Big Picture: perspectives 2013 par classes d’actifs selon Barclays

En attendant de regarder dans le détail les prévisions et commentaires des brokers sur les différentes classes d’actifs, voici les vues résumées en une page de Barclays pour 2013. L’allocation modèle sera décrite ultérieurement. Stay tuned.

Source: Barclays

Source: Barclays

HSBC: thèmes et idées d’investissement pour 2013

HSBC anticipe une modeste progession des actions européennes l’an prochain, avec l’espoir d’une rotation marquée des portefeuilles des obligations vers les actions – mouvement dont on semble sentir les prémices selon certains gérants (avec le retour des investisseurs anglo-saxons notamment). Lire la suite

Deutsche Bank voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013

Message très optimiste de la part de Deutsche Bank. La banque voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013 et à 340 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). Cette prévision s’appuie sur un scénario de croissance économique mondiale de 3,5% l’an prochain, une progression des bénéfices des entreprises de 6% et un mouvement de revalorisation (« re-rating ») des actions avec un P/E de 12,5x (contre 11x actuellement). Lire la suite

Citi anticipe une poursuite de la revalorisation des actions en 2013

Citi pense que l’indice Stoxx 600 pourrait atteindre 290 points fin 2013 et 315 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). La hausse des Bourses européennes (qui affichent déjà parmi les meilleures performances en 2012) devrait donc se poursuivre, grâce notamment à la stabilisation de l’environnement économique et politique, à une croissance modeste des résultats (+10-15% en bottom-up, mais +5-10% en top-down), et à une réappréciation des multiples de valorisation (reflet d’un regain de confiance des investisseurs). Lire la suite

15 minutes pour faire la différence entre l’Italie et l’Espagne

Les analystes d’Amundi ont publié une étude comparative de la situation économique et de l’Espagne. Ils montrent comment ce pays pourra difficilement éviter de faire appel à l’aide de l’Europe (solution qui auraient un impact temporaire favorable sur la valeur de ses obligations souveraines). A l’inverse, l’Italie présente une situation intéressante pour les porteurs d’obligations sur le long terme. Lire la suite

La confiance, clef de la sortie de crise – SocGen

Les économistes de la Société Générale ont publié leur dernière analyse de l’économie internationale. Le processus de désendettement dans de nombreux pays est long et n’est pas près d’être terminé. La situation de croissance molle que connaissent de nombreux pays développés et le ralentissement des émergents ne sont pas tenables. La clef d’une reprise plus durable, c’est le retour de la confiance, estiment-ils. Lire la suite

France: des objectifs de déficit public difficiles à tenir

Les objectifs de déficit public de la France seront difficiles à tenir, selon Credit Suisse. A moins que l’Union européenne ne vienne au secours du gouvernement français en « relâchant » l’atteinte de l’objectif de déficit de 3%, compte tenu d’un environnement économique incertain (on peut toujours rêver). Lire la suite

Citi conserve un avis positif sur les actions pour le second semestre 2012

La macro-économie et la politique restent des sujets dominants pour les investisseurs. La réaction des marchés financiers au dernier sommet européen, avec un mouvement assez massif de retour sur les actifs risqués – « risk on », en est la preuve. Pour le patron de la recherche en Europe de Citi, Terence Sinclair, la séquence habituelle des événements guidant les choix de portefeuilles des investisseurs (à savoir politique-macro-allocation-stock picking) est peut-être en train de changer. Lire la suite

Sortie de crise: tout reste à faire selon la Banque des Règlements Internationaux

Source: Banque des Règlements Internationaux, rapport annuel 2012

La BRI a publié hier son rapport annuel 2012. Le thème central en est la sortie du « cercle vicieux » dans lequel le processus de désendettement pèse sur la reprise économique (processus qualifié par Richard Koo de « balance sheet recession » ou « récession par le bilan »). Et cette sortie sera longue. Les politiques de relance menées actuellement risquent en effet de n’avoir que des effets limités (un message pour François Hollande et l’actuel gouvernement), entraînant un regain de volatilité sur les marchés financiers. Tout reste à faire. Lire la suite

L’Europe vue des Etats-Unis 1/2

Credit Suisse a publié le compte-rendu d’une manifestation organisée à New-York avec des investisseurs américains. Résultats des débats: le politique restera le principal moteur d’évolution des marchés dans les mois à venir. 29% des intervenants pensent que la Grèce va sortir de la zone euro et 42% (de ces 29%) pensent que cela entraînera un éclatement de la zone euro… Malgré cela, 88% des personnes ayant accepté d’être sondées durant cette conférence considèrent que les actions constituent le meilleur placement à un horizon de 10 ans. Vu le niveau encore élevé des primes de risque, on peut les comprendre. Lire la suite

Exane relève son scénario de croissance pour 2012-2013

Après les stratégistes, les économistes d’Exane BNP Paribas ont relevé très légèrement leurs prévisions de croissance pour l’économie mondiale et anticipent +3,4% en 2012 et +3,6% en 2013. Les raisons: une activité qui fait preuve de résistance malgré tout aux Etats-Unis et dans les émergents et les tentatives de l’Europe de contrecarrer la crise de la dette. Lire la suite

La Gauche et la Bourse

Source: Société Générale

Pas toujours ce que l’on croit… En première lecture. Car bien évidemment, retirer de ce graphique que la « Gauche » est plus favorable à la Bourse constitue une conclusion sans doute hâtive. Il faut juste souligner que les phases favorables à la Bourse sont généralement des périodes où la conjoncture économique est favorable. Ce qui n’est pas vraiment le cas aujourd’hui…

Pour la France, le vrai sujet est la restauration de la compétitivité, le retour d’une croissance plus dynamique pour réduire la dette publique et regagner en cohésion sociale. Vaste programme. Lire la suite

François Hollande élu… Premiers commentaires de brokers

On commence par cette note d’Exane BNP Paribas: Lire la suite

Actions US: les valeurs « domestiques » font mieux

« Buy American ». Les actions d’entreprises américaines fortement exposées à leur marché domestique présentent un meilleur profil de croissance de leurs ventes et de leurs résultats en 2012, selon une étude publiée par Goldman Sachs. L’analyse porte sur les entreprises composant l’indice S&P 500, soit un chiffre d’affaires cumulé de 9.954 milliards de dollars l’an dernier (nota: le chiffre d’affaires n’est PAS le PIB). Elle montre un renversement de tendance lié au différentiel de performance entre l’économie américaine et le reste du monde, notamment la zone euro, qui reste le premier partenaire commercial des entreprises analysées. Lire la suite

La reprise américaine, centrale pour les marchés actions-UBS

L’argument peut tomber sous le sens, mais il est vrai que jusqu’ici, on avait plutôt tendance à prêter aux injections massive de liquidités par les banques centrales le premier rôle dans le rallye boursier. Pour les économistes et stratégistes d’UBS, Larry Hatheway et Ramin Nakisa, la solidité de la reprise américaine est sans doute devenu le point focal d’attention des investisseurs et leur guide en matière d’exposition aux actifs risqués. Lire la suite

Les effets désastreux de la consolidation fiscale sur la croissance

La rigueur budgétaire est inévitable lorsque la situation bilantielle des Etats est en péril (trop de dette augmente son coût jusqu’à devenir intolérable lorsque ce coût dépasse le rythme de croissance des pays). Lire la suite

Citi relève ses prévisions de croissance à nouveau

Les économistes de Citi ont relevé une nouvelle fois leurs prévisions de croissance de l’économie. Ils anticipent une progression de 2,5% du PIB en 2012 (contre 2,4% un mois plus tôt), puis de 3% en 2013 et 3,5% en 2014. Lire la suite

Revue des marchés

Performance hebdomadaire au 16 mars 2012

Que penser de la hausse des taux longs US

Spectaculaire! Depuis le début de la semaine, le rendement des bons du Trésor à 10 ans a pris près de 30 points de base. Un sursaut provoqué par les commentaires un peu plus positifs de la Fed sur la situation de l’économie américaine. Lire la suite

RIP QE ?

Le communiqué du comité de politique monétaire de la Fed publié hier soir apporte peu de changements notables. Et comme certains brokers l’avaient anticipé, certains risques (crise de la dette) ne sont plus considérés comme des facteurs de risque « significatifs », même s’ils n’ont pas totalement disparu des écrans radar. En revanche, pour certains observateurs, comme Colin Cieszynski, Market Analyst chez CMC Markets, le communiqué de la Fed signale la « mort » de l’assouplissement quantatif version 3.0: Lire la suite

Après la Grèce, le pétrole (2/3)

A partir de quand le pétrole pénalise-t-il la croissance mondiale ? Quelle stratégie adopter pour un investisseur ? Voilà des questions qui deviennent particulièrement aigües lorsque le baril de pétrole frôle des records historiques. Lire la suite

La France doit amplifier la réduction de son déficit structurel

Alors que Bercy a divulgué ce matin les chiffres du déficit public de la France en 2011 (91 milliards d’euros – le détail est ici et ici), la Cour des Comptes a, elle, présenté son rapport annuel sur les finances publiques (une synthèse est également disponible), où elle appelle à une amplification des efforts de réduction du déficit structurel, qui permettrait notamment d’enclencher la réduction de la dette publique.

Etats-Unis: le retour au triple A conditionné par un retour de la volonté politique

L’économiste Alexandra Estiot chez BNP Paribas Etudes Econmiques a publié une étude assez fouillée sur la situation des Etats-Unis, en se demandant combien de « A » pour la première économique mondiale (elle n’a plus que 2 depuis août 2011). La réponse est qu’en gros la capacité de regagner le triple A dépendra avant tout d’un retour de la volonté politique pour réduire les déficits et générer un solde primaire suffisant. Mais fondamentalement, les Etats-Unis ont toujours une économie solide et riche, même si en proie à de grosses difficultés depuis l’éclatement de la bulle immobilière en 2006-2007.

Le rallye boursier aurait encore du jus

La remontée des Bourses mondiales, observée depuis la mi-décembre, n’est peut-être pas encore terminée. Techniquement, à Paris, une résistance a été cassée hier (3.350 points). Mais le moteur le plus important, c’est la psychologie des investisseurs. Or 3 changements importants se sont opérés ces dernières semaines, comme le rappellent les économistes de Merrill Lynch (source: « Global Economic Weekly, Risk on, Risk off, 26 janvier 2012): Lire la suite

Propositions de Hollande: peu de réformes structurelles

L’équipe de François Hollande manque visiblement de gens à l’écoute des marchés (normal quand on critique aussi vertement le monde de la finance en mettant tout le monde dans le même bain…). Voici néanmoins la réaction d’économistes de marché (ceux d’Exane BNP Paribas) aux 60 propositions du candidat du PS… Personnellement, ce qui me frappe le plus porte sur les prévisions de croissance, bien plus optimistes que celles du FMI (1,7% en 2013 contre 1% et -0,3% pour Exane). Au PS, on ne sait pas ce qu’est une analyse par scénarios ou un test de sensibilité! Il reste maintenant à voir ce que les autres camps proposeront, en particulier sur les sujets de la compétitivité de l’économie française (mot qui n’apparaît qu’une fois dans le document officiel du candidat socialiste). Lire la suite

La France en récession et pourtant…

Outre l’annonce d’une récession en France, l’INSEE a publié ce matin une note sur l’évolution du patrimoine des Français (en 2010). Et surprise, celui-ci, notamment grâce à la montée des prix de l’immobilier, a retrouvé son niveau d’avant-crise. Il atteint 13.065 milliards d’euros (+9,5%). 2 réserves: l’évolution de la conjoncture en 2011 et des marchés financiers a sans doute érodé ce montant; l’INSEE ne communique pas la répartition du patrimoine par tranche de revenu (pour les ménages notamment). Lire la suite

Prévisions macro 2012 de Nomura

Pas besoin de faire de longs discours quant on peut tout dire (ou presque) en… 2 lignes. Les économistes de Nomura ont en tout cas le sens de la concision:

« Recovery Hits Euro Trap

A flawed monetary union – and failure to fix it – tips eurozone into recession. Rest of world keeps growing, but downside risks are high. »

Lire la suite

L’économie mondiale une nouvelle fois au bord du gouffre-SG

Les incertitudes politiques (crise de la dette en Europe) et économiques (croissance molle aux Etats-Unis et en Europe, ralentissement mou en Chine) et le processus de désendettement pèsent sur le scénario de reprise mondiale de la Société Générale. Le risque central de ce scénario est la rechute en récession due à des erreurs de politique (30% de probabilité selon la banque). Lire la suite

La BCE, l’UE revoient en baisse leurs prévisions de croissance

Le bulletin mensuel de la BCE vient d’être publié. L’institution monétaire revoit en baisse ses prévisions de croissance pour la zone euro: le consensus se situe à 0,8% l »an prochain (contre 1,6% en août). L’inflation devrait rester à 2% dans les mois à venir, puis passer sous ce niveau par la suite. Lire la suite

L’Europe sera en récession « modérée » – Exane, Merrill

Les derniers chiffres du PMI pour la zone euro poussent de plus en plus d’économistes à prédire une récession en zone euro. Après SG, Deutsche Bank ou JPMorgan, Exane (note publiée hier) et Merrill Lynch ce matin nous annoncent une récession « modérée » (« mild recession »).

Exane prévoit une stagnation du PIB l’an prochain (contre 0,8%) contre un consensus à 0,9%. Merrill anticipe -0,6% après 1,5% cette année. Les raisons de ces révisions en baisse sont partout les mêmes, mais Laurence Boone, chez Merrill Lynch les résume très bien:

« We expect three headwinds to dominate 2012, which explain our lowered projections: (1) tighter fiscal policies across the Euro zone, (2) bank deleveraging and tighter credit conditions, and (3) persistent and heightened uncertainty over the Euro zone sovereign crisis. We judge the latter to be the strongest headwind and believe it will weigh on consumption and investment in Q4 and well into 2012. As a result we foresee the ECB will bring its main rate to 0.5% by February 2012. »

Zone euro: inquiétant découplage

Pour les économistes de JPMorgan, les derniers indicateurs avancés de la zone euro pointe un découplage, mais dans le mauvais sens du terme. Alors que le reste de l’économie mondiale ralentit, les derniers indicateurs PMI de la zone euro pointent déjà une récession, en particulier pour les composantes de production et de nouvelles commandes. Lire la suite

Société Générale voit la zone euro en récession l’an prochain

Société Générale détaillera ses nouvelles prévisions économiques dans une note qui sera publiée le 17 novembre, mais visiblement, les économistes de marché de la banque ne pouvaient pas attendre. Ils annoncent dès aujourd’hui que 2012 sera une année de récession pour la zone euro. Cette hypothèse d’une récession est de fait déjà anticipée par un certain nombre d’investisseurs, mais devient aujourd’hui le scénario central d’une des grandes banques systémiques. La raison: l’augmentation du « stress financier » lié principalement au déroulement de la crise de la zone euro, lequel sape la confiance des agents économiques…

« The bombshell of the announcement of the Greek referendum (now off the agenda) and new twists and turns in Italian politics made the decline in financial stress offered by the euro summit agreement only fleeting. The persistence of this extremely high level of financial stress is the trigger for the downgrade to our global economic outlook, and we now see recession in the euro area. Our full year 2012 forecast now stands at 0% for the euro area, 1.4% for the US and 8.1% for China, which places us below consensus for both 2012 and 2013. Against this backdrop, we expect G4 central banks to pursue an extended period of policy accommodation. The risk to the forecasts remains skewed to the downside with potential for fiscal policy errors, notably in the euro area and the US. » Lire la suite

Plaidoyer en faveur des euro-obligations

Les économistes d’Exane BNP Paribas ont publié ce matin une longue étude très intéressante en faveur de la mise en oeuvre d’euro-obligations, les qualifiant de seul moyen de changer la donne (« game changer ») dans la résolution de la crise de la dette en zone euro. On ne peut difficilement ne pas souscrire à cette analyse… D’après l’analyse de Pierre-Olivier Beffy et Amélie de Montchalin, la mise en oeuvre des eurobonds permettrait d’atténuer la discrimination du marché à l’encontre des obligations souveraines de la zone euro et d’éviter son éclatement. L’autre avantage serait de créer un marché obligataire « attrayant » qui serait au final bien accueilli par les investisseurs. La condition est une plus grande coopération fiscale entre Etats. Peut-être est-ce le principal risque d’un tel projet. A voir l’incapacité des dirigeants européens à accorder leurs violons, les efforts à consentir (en pleine période électorale de surcroît) sont sans doute difficiles à faire accepter par les populations. Mais l’enjeu en vaut la chandelle, à mon humble avis.  Lire la suite

Le risque d’un credit crunch serait limité, selon Merrill Lynch

Le risque d’un credit crunch majeur en Europe est limité, estiment les économistes Laurence Boone et  Silvia Ardagna de Bank of America Merrill Lynch. Le rythme de croissance du crédit devrait baisser, mais resterait positif à environ 2,6% l’an prochain. Sur la base d’études de la BCE, ce ralentissement n’aurait qu’un impact limité sur la croissance du PIB. Lire la suite

L’aversion au risque devient la norme – Exane

Un commentaire intéressant des stratégistes d’Exane BNP Paribas publié ce matin. Aussi préparés soient-ils à la nouvelle, les marchés financiers et les agents économiques vont devoir apprendre à vivre dans un monde où l’aversion au risque est la norme et où l’on demandera plus de garanties en capital pour financer les transactions entre agents. Lire la suite

La Fed, dernier recours des marchés ?

Si 2011 doit être une répétition de 2010 (ce qui est le cas jusqu’ici), les mois d’août-septembre devraient constituer un moment crucial. La Fed pourrait, comme l’an dernier, jouer un rôle crucial pour rassurer (au moins temporairement) les marchés. On notera toutefois l’ironie de la situation. La croissance économique américaine reste atone (en tout cas à court terme), malgré un policy-mix pour le moins accommodant… Et c’est la Fed qui reste l’acteur de dernier ressort. Lire la suite

Le FMI critiqué pour sa recherche biaisée

Le FMI a fait l’objet de critiques virulentes de la part du bureau indépendant d’évaluation (IEO) interne à l’organisation, dans un rapport publié le 21 juin dernier sur l’utilité et la qualité de la recherche de l’institution internationale. Un sujet passé inaperçu dans les grands médias nationaux, à l’exception d’Arrêt sur Images, Alternatives Economiques et Le Monde Diplomatique. Lire la suite

Sauvetage grec: un « haircut » de 50% rendrait la Grèce plus crédible

Dans son « daily round-up », Paul Donovan, senior economist chez UBS à Londres évoque le plan de sauvetage de la Grèce de manière prudente: un défaut global a été évité (pour le moment), mais pas un défaut partiel. La Grèce devra accepter un « haircut » de 50% pour regagner un minimum de crédibilité (contre 20% estimé par les analystes dans le cadre du plan présenté jeudi soir).

L’ensemble du commentaire est disponible en audio et en ligne à cette adresse.