Carrefour, Bompard and the Reputation of Management vs Business

Alexandre Bompard, the young and alert new CEO of troubled French retailer Carrefour, will soon have a chance to show if he can thwart this priceless but nonetheless true observation from Warren Buffett:

« When a management team with a reputation for brilliance tackles a business with a reputation for bad economics, it is the reputation of the business that remains intact. » Continuer la lecture de « Carrefour, Bompard and the Reputation of Management vs Business »

Vital Stats on the French Equity Market – Goldman

This is a bit « old » (Sept 19, 2017), but Goldman published a series of research papers on 5 European countries (France, UK, Germany, Italy, Spain) where they have a broad look at the economy and have a couple of CEOs and their own analysts/economists comment on the trends in macro/business.  Continuer la lecture de « Vital Stats on the French Equity Market – Goldman »

French Elections: Macron Wins. It’s All Good?

SocGen’s view on Macron’s win last night, in a nutshell:

« What next? Newly elected President Macron is set to shortly appoint a PM and an interim government. Attention will now turn to the legislative election on 11 and 18 June.

Rates: EGB spreads are collapsing, more because of a desperate search for yield with few near-term risks, rather than any election relief per se. Bunds are exposed as tail risk falls.

FX: We see limited upside just now for EUR/USD, given the overshooting vs rates and the risk of profit taking. EUR/JPY should gain, HUF and PLN should gain more.

Credit: Markets may tighten still after the final vote of the French presidential election. Nonetheless, thoughts should quickly turn to whether CSPP can end soon.

Equity: Macron winning the election was expected and so mostly priced in. Eurozone markets should outperform: we favour our long-term calls on Italy (FTSE MIB) and Banks (SX7E).

Equity derivatives: Equity vol collapsed after the first round, and we see little scope for lower moves. The focus should shift quickly to the general elections and then to the German election.

Technicals: CAC40 on the verge of confirming a paradigm shift. »

Frexit? No Longer a Dumb Idea…

After the Brits, the French are making the headlines, not for the best. The market is slowly pricing the possibility that a far-right movement (Front National) might win at the next presidential election.

The risk here is that such a vote might provoke a sharp market correction that could have global ripple effects, since France is the 2nd largest economy of the eurozone and has been at the core of the European project since the 50s – something the Front National is openly questioning by promoting the « Frexit ».

According to SocGen’s strategy team, this is how the French market might react if French government yield were to rise slightly:

Continuer la lecture de « Frexit? No Longer a Dumb Idea… »

… et des choix de politique économique difficiles à faire

Suite du précédent papier. Comme l’explique Guillaume Menuet, économiste chez Citi, l’objectif d’un déficit public à 3% du PIB en 2013 sera ardu. Le gouvernement devrait privilégier l’augmentation de la charge fiscale. Or avec avec un niveau de prélèvements obligatoires déjà élevé, l’impact pourrait s’avérer néfaste sur la confiance des agents économiques. A l’inverse, réduire les dépenses dans la précipitation pourrait fragiliser le modèle social du pays. Citi met en avant l’importance de réformes structurelles, indispensables si l’on veut modifier la trajectoire de la dette publique. Continuer la lecture de « … et des choix de politique économique difficiles à faire »

France: des objectifs de déficit public difficiles à tenir

Les objectifs de déficit public de la France seront difficiles à tenir, selon Credit Suisse. A moins que l’Union européenne ne vienne au secours du gouvernement français en « relâchant » l’atteinte de l’objectif de déficit de 3%, compte tenu d’un environnement économique incertain (on peut toujours rêver). Continuer la lecture de « France: des objectifs de déficit public difficiles à tenir »

L’agence Egan Jones dégrade la France à BBB+

Avec ce commentaire résumé (h/t Zerohedge):

« For the most part, over the past 18 months France has been exempted from the rise in funding costs. However, as the crisis evolves, we expect that France will be pressured. The deterioration in France’s credit metrics combined with the needed supported for France’s banks are likely to pressure the country. A major catalyst is likely to be charges for the weakened periphery countries. Hollande will be under pressure to keep campaign promises which will ultimately hurt credit quality. »

L’annonce a provoqué un glissement de l’euro face au dollar. Rappelons qu’Egan Jones est l’une des rares agences à être payées non pas par les émetteurs mais par les investisseurs. Elle a également dégradé la note de l’Espagne (à CCC+).

 

Spirale infernale

Est-on arrivé à la limite des mécanisme d’aide aux banques mis en place par les différents gouvernements de la zone euro? C’est une des remarques intéressantes soulevées par les économistes de la banque privée Lombard Odier Darier Hentsch dans une brève note diffusée ce matin. Avec cette conclusion: la BCE va devoir agir massivement car elle est la seule à disposer des ressources suffisantes pour sortir la zone euro des difficultés actuelles (ce que l’on sait depuis belle lurette).  Continuer la lecture de « Spirale infernale »

La Gauche et la Bourse

Source: Société Générale

Pas toujours ce que l’on croit… En première lecture. Car bien évidemment, retirer de ce graphique que la « Gauche » est plus favorable à la Bourse constitue une conclusion sans doute hâtive. Il faut juste souligner que les phases favorables à la Bourse sont généralement des périodes où la conjoncture économique est favorable. Ce qui n’est pas vraiment le cas aujourd’hui…

Pour la France, le vrai sujet est la restauration de la compétitivité, le retour d’une croissance plus dynamique pour réduire la dette publique et regagner en cohésion sociale. Vaste programme. Continuer la lecture de « La Gauche et la Bourse »

A suivre sur twitter: #RadioLondres

Un vent de fraîcheur sur les réseaux sociaux. Ca fait du bien après une campagne électorale qui a gentillement esquissé les vrais enjeux et n’a permis de tracer aucune perspective pour le pays pour les 10-20 prochaines années (l’imagination a déserté le pouvoir).

J’en profite pour recommander chaudement la lecture du Télérama de cette semaine (n°3249). Le premier, signé Fanny Capel, relate les profondes inquiétudes du corps enseignant sur l’avenir de l’éducation dans le pays (« on ne dégraisse plus le mammouth, on attaque l’os », commente une des personnes interviewées). Effarant.

Le second, dans la rubrique « idées » et signé Olivier Pascal-Moussellard, suggère un « nouveau contrat social ». Il trace un intéressant historique parallèle avec le XVIIIè siècle et montre toute l’actualité de la pensée de Jean-Jacques Rousseau. Avec cette remarque intéressante de Pierre Crétois, enseignant de philosophie, citant Rousseau: « Plus on est riche, plus on est redevable à la société, parce que c’est elle qui garantit la protection de vos biens ». Au moment où l’on sent un réel affaiblissement de la cohésion sociale, voilà un papier qui fait du bien. En espérant qu’il sera lu par tous les candidats à la présidentielle. En espérant surtout qu’il sera compris (on peut se le demander après une campagne lamentable qui a gentillement évité tous les sujets qui fâchent)…

La France doit amplifier la réduction de son déficit structurel

Alors que Bercy a divulgué ce matin les chiffres du déficit public de la France en 2011 (91 milliards d’euros – le détail est ici et ici), la Cour des Comptes a, elle, présenté son rapport annuel sur les finances publiques (une synthèse est également disponible), où elle appelle à une amplification des efforts de réduction du déficit structurel, qui permettrait notamment d’enclencher la réduction de la dette publique.

Propositions de Hollande: peu de réformes structurelles

L’équipe de François Hollande manque visiblement de gens à l’écoute des marchés (normal quand on critique aussi vertement le monde de la finance en mettant tout le monde dans le même bain…). Voici néanmoins la réaction d’économistes de marché (ceux d’Exane BNP Paribas) aux 60 propositions du candidat du PS… Personnellement, ce qui me frappe le plus porte sur les prévisions de croissance, bien plus optimistes que celles du FMI (1,7% en 2013 contre 1% et -0,3% pour Exane). Au PS, on ne sait pas ce qu’est une analyse par scénarios ou un test de sensibilité! Il reste maintenant à voir ce que les autres camps proposeront, en particulier sur les sujets de la compétitivité de l’économie française (mot qui n’apparaît qu’une fois dans le document officiel du candidat socialiste). Continuer la lecture de « Propositions de Hollande: peu de réformes structurelles »