European equities: risk-reward to the downside

Global and regional macro backdrop is improving, investor sentiment is getting more bullish, EPS have turned the corner and are now on a more positive trend… No surprise European equities finished 2016 in a pretty better shape than they started it. Is the rally going to continue in 2017 ? Well, the mood is there and some brokers have decided to add some fuel to it.

This morning, Deutsche Bank and Merrill Lynch raised their SXXP y/e target to respectively 375 (from 345) and 390 (7% upside). Drivers for upside: accelerating growth, higher earnings revisions and EPS growth (11% for 2017e vs 7-8% previously at Merrill), forward P/E of 15x (stable from current level).

Lire la suite

Big Picture: earnings consensus figures in the world

Thanks to Deutsche Bank, this single page sums up the consensus view on equity markets around the world: what are the expectations for 2014 -> 2016, what were the revision rates by region/market/sector.

Lire la suite

L’Amérique Latine, eldorado des groupes pharmaceutiques

Au sein des marchés émergents, l’Amérique Latine représente un potentiel de croissance important pour de nombreux laboratoires pharmaceutiques, à commencer par le leader de la région, Sanofi. Lire la suite

L’Europe tacle le marché des crédit carbone

Mauvaise nouvelle pour le secteur des utilities. Le parlement européen a refusé hier une proposition de la Commission européenne réduire la situation de suroffre sur le marché des permis à émettre du dioxyde de carbone, provoquant une chute du cours des crédits carbone. Lire la suite

Pourquoi l’action EADS bondit-elle ?

Malgré l’annonce de nouveaux placements de titres EADS par ses actionnaires étatiques et privés (Lagardère et Daimler), l’action du groupe d’aéronautique et de défense gagne beaucoup de terrain (4% à la mi-journée) alors que la Bourse recule de plus de 1,5%. Explications. Lire la suite

Alcatel-Lucent: Deutsche Bank conseille de jouer le redressement (encore)

Chez Alcatel-Lucent, la thématique du « retournement » est une seconde nature. Cela fait d’ailleurs le bonheur des brokers et des spéculateurs en tous genres. Deutsche Bank leur rend hommage ce matin en publiant une note assortie d’un relèvement de recommandation de « conserver » à « acheter », avec un objectif de cours de 1,8€. Lire la suite

Deutsche Bank reste positif sur les actions et maintient un scénario de reprise mondiale

Après un mouvement  de baisse les prévisions de croissance de l’économie mondiale vont se stabiliser, offrant un environnement toujours favorable à l’investissement en actions, estiment les stratégistes de Deutsche Bank. L’indice Stoxx 600 pourrait, dans ces conditions, atteindre 315 points d’ici la fin de l’année (contre 294 points actuellement). Lire la suite

Moins de dégradation sur les prévisions de résultats 2013 – Deutsche Bank

Source: Deutsche Bank

Source: Deutsche Bank

Deutsche Bank a observé moins de dégradation de prévisions de résultats pour les sociétés cotées en Europe au cours du mois écoulé (mi-février à mi-mars), avec une baisse de 0,8% des prévisions contre -1,5% au cours du mois précédent. La situation en Europe est toujours le reflet d’une dégradation de la conjoncture. Aux Etats-Unis, on n’a pas observé de détérioration des anticipations, expliquant l’écart de performance entre les deux régions.

Thales: Probasis offre du potentiel – Deutsche Bank

Thales offre encore un potentiel significatif de hausse aux investisseurs, après l’envolée du cours de Bourse de la semaine dernière, si l’on en croit les analystes de Deutsche Bank. Ces derniers ont relevé leur avis sur le titre de « conserver » à « achat », et ont fixé un objectif de 37 euros par action. Lire la suite

Quel bilan les analystes tirent-ils du Mobile World Congress de Barcelone

Malgré un environnement économique peu porteur en zone euro et l’absence d’Apple (une tradition), les analystes ont apparemment ressenti une bonne ambiance au Mobile World Congress, qui s’est déroulé la semaine dernière à Barcelone. Lire la suite

Banques européennes: mieux capitalisée, mais toujours pas de « pricing power »

La solvabilité du secteur bancaire européen s’est grandement améliorée depuis le début de la crise financière de 2007-2008; l’actif net comptable tangible des banques européennes est actuellement de 900 milliards d’euros, contre 500 milliards fin 2007, selon Deutsche Bank. La crise n’a pourtant pas entraîné de consolidation suffisante de l’industrie bancaire, limitant son pricing power. En l’absence d’amélioration de l’environnement de prix, Deutsche Bank estime que la valorisation du secteur dans son ensemble est généreuse et estime à 6% le potentiel de hausse à partir des niveaux actuels (cours sur actif net tangible 2013e de 0,94x pour une rentabilité des fonds propres tangibles de 9,3%). Lire la suite

L’Oréal: commentaires de brokers

Les résultats 2012 de L’Oréal ont été supérieurs aux attentes du consensus, notamment en matière de croissance organique au 4è trimestre (+5,5% vs +5,1% attendus), de marge opérationnelle (16,5% contre 16,4% attendus) et de bénéfice par action ajusté (4,91€ contre 4,78€). Voici les premiers commentaires de courtiers ce matin. Lire la suite

Publications de résultat: un 4è trimestre mieux orienté

Les publications de résultats du 3è trimestre n’ont pas été si catastrophiques qu’annoncé, avec un ratio de sociétés battant le consensus élevé à 55%. Un résultat plus qu’honorable quand on se rappelle qu’à l’époque, le sentiment des investisseurs et les stats macro n’étaient sans doute pas aussi favorables ou bien orientés qu’actuellement. Pour le 4è trimestre, Deutsche Bank s’attend également à une saison un peu mieux orientée, grâce notamment à une amélioration de l’environnement économique. Est-ce à dire que l’on pourrait enfin assister à une stabilisation des anticipations de croissance des résultats pour 2013 ? A voir. Lire la suite

Idées d’investissement: à la recherche de dividendes durables

Les investisseurs en quête d’idées qui soient sources de rendement se sont beaucoup focalisés l’an dernier sur le crédit et les obligations à haut rendement. De l’avis de nombreux gérants, ces classes d’actifs ont épuisé leur potentiel d’appréciation. L’univers des actions recèle lui aussi des idées d’investissement qui offrent des niveaux de rendement du dividende significatifs, avec des perspectives de stabilité voire d’amélioration du dividende, grâce à une bonne visibilité sur la génération de flux de trésorerie des entreprises. Lire la suite

Réforme bancaire: ce n’est pas la révolution – Deutsche Bank

La réforme bancaire présentée hier par Pierre Moscovici n’a rien de révolutionnaire, et coûtera peu aux banques françaises, selon les estimations de Deutsche Bank. La banque estime que le cantonnement des activités de trading pour compte propre ne représentent que 3% des revenus des BFI des grands établissements cotés. La taille du fonds de garantie (10 milliards d’euros d’ici 2020 (!) contre 2 milliards aujourd’hui) ne constitue pas non plus un obstacle insurmontable au regard de la taille du bilan des principales banques françaises.

Au total, DB pense que la réforme amputera 1% du bénéfice net estimé pour 2013 de BNP Paribas, 2,5% pour Société Générale et 3,5% pour Crédit Agricole. Les dirigeants de banques françaises, qui ont fait un intense lobbying pour vider cette réforme de sa substance, peuvent dormir tranquilles.

« Nous continuons de penser que la réforme bancaire française est plus favorable aux banques que ne le sont le rapport Liikanen ou celui de la commission Vickers. Cela pourrait amener l’Europe à adopter une position moins contraignante, à moins que la France ne soit obligée d’adopter une réglementation plus dure ultérieurement », observent Flora Benhakoun et Jan Wolter, analystes chez Deutsche Bank.

KBC: une augmentation de capital prélude à une revalorisation boursière

Les analystes ont été nombreux à saluer l’augmentation de capital de 1,25 milliard d’euros annoncée hier par le groupe bancaire belge KBC, ainsi que la décision de rembourser 3,45 milliards d’euros à l’Etat belge. La dilution potentielle est importante (10%), mais avec cette opération, le marché devrait désormais se focaliser davantage sur le redressement de la rentabilité et, éventuellement, le retour de cash aux actionnaires. Lire la suite

Deutsche Bank voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013

Message très optimiste de la part de Deutsche Bank. La banque voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013 et à 340 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). Cette prévision s’appuie sur un scénario de croissance économique mondiale de 3,5% l’an prochain, une progression des bénéfices des entreprises de 6% et un mouvement de revalorisation (« re-rating ») des actions avec un P/E de 12,5x (contre 11x actuellement). Lire la suite

France: des défis mais une fenêtre de tir incroyable pour réformer – Deutsche Bank

Gilles Moec, économiste chez Deutsche Bank, a publié une étude fouillée sur la situation de l’économie française, dans laquelle il estime que la France dispose d’une période idéale pour réformer (pas d’échéance électorale majeure avant 4 ans) en s’attaquant aux problèmes de fond du modèle français: marché du travail trop rigide, besoin de plus de flexi-sécurité, réforme fiscale. Cela passera par des phases difficiles (augmentation du chômage) et de volatilité sur les marchés. Mais c’est le prix à payer pour remettre le pays en ordre de marche et rattraper le retard sur l’Allemagne. Lire la suite

Danone: Deutsche Bank est d’accord avec Nelson Peltz

Nelson Peltz a du soutien dans sa thèse d’investissement concernant Danone. Deutsche Bank, qui développe tout une méthodologie attachée à la création de valeur (« CROCI », déjà mentionné à de nombreuses reprises sur ce blog), estime elle aussi que le titre du groupe agroalimentaire est attrayant, malgré des ratios de valorisation élevés. Lire la suite

Scénario macro-économique: l’austérité toujours et encore

Quand passera-t-on le pic d’austérité? En Europe, cette année, selon les économistes de Deutsche Bank. Aux Etats-Unis, en revanche, il faudra sans doute attendre l’an prochain. Chez JPMorgan, on estime que la « falaise fiscale » coûtera 1 point de croissance à l’économie américaine en 2013. La patate chaude de l’austérité devrait donc traverser l’Atlantique, ce qui ne donnera peut-être qu’un demi-bol d’air aux européens. Lire la suite

Idées d’investissement: recherche de rendements stables

Les investisseurs sont à la recherche de rendements stables. A travers son approche fondamentale basée sur la rentabilité cash du capital investi (CROCI), Deutsche Bank a établi une liste de valeurs ayant réussi à maintenir leur rentabilité depuis 2009 et capable de préserver leur avantage concurrentiel dans les années à venir (en particulier car elles n’ont pas opéré de réallocation hasardeuse de leurs ressources en capital). Ces actifs à rendement « sûr » proposent un rendement supérieur à 6%. Lire la suite

Quelques idées d’investissement

Deutsche Bank a publié une nouvelle livraison de son analyse basée sur le CROCI, laquelle contient un screening du marché mondial des actions. Avec quelques idées d’investissement intéressantes, sélectionnées par les analystes de la banque. Lire la suite

Prix de l’immobilier: la bulle n’a pas encore éclaté en France, aux Pays-Bas et en Belgique

Les économistes de Deutsche Bank ont publié fin juin une étude sur les prix de l’immobilier en Europe, d’où ils tirent cette conclusion: « l’ajustement de la période de surévaluation est loin d’être terminé dans la plupart des marchés ». Ils font au passage l’éloge du marché immobilier allemand, l’un des rares à ne pas être surévalué. Lire la suite

Une vue mondiale sur les actions

Source: Deutsche Bank

Source: Deutsche Bank

Même si ce n’est pas très utile dans la conjoncture actuelle, ne pas regarder les valorisations des actions quand les marchés reculent, c’est un peu limite… D’autant que le 2è tableau offre une perspective historique sur près de 20 ans…

Iliad: la fusée atteindra-t-elle son orbite?

Deutsche Bank déclasse Iliad de « achat » à « conserver », avec un objectif de cours de 95 euros. L’analyste Matthew Bloxham pense que les investisseurs devraient faire preuve de réserves quant au succès de l’offre mobile, ce qui placerait l’action Iliad dans une bande de fluctuation au moins à court terme. Lire la suite

France Télécom: Deutsche Bank à la vente

Deutsche Bank a déclassé son avis sur France Télécom à « vendre » assorti d’un objectif de cours de 10,25 euros. La raison: l’arrivée de Free Mobile ne pose pas qu’un problème pour les marques « digitales » (Sosh, etc…) mais également pour le coeur de l’activité mobile de l’opérateur historique. Lire la suite

Deutsche Bank passe à l’achat sur Lagardère, Havas

Deutsche Bank a relevé son avis sur Lagardère et Havas de « conserver » à « achat » (objectifs respectifs: 23 et 4,2 euros). Dans le premier cas, la banque reconnaît qu’après une chute de 50% du titre, une opportunité intéressante se présente (l’objectif de cours valorise implicitement le pôle Média à 5x l’EBITDA 2011e). Pour Havas, DB estime que les résultats récents (croissance organique de 6,1% YTD, amélioration des marges à moyen terme) devraient se traduire par un rebond du titre qui a sous-performé son secteur de 9% en relatif.

L’Europe sera en récession « modérée » – Exane, Merrill

Les derniers chiffres du PMI pour la zone euro poussent de plus en plus d’économistes à prédire une récession en zone euro. Après SG, Deutsche Bank ou JPMorgan, Exane (note publiée hier) et Merrill Lynch ce matin nous annoncent une récession « modérée » (« mild recession »).

Exane prévoit une stagnation du PIB l’an prochain (contre 0,8%) contre un consensus à 0,9%. Merrill anticipe -0,6% après 1,5% cette année. Les raisons de ces révisions en baisse sont partout les mêmes, mais Laurence Boone, chez Merrill Lynch les résume très bien:

« We expect three headwinds to dominate 2012, which explain our lowered projections: (1) tighter fiscal policies across the Euro zone, (2) bank deleveraging and tighter credit conditions, and (3) persistent and heightened uncertainty over the Euro zone sovereign crisis. We judge the latter to be the strongest headwind and believe it will weigh on consumption and investment in Q4 and well into 2012. As a result we foresee the ECB will bring its main rate to 0.5% by February 2012. »

Deutsche Bank dégrade BNP Paribas à « conserver »

Deutsche Bank a abaissé son opinion sur BNP Paribas de « acheter » à « conserver », avec un objectif de cours revu de 51 à 46 euros. La banque a également revu en baisse son objectif de cours de Société Générale, le ramenant de 33 à 26 euros (avis « conserver » maintenu). Lire la suite

Quels drivers pour l’immobilier coté ? La dette, les dividendes et la croissance de l’ANR

Au cours des prochains mois, les investisseurs qui s’intéressent à l’immobilier devraient prêter moins d’attention à la qualité des actifs en portefeuille et à l’exposition géographique, qu’à l’endettement, la politique de dividende ou l’évolution de l’actif net réévalué. Lire la suite

C’est le moment d’être contrariant

L’histoire peut parfois servir de guide utile. Pour les spécialistes de Deutsche Bank, lorsque l’indice MSCI World tombe 10% sous sa moyenne mobile de 200 jours, une stratégie basée sur la recherche d’idées contrariantes est une source de surperformance. Or les marchés sont depuis le mois d’août dans une telle configuration. Lire la suite

Japon: augmentation de la prime de risque actions-Deutsche Bank

A court terme, le tremblement de terre de vendredi au Japon a un impact direct sur les actions japonaises, en augmentant la prime de risque, estime Deutsche Bank. Parmi les secteurs affectés, la banque souligne le cas du transport, de l’énergie électrique et de la distribution. Lire la suite

LVMH : une sortie de crise pétillante ?

Après la récession qui a pénalisé ses métiers les plus rentables, 2010 sera-t-il l’année d’un véritable rebond pour LVMH ? C’est en tout cas ce qu’en attend la Bourse, qui table sur un redressement majeur des activités liés aux ventes de gros et à la poursuite de la croissance des actifs clefs du groupe, notamment Louis Vuitton. Lire la suite