BCE 2.0: moins allemande, plus italienne – UBS

L’approche de la BCE en matière de politique monétaire s’éloigne du modèle allemand (dit de la Bundesbank) pour se rapprocher du modèle italien, ce qui s’est traduit par un rôle plus « proactif » pour aider à sortir de la crise. Pour les économistes d’UBS, ce changement aurait commencé dès 2010 avec la mise en oeuvre du programme de rachat d’obligations souveraines sur le marché secondaire (Securities Markets Program). Lire la suite

Qui dicte la conduite des Etats? Les marchés financiers… ou la BCE?

Un très bon papier du blog Econoclaste tente d’éclairer la stratégie de la BCE vis-à-vis des Etats et dépasse la simple approche « culturaliste » (la BCE est immobile car elle est la dépositaire de l’orthodoxie héritée de la Bundesbank, allergique à toute action pouvant provoquer le retour d’une inflation incontrôlable). Une autre vision est proposée et je la trouve personnellement très éclairante. h/t Marc B.