des cours. Pour s’en convaincre, les analystes de la banque suisse ont appliqué les critères de screening établis par Benjamin Graham (et James Rea).

« The auto sector is unlikely to be a fertile ground for value investors: We continue to believe that successful investing in the auto space is more about earnings momentum than about valuations. In this respect we believe that the last 2 criteria of the framework offer an interesting insight. Companies that seem to have the best business models also enjoy the most resilient earnings streams and should continue to offer the best investment opportunities: BMW, VW, Michelin and Conti. (all rated O/P). »

Actionaria: ce que l’on a dit de 2012

Premiere seance de live blogging au salon Actionaria pour voir et écouter ce que Mr Le Marché pense de 2012… Entre autres…

Lire la suite

Le petit Benjamin Graham illustré: Tweedy, Browne

A tous ceux qui s’intéressent à l’investissement de long terme selon les principes établis par Benjamin Graham, la dernière lettre aux investisseurs des fonds de la société de gestion Tweedy Browne LLC illustre à merveille la philosophie d’investissement du père de la gestion value, et en offre même une illustration très concrète (avec le cas de la firme américaine Johnson & Johnson). Sa lecture montre que dans des marchés sans tendance et particulièrement volatils, il existe encore des investisseurs rationnels capables de prendre du recul… Un must read! Lire la suite

Les leçons de Warren Buffett

Quand tout le monde doute, Warren Buffett investit. Le troisième trimestre 2011 a confirmé ce que l’on avait commencé à observer cet été. « Avoir peur quand tout le monde est avide; être avide quand tout le monde à peur ». Cet aphorisme tiré d’un des enseignements de Benjamin Graham a été appliqué à la lettre. Buffett est-il en train d’anticiper un changement de paradigme ? Depuis l’éclatement de la bulle Internet, ses investissements en actions n’ont cessé d’augmenter… Et le coeur de son portefeuille actions est exposé aux grandes capitalisations boursières américaines… (certes, il y a la poche « obligataire », mais celle-ci est minoritaire). Sans tirer de conclusions hâtives, on peut déjà s’inspirer de la manière dont son argent est géré aujourd’hui. Lire la suite

Buffett augmente sensiblement ses investissements en actions

Au cours du troisième trimestre, soit pendant la dernière phase de krach sur les marchés financiers (août-septembre), Warren Buffett, fidèle à sa philosophie d’investisseur value, a fortement accru ses investissements en actions, portant son portefeuille de titres à 68 milliards de dollars, contre 61 milliards fin 2010, d’après les comptes du 3è trimestre de sa holding Berkshire Hathaway. Lire la suite

Prix, valeur: deux repères pour investir

L’évolution erratique de la Bourse peut décourager tout investisseur. Pourquoi acheter aujourd’hui une action qui peut voir son cours de Bourse fluctuer de 20-30% en l’espace de quelques semaines ou mois, quand ce ne sont pas des jours ?

Pour naviguer dans cet univers complexe et imprévisible, tout investisseur doit être en mesure de faire la différence entre le prix et la valeur d’un titre. Lire la suite

Une lettre à Warren Buffett (incomplète)

Dans un document publié en fin de semaine dernière, le patron « mondial » de la recherche « européenne » d’un grand broker parisien (cherchez l’erreur) écrit à Warren Buffett pour lui suggérer d’acheter des titres pas chers cotés de ce côté-ci de l’Atlantique – la liste inclut Axa, Zurich Financial Services, H&M, Unilever, Volkswagen, Daimler, ABB. Lire la suite

Investir dans un marché sans tendance

Vous connaissez sans doute la différence entre un marché haussier (« bullish ») et baissier (« bearish »). Dans un cas comme dans l’autre, la position à prendre pour un investisseur est relativement claire (long ou short). Mais que faire lorsque l’on est en présence d’un marché sans tendance (« range-bound market ») ? Lire la suite

A la recherche du rendement perdu

L’environnement actuel, marqué par une incertitude sur l’évolution de l’économie (crise de la dette, croissance molle ou récession, inflation forte ou déflation…), s’est traduit par une hausse importante de la volatilité sur les marchés financiers. A un point tel qu’aujourd’hui, de nombreux investisseurs de long terme préfèrent trouver des solutions pour éviter toute perte en capital plutôt que tenter de capter un rendement qu’ils jugent incertain. Lire la suite

7 règles de base de l’investisseur prudent

James Montier, ancien stratégiste chez Dresdner et Société Générale, aujourd’hui membre de l’équipe d’allocation d’actifs de GMO, vient de publier un nouvel article intitulé « The Seven Immutable Laws of Investing« . Une très bonne synthèse des règles de base de l’investisseur prudent, qui bien sûr reprend les grandes leçons de Benjamin Graham. Une lecture que je conseille à toute personne s’intéressant à la Bourse et souhaitant débuter dans la constitution et la gestion d’un portefeuille. Lire la suite

« New normal » et retour à la moyenne

James Montier, ancien stratège chez Dresdner et SG, fait aujourd’hui partie de l’équipe d’allocation d’actifs de GMO. Dans une note publiée le 22 décembre, Montier s’interroge sur la pertinence du « new normal » développé par le gérant obligataire PIMCO et estime que cette approche ne peut être appliquée en matière d’investissement. Lire la suite

Deux visions sur l’économie et les marchés

Abby Cohen, responsable du Goldman Sachs Markets Institute (et connue pour ses visions très positives sur l’économie et des marchés, y compris pendant la bulle Internet) et Matthew McLennan, gérant de fonds chez First Eagle (où a officié Jean-Marie Eveillard, un très grand nom de la gestion value), discutent sur WealthTrack des perspectives de l’économie mondiale et des pistes d’investissement. Personnellement, les commentaires de McLennan me semblent bien plus pertinents, reflétant en s’inscrivant dans les pas de Benjamin Graham. Ils démontrent tout l’intérêt du stock picking. Lire la suite

Prudence et marge de sûreté

Il existe de nombreux adages pour l’investisseur qui souhaite placer son argent en Bourse: « le marché a toujours raison », « mieux vaut avoir tort avec les autres que raison tout seul », « mieux vaut se couper la main que le bras » ou « les arbres ne montent jamais juqu’au ciel »… Malheureusement, ces adages sont rarement utiles pour la construction d’un portefeuille et encore moins pour éviter à l’investisseur de perdre sa chemise. Lire la suite

Disciple de Graham (6): Pierre Nebout (LCF E. de Rothschild)

Pierre Nebout fait partie des rares gérants qui ont, de mon point de vue, une vraie démarche d’investisseur sur le long terme, et qui s’inscrivent de ce fait dans les pas de Benjamin Graham. Lire la suite

Connaissez-vous M. Le Marché ?

« Imaginez que vous avez acquis une participation dans une entreprise privée pour une valeur de 1.000 dollars. L’un de vos associés, dénommé M. Le Marché, est quelqu’un de très obligeant. Chaque jour, il vous dit ce qu’il pense de la valeur de votre participation et vous propose même de vous l’acheter ou de vous vendre la sienne sur cette base. Parfois, son idée vous semble plausible car justifiée par les développements et perspectives de votre affaire. Souvent, toutefois, M. Le Marché se laisse emporter par son enthousiasme ou par ses peurs, et la valeur qu’il propose alors pour vos parts peut vous sembler insuffisante ou déraisonnable.

Si vous êtes un investisseur prudent, vous laisserez-vous dicter votre opinion sur la valeur de votre participation par M. Le Marché ? Seulement si vous êtes d’accord avec lui. En revanche, vous serez certainement content de lui vendre vos parts lorsqu’il vous en offre un prix astronomique, et lui achèterez ses parts si le prix est suffisamment bas. » Lire la suite

Ben Graham en anglais dans le texte

Le site Value Hunter (valuehuntr.com) a publié fin octobre une compilation de quelques textes de référence de Benjamin Graham, « père » de l’analyse financière, de la gestion value, et mentor de Warren Buffett. Un document en accès libre, disponible ici, et qu’il est impératif de lire pour tout investisseur, débutant ou confirmé.

Corrélation, le retour

Nous avions mentionné le phénomène en juillet dernier. La banque américaine JPMorgan a publié le 5 octobre une étude intitulée « Why We Have a Correlation Bubble » qui montre que la corrélation entre classes d’actifs n’a cessé de progresser depuis. Lire la suite

Comment le probable successeur de Buffett a été choisi

Le Wall Street Journal raconte ce matin comment un gérant de fonds inconnu, âgé de 39 ans, a réussi à séduire Warren Buffet et Charlie Munger et s’est fait embaucher pour devenir responsable des investissements de Berkshire Hathaway, à la tête d’un portefeuille de 100 milliards de dollars… Son nom est Todd Combs. A lire ici.

Disciple de Graham (5): une interview de Buffett

Warren Buffett a accordé hier un entretien à la chaîne d’information financière CNBC, qui l’a éditée et mise en ligne sur son site Internet. Buffett y explique que son idée la plus bête en matière d’investissement fut l’acquisition de Berkshire Hathaway… Quel sacré communicant ce Warren!

Disciple de Graham (4)

A lire un portrait intéressant de Bruce Berkowtiz, gestionnaire de portefeuille et fondateur de la société de gestion Fairholme Funds, dont le principal fond a enregistré un gain de 13% au cours de la décennie écoulée, tandis que le S&P 500 affiche une performance négative. Le portrait publié par le Wall Street Journal cite une étude de la Harvard Business School, intitulée « Best Ideas », qui démontre tout l’intérêt de la gestion active et remet en question certains pans de la théorie financière moderne, notamment sur la diversification des portefeuilles ou l’incapacité d’un gérant à battre le marché.

Voici le résumé de l’étude:

« We find that the stock that active managers display the most conviction towards ex-ante, outperforms the market, as well as the other stocks in those managers’ portfolios, by approximately 1.6 to 2.1 percent per quarter depending on the benchmark employed. The results for managers’ other high-conviction investments (e.g. top five stocks) are also strong. The other stocks managers hold do not exhibit significant outperformance. This leads us to two conclusions. First, the U.S. stock market does not appear to be efficiently priced by our risk models, since even the typical active mutual fund manager is able to identify stocks that outperform by economically and statistically large amounts. Second, consistent with the view of Berk and Green (2004), the organization of the money management industry appears to make it optimal for managers to introduce stocks into their portfolio that are not outperformers. We argue that investors would benefit if managers held more concentrated portfolios. »

L’étude Best Ideas est disponible sur le réseau SSRN à l’adresse suivante: http://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=1364827

Le mot d’ordre de Fairholme est « ne pas écouter la foule » (« Ignore the Crowd »). Sa philosophie d’investissement est décrite de la manière suivante: « Nous nous concentrons sur la recherche de titres offrant la rentabilité maximum avec un risque minimal de perte durable. Nous nous tenons à l’écart des entreprises, industries et tendances éphémères qui utilisent des méthodes comptables agressives ou des dirigeants qui sont payés une fortune pour venir au travail tous les jours. A tout moment, notre fonds se focalise sur un portefeuille focalisé sur 15 à 25 titres, dont la valeur intrinsèque a été ignorée, mal comprise et sous-évaluée par le marché. »

Dans son rapport du premier semestre 2010, Berkowitz indique qu’environ la moitié de ses actifs est investie dans des « secteurs détestés » comme les services financiers ou l’immobilier. Ses principales lignes sont General Growth Properties (13,1% du fond), AIG (10,5%), MBIA, Sears Holdings (7,7%), Goldman Sachs (5,4%), Citigroup (5,4%), Berkshire Hathaway (4,7%) ou Bank of America (4,4%). Les 10 premières lignes du fonds représentant 63,1% de l’actif géré.

Comme Graham, Buffett, Klarman et quelques autres, la règle numéro 1 de Berkowitz est de ne pas perdre d’argent et d’être « avide quand tout le monde a peur de l’avenir ».

Marc Renaud, gérant value ET contrariant

Les gérants value sont une denrée rare. C’est vrai aux Etats-Unis (Cf le livre de Louis Lowenstein, The Investor’s Dilemma). Ca l’est tout autant en France. Marc Renaud en fait partie. Sa société, Mandarine Gestion, a fêté ses deux ans fin février. Elle gère aujourd’hui un peu plus de 1 milliard d’euros. Lire la suite

Disciple de Graham (3)

James Montier, ancien stratège chez Dresdner puis à la Société Générale, fait aujourd’hui partie de l’équipe d’allocation d’actifs de GMO. Il a publié un assez long papier qui résume bien le point de vue des investisseurs value, intitulé « I want to break free« , en référence, non à la célèbre chanson de Queen, mais au frein que peut représenter la théorie financière moderne pour la gestion d’actifs. Lire la suite