Forget QE. Eurozone has a bigger problem to deal with

And obvisouly, the equity market doesn’t seem to care (although that’s partly true). From SocGen’s quant team (one of the greatest read coming from a broker).

As shown in a report published today, SocGen reminds us that Eurozone equities have been a very nice performer over the last 30 months and « trade on an aggregate at P/E premium to the rest of Europe and the rest of the world ». The question they ask therefore is: « Where is the equity upside, if any, from ECB QE? »

First off, the rebound in EZ equity market has 2 reasons: the level of equity indices after the market crash of 2008-2009 and then after July 2012, the main driver of EZ equity rebound was of course multiple expansion, or, its equivalent, market risk premium compression. Lire la suite

Une explication (fondamentale) du récent rallye boursier


Source: Goldman Sachs, "Where to Invest Now", 7 Novembre 2011

La macro domine le sentiment général des investisseurs, certes. Mais ce graphique permet avec le recul d’imaginer que vers la fin de l’année, de nombreux investisseurs se sont rendus compte qu’il y avait un gap croissant entre l’évolution des indices et la trajectoire des résultats des entreprises (au sein du S&P 500). Cela montre qu’avec un dollar volontairement déprécié et un soutien massif de la Fed, la Bourse américaine n’avait sans doute pas besoin de grand chose pour rebondir…

Big picture: une vue sur les bénéfices mondiaux

Avec l’anticipation d’un ralentissement de l’économie mondiale, et la crise de la dette en zone euro, les investisseurs ont engagé un mouvement de révision en baisse des prévisions de croissance bénéficiaire dans le monde. Les graphiques suivants sont issus d’une étude publiée par les analystes quantitatifs de Bank of America Merrill Lynch.

Malgré cela, les actions affichent des niveaux de valorisation extrêmement bas, que ce soit en termes de P/E prospectif…

… ou au regard du ratio P/B.

 

Krach: ce que « price » le marché

Dans les conditions actuelles du krach boursier, le marché intègre un scénario de baisse importante des résultats. Selon les stratégistes de SG, pour 2011, les cours actuels intègrent une baisse de 11% des profits des entreprises du S&P 500 et de 10% pour le DJ Euro Stoxx 50. Lire la suite