Cegedim: en perte en 2012, voit une hausse de sa marge opérationnelle en 2013

Cegedim a clôturé l’exercice 2012 sur une perte nette de 85,4 millions d’euros (-6,11€/action), due à la dépréciation partielle de la valeur de son activité CRM. Le chiffre d’affaires a progressé de 1,1% à 921,8 millions d’euros (-1% en organique). L’EBITDA courant atteint 153,6 M€, soit 16,7% des ventes contre 16,5% en 2011. Le résultat opérationnel ressort en hausse de 7,4% à 90,1 millions d’euros (soit 9,8% du chiffre d’affaires). Pour 2013, le groupe table sur une « légère croissance » de son chiffre d’affaires et sur une amélioration de 50 points de base de sa marge opérationnelle courante. Lire la suite

Peugeot: le grand plongeon

Après l’annonce de dépréciations d’actifs massives, Peugeot a officialisé une perte nette historique de 5 milliards d’euros, pour un chiffre d’affaires en recul de 5% à 55,4 milliards d’euros. La branche automobile enregistre une perte de 1,5 milliard d’euros (-92M€ en 2011) pour un chiffre d’affaires en baisse de 10% à 38,3 milliards d’euros. Lire la suite

Peugeot: réactions de brokers suite aux dépréciations d’actifs

Un effort de transparence bienvenu. Une « opération vérité ». Voici les premières réactions des analystes suite à l’annonce par Peugeot de dépréciations et de charges complémentaires pour un total de 4,7 milliards d’euros, qui vont un peu plus plonger le constructeur automobile dans le rouge. Lire la suite

Peugeot: un malheur n’arrivant jamais seul…

Peugeot annonce 3,9 milliards de dépréciations portant sur la valeur des actifs au sein de sa division automobile et de la valeur nette des impôts différés, actant les effets de la chute de la demande automobile en Europe. A cette charge s’ajoutent 855 millions d’euros d’ajustements de valeurs (dont 612 millions avaient déjà été constatés au cours du premier semestre). Lire la suite

Crédit Agricole tire un GROS trait sur son passé

Crédit Agricole SA a habitué le marché à ne pas trop faire dans la dentelle. Cette fois-ci, la Bourse semble saluer un effort de transparence, même s’il est un peu tardif. Le véhicule coté de la banque verte a annoncé ce matin près de 4 milliards d’euros de pertes, dont 2,7 milliards liés aux pertes de valeur de plusieurs de ses activités. Un montant qui illustre l’échec de la politique d’expansion conduite par la banque depuis plusieurs années. Lire la suite

ArcelorMittal n’est pas tendre avec ses minoritaires

Dépréciation d’actifs, augmentation de capital et émission d’obligation convertible… Les actionnaires minoritaires d’ArcelorMittal ont été particulièrement malmenés ces derniers temps par la famille Mittal. Ces annonces pourraient néanmoins être le prélude à une revalorisation du cours de Bourse du sidérurgiste. Lire la suite

Buffett en délicatesse avec la SEC

D’après la SEC, la holding de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, aurait dû déprécier la valeur de ses participations dans Kraft Foods et US Bancorp, ce qu’elle n’a pas fait préférant constater 1,86 milliard de dollars de « pertes non réalisées » à son bilan, sans les passer en charge au cours de l’exercice 2010. Berkshire estime avoir respecté la réglementation en vigueur, mais son interprétation des règles comptables soulève des interrogations. Selon son directeur financier, cité par l’agence Reuters qui a relevé l’affaire, Berkshire a estimé que les deux entreprises avaient un potentiel de redressement de leur résultats et qu’à terme, leur cours de Bourse redeviendrait supérieur au prix d’acquisition des participations.