Great Video Interview of Piketty on Greece


Thomas Piketty : ceux qui cherchent le Grexit… par lemondefr

Unfortunatelly or fortunatelly the reporter who asks questions is completely in line with European commission’s dogmatic views. For a newspaper that claims to bring indepth analysis of economy and society, it’s a shame when one of his journalist only has cliches question to throw away.

« The potentiel for yield mania in 2015 looks big » – BofAML

Yield search isn’t a new theme. It’s actually been around for a couple of years. But with a growing number of bond yielding zero or less, due to the « globalization » of ZIRP, the chase for yield is intensifying.

Here’s the stock of bond yielding below 0, that is that investors have to pay for to own… Japan is a clear leader, but we now see Germany, France, the Netherlands joining the club. While Japan is above 2tn€, the Eurozone is close to 1.4tn€…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Lire la suite

La soupape et l’électrochoc

Au moins 4 millions de personnes ont défilé ce dimanche en France. Du jamais vu qui démontre l’attachement des citoyens que nous sommes tous aux idéaux de liberté et de démocratie, de savoir-vivre ensemble et de tolérance.

Mais quelle lecture en feront nos dirigeants politiques ? On peut voir les choses de deux façons, que l’on se propose de résumer ici par deux mots : la soupape et l’électrochoc. Lire la suite

What are the equity markets worth right now ?

From Bank of America Merrill Lynch (report date Nov 7)…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Here’s a focus on European equity market (through the Stoxx Europe 600 universe):

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

 

Stock Guide SBF120

Où trouver des idées d’investissement ? Dans un stock guide, bien évidemment. Lire la suite

Thales: après un bond de 21%, Exane relève son opinion à « surperformance »

Depuis le début de l’année, l’action Thales a bondi de 21%. Alors que les marchés sont devenus plus volatils, le courtier Exane BNP Paribas a pris son courage à deux mains et recommande aux investisseurs d’acheter le titre, relevant son avis de « neutre » à « surperformance », avec un objectif de cours de 37€ (contre 28€ précédemment) – soit un potentiel de hausse de 17%. Lire la suite

Eurozone: Chypre et l’Italie nous rappellent que la crise est loin d’être terminée – HSBC

HSBC a publié hier son étude trimestrielle sur la zone euro, sous la houlette de Janet Henry. La thèse de l’étude est d’expliquer que les problèmes de fond au plan macro-économique de la zone euro sont toujours bien présentés, comme l’ont rappelé les événements de Chypre et les élections italiennes (qui n’a toujours pas de gouvernement). Lire la suite

France: Bercy cherche des excuses pour justifier le dérapage du déficit public

Le déficit public de la France pour 2012 atteint 4,8%, soit 0,3 point de pourcentage de plus que l’objectif fixé à 4,5%. Une belle boulette que Moscovici et Cazeneuve ont immédiatement tenté de mettre sur le dos du précédent gouvernement… La ficelle est un peu grosse, mais citons-les, ça vaut le détour: Lire la suite

Moody’s: perspectives négatives maintenues pour le secteur bancaire français

Moody’s estime que l’environnement récessif en Europe va produire une nouvelle année de difficultés opérationnelles pour les banques françaises. Elle maintient à « négative » la perspective de notation du crédit des grands établissements du pays.

L’agence de notation note l’effort des banques pour améliorer leurs réserves de liquidités (hausse des dépôts et réduction des crédits), mais que l’environnement économique pèsera sur le coût du risque… La situation en Italie et en Espagne reste un facteur de risque aggravant pour le système bancaire français.

Henri de Castries inquiet pour l’Europe, défend sa vision très libérale

La conférence intitulée « Régulation du secteur financier et croissance » s’est ouverte vendredi dernier par une heure de quasi-monologue offerte à Henri de Castries, patron d’AXA (l’assureur étant l’un des sponsors de la conférence organisée par le groupe Les Echos). Lire la suite

Ce que l’on apprend en lisant le document de référence de BNP Paribas

BNP Paribas, première banque française par la capitalisation boursière (54,6mds€), affiche depuis le début de la crise financière des résultats mitigés – une situation qui serait sans doute pire si elle n’avait saisi l’opportunité de s’emparer de Fortis Banque et de BGL en 2009. Cela n’a pas suffi à protéger la banque de la crise de la dette en zone euro et d’une nouvelle récession l’an dernier, avec un Produit net bancaire en repli de 8% (+0,8% pour les pôles opérationnels) et une chute de 23% du résultat brut d’exploitation. Lire la suite

Ce que l’on apprend en lisant le document de référence d’Alcatel-Lucent

Alcatel-Lucent a publié son document de référence pour 2012, avec quelques informations intéressantes et quelques lacunes qu’il serait sans doute bon de combler pour améliorer l’information des investisseurs. Lire la suite

6 mois d’Europe pour plus d’austérité ?

[cleeng_content id= »129487566″ description= »Plus d\’analyses à suivre » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Les nouvelles économies recherchées par le gouvernement français (5 mds€) suffiront-elles à ramener le pays dans les clous de ses engagements vis-à-vis de ses partenaires ? Pas sûr. Citi estime qu’il faut trouver environ 8 milliards d’euros d’économies, avec le risque de déprimer un peu plus l’activité… La gauche est-elle en train d’enfermer le pays dans un cercle vicieux ? Lire la suite

Goldman Sachs croit toujours à une fusion Veolia-Suez Environnement

[cleeng_content id= »115408597″ description= »Plus d\’analyses à suivre » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Une fusion entre Veolia Environnement (dégradé à « neutre » aujourd’hui, objectif 11,3€) et Suez Environnement reste un scénario crédible pour les analystes de Goldman Sachs, et ces derniers estiment à au moins 600 millions d’euros les synergies d’une fusion par échange d’actions. Lire la suite

Carrefour: Plassat laisse les investisseurs sur leur faim

Les actionnaires de Carrefour vont sans doute devoir attendre 2015-2016 au plus tôt avant de récolter les fruits des décisions prises depuis près d’un an maintenant par Georges Plassat. Autrement dit, le redressement qu’opère le deuxième distributeur mondial sera lent et progressif – un peu comme les présentations du PDG: elles délivrent peu d’informations quantifiées et beaucoup d’éléments qualitatifs, les nouveaux éléments étant distillés de manière très progressive. Lire la suite

La France doit inventer un nouveau modèle de croissance

Attention, cette note ne prône pas la révolution et la transformation en profondeur du modèle de croissance français vers plus d’équité ou de justice sociale ou vers un modèle de développement durable visant à moins de croissance… Non, elle s’appuie (malheureusement) sur une étude publiée du 19 février publiée par la Société Générale… Son économiste, Michel Martinez, appelle le pays à réallouer une part significative de ses ressources vers les « secteurs d’exportation » et à engager des réformes structurelles pour assurer une meilleure croissance de l’emploi et relever le niveau de croissance potentielle. Lire la suite

Publications de résultats: la correction (à la baisse) continue

Source: Barclays

Source: Barclays

Les prévisions de croissance des résultats des sociétés cotées en Europe ont été divisées par 2, selon Barclays (qui cite des données Bloomberg): entre novembre et aujourd’hui, on est passé d’une progression estimée des résultats en 2013 de +14% sur un an à +7%. Seuls deux secteurs n’entrent pas dans ce trend: l’immobilier et l’assurance, avec le retour d’un « momentum » favorable.

Barclays s’attarde (un peu) sur la France et souligne que les actions ont globalement battu leur secteur respectif de 2% en moyenne lors des publications de résultats, alors que paradoxalement, 60% des publications étaient inférieures aux attentes.

Le spread 10 ans France-Allemagne reprend de la hauteur

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – rendements à gauche en %; spread en points de base

Non seulement le rendement des OAT 10 ans du Trésor français remonte depuis début décembre, mais le spread (écart de rendement) par rapport au Bund allemand remonte lui aussi alors qu’il avait jusqu’ici plutôt eu tendance à diminuer. Lire la suite

Le pouvoir sans nom… est à la City

C’est d’ailleurs là que Pierre Moscovici s’empressera de se rendre dès lundi, après avoir reconnu vendredi que les 3% de déficit public, ce n’est pas pour maintenant… Vite, vite allons rassurer les marchés, qui savent depuis belle lurette que la France ne tiendra pas ses objectifs de croissance ou de déficit. Lire la suite

France: la réforme du marché du travail va dans le bon sens – Exane

Pour l’heure, l’analyse n’est que qualitative, mais le sentiment des économistes d’Exane BNP Paribas sur les résultats de la négociation entre patronat et syndicats sur la réforme du marché du travail français sont positifs. Lire la suite

HSBC France propose une sélection de titres plutôt « value »

HSBC a dressé sa liste de valeurs préférées pour le marché français pour démarrer l’année 2013. Dans un environnement de croissance faible et de pression pour réduire les déficits et la dette publics, le courtier privilégie les entreprises capables de poursuivre leur croissance bénéficiaire en s’appuyant sur différents moteurs: Lire la suite

Les dossiers macro qui seront les plus suivis par les investisseurs en 2013

L’année 2012 a bénéficié d’un recul des primes de risque et de la volatilité. Pourtant, les sujets macro-économiques sont toujours bien présents dans l’esprit des investisseurs – il suffit de voir la réaction des marchés lundi à l’annonce d’un accord de dernière minute sur le « fiscal cliff ». Le mot clé qui revient est celui des réformes. Lire la suite

Rendement total du SBF 120: performance par titre

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Les performances affichées intègrent les dividendes réinvestis. Lire la suite

Réforme bancaire: ce n’est pas la révolution – Deutsche Bank

La réforme bancaire présentée hier par Pierre Moscovici n’a rien de révolutionnaire, et coûtera peu aux banques françaises, selon les estimations de Deutsche Bank. La banque estime que le cantonnement des activités de trading pour compte propre ne représentent que 3% des revenus des BFI des grands établissements cotés. La taille du fonds de garantie (10 milliards d’euros d’ici 2020 (!) contre 2 milliards aujourd’hui) ne constitue pas non plus un obstacle insurmontable au regard de la taille du bilan des principales banques françaises.

Au total, DB pense que la réforme amputera 1% du bénéfice net estimé pour 2013 de BNP Paribas, 2,5% pour Société Générale et 3,5% pour Crédit Agricole. Les dirigeants de banques françaises, qui ont fait un intense lobbying pour vider cette réforme de sa substance, peuvent dormir tranquilles.

« Nous continuons de penser que la réforme bancaire française est plus favorable aux banques que ne le sont le rapport Liikanen ou celui de la commission Vickers. Cela pourrait amener l’Europe à adopter une position moins contraignante, à moins que la France ne soit obligée d’adopter une réglementation plus dure ultérieurement », observent Flora Benhakoun et Jan Wolter, analystes chez Deutsche Bank.

10 prévisions de Bank of America Merrill Lynch pour 2013

BofAML a publié hier ses prévisions pour 2013 dans le cadre de conférences de presse qui se tenaient simultanément à New-York et Londres. La banque prédit que les actions seront la classe d’actifs affichant la meilleure performance, sur fond de redressement très progressif de l’économie mondiale (+3,2% dont 2,5% aux US et 8% en Chine). Elle déroule 10 prévisions couvrant la plupart des grandes classes d’actifs: Lire la suite

La Bourse présente un risque de correction

Les prochains mois vont-ils voir un regain de volatilité sur les marchés. Paul Jackson, stratégiste à la Société Générale, le pense et produit ce graphique pour illustrer son point de vue.

Source: SG Cross Asset Research

Lire la suite

STMicroelectronics: le syndrome Alcatel-Lucent

En annonçant un « nouveau ST », Carlo Bozotti fait le constat de son échec à la tête de STMicroelectronics. Il place le fabricant de semi-conducteurs sur la même trajectoire qu’Alcatel-Lucent (restructurations, cessions d’activités, baisse tendancielle des marges et destruction de valeur). Lui-même et les membres du conseil d’administration devraient prendre leurs responsabilités en démissionnant de leurs mandats. Les Etats français et italiens devraient également se regarder dans le miroir et s’interroger sur le fait d’être restés les bras croisés quand il fallait tout faire pour développer une industrie des semi-conducteurs compétitivite en Europe. Lire la suite

France: des défis mais une fenêtre de tir incroyable pour réformer – Deutsche Bank

Gilles Moec, économiste chez Deutsche Bank, a publié une étude fouillée sur la situation de l’économie française, dans laquelle il estime que la France dispose d’une période idéale pour réformer (pas d’échéance électorale majeure avant 4 ans) en s’attaquant aux problèmes de fond du modèle français: marché du travail trop rigide, besoin de plus de flexi-sécurité, réforme fiscale. Cela passera par des phases difficiles (augmentation du chômage) et de volatilité sur les marchés. Mais c’est le prix à payer pour remettre le pays en ordre de marche et rattraper le retard sur l’Allemagne. Lire la suite

Corporate français: CDS 5 ans et notation – BofAML

Source: Bank of America Merrill Lynch

2013: pas l’Espagne, le Portugal, ou la Grèce… mais la France – BofAML

Il n’y a pas que The Economist pour plomber l’humeur de Pierre Moscovici. Le ministre français de l’économie et des finances a peut-être pris connaissance de l’avis peu amène de deux grandes banques anglo-saxonnes sur la situation de l’économie française et sur la qualité de la dette qu’elle doit émettre pour boucler ses fins de mois. Nous avons évoqué l’étude de Citi qui conseille aux investisseurs de privilégier les actions françaises (et encore celles exposées à la demande mondiale plutôt que les titres trop « domestiques ») aux OAT. Sa consoeur, Bank of America Merrill Lynch, a remis le couvert la semaine passée en plaçant le risque obligataire français au même niveau que celui de pays comme l’Espagne, le Portugal ou la Grèce (on notera que l’Italie, qui a engagé de sérieux efforts de redressement de ses comptes publics, n’est pas mentionnée). Voici ce que dit en résumé Merrill Lynch. Lire la suite

France: préférer les actions aux obligations – Citi

2013 sera-t-elle la fin de l’exception française ? Selon une étude de la banque américaine Citi, la détérioration de la situation économique devrait se poursuivre (contraction de 0,2% du PIB réel l’an prochain). Elle pourrait bien peser sur la performances des obligations du Trésor (l’une des meilleures performances en Europe depuis 2009). Pour Citi, le pays s’expose en effet au risque de dégradation de ses perspectives, voire de sa note de crédit. Dans le même temps, le déséquilibre entre offre et de demande (moins de flux acheteurs, des émissions nettes estimées à 170 milliards d’euros) pourrait bien peser sur la performance des OAT l’an prochain. A contrario, les actions françaises devraient enregistrer une progression de 10% (après +5,8% YTD). Toutefois, la banque conseille une sélection de titres qui privilégie les histoires de croissance exposées à la demande internationale. Les actions françaises, oui. Les OAT, non… Lire la suite

Pourquoi la France n’est-elle pas sanctionnée par les marchés?

Depuis l’élection de François Hollande, le gouvernement français et plusieurs médias se gargarisent de la capacité du pays à emprunter à taux très bas sur les marchés financiers, malgré une situation économique déplorable. Cette « anomalie » n’en est pas une. Lire la suite

Un plaza pour l’euro ou la dévaluation, seule sortie de crise possible – RichesFlores Research

Véronique Riches-Flores, économiste fondatrice du cabinet de conseil en gestion de portefeuille RichesFlores Research, a publié hier un papier très intéressant sur les pistes de sortie de crise pour la zone euro. L’idée centrale est qu’imposer le modèle allemand à l’ensemble de ses partenaires économiques serait une erreur grave et conduirait à l’échec. La France, par exemple, doit certes abaisser le coût du travail, mais elle doit le faire sans passer par un transfert de charges (cela risquerait d’affaiblir le principal moteur de sa croissance – la demande des ménages). La seule piste restante pour une sortie de crise – à défaut d’un choc de productivité – est une dévaluation de l’euro, à l’instar des accords du Plaza de 1985, qui avaient acté la dépréciation du dollar pour relancer l’économie américaine. La papier est à lire sur son blog.

Voilà pourquoi le marché du travail en France est sclérosé !

En France, on a la culture des diplômes. C’est un fait. Cela dure depuis des lustres. L’effet Grandes Ecoles peut-être (ENA, X et consors)… Mais voilà. J’ouvre un doc de présentation de la conférence organisée la semaine prochaine par Morgan Stanley sur le secteur des technologies. En page 7, le portrait d’Adam Wood, analyste qui suit le secteur des logiciels et des services informatiques attire mon attention (surtout la dernière phrase): Lire la suite

Le rapport Gallois: pas ambitieux selon Exane BNP Paribas

« Un pacte sans punch ». Les économistes d’Exane BNP Paribas ont au moins le mérite d’être très clairs. Le « rapport Gallois« , dont on nous bassine les oreilles depuis quelques semaines et qui a failli attérir dans un placard, manque d’ambition, en particulier sur la réforme du marché du travail. Exane évoque une « stratégie de l’évitement » de la part du gouvernement.

L’objectif de réduire le coût du travail se limite à 20 milliards d’euros, soit « le tiers du montant nécessaire pour effacer les pertes de compétitivité qui se sont accumulées depuis 2011. »

La partie la plus décevante concerne le marché du travail. « Il n’y a aucune proposition pour s’attaquer au manque de flexibilité en matière de baisse des salaires ou à la dualité du marché du travail (les gens employés sont trop protégés et ceux qui sont au chômage n’ont pas accès au travail) », observe le broker.

Au total, il faut reconnaître que parler d’un « choc de compétitivité » de 20 ou 30 milliards pour une économie de 2000 milliards d’euros, c’est un peu se moquer du monde… Non ?

Fiscalité: une revue intéressante du PLF 2013

Les spécialistes de l’ingénierie patrimoniale de Lazard Frères Gestion ont publié un document très intéressant sur la PLF 2013 et sur les nouveautés fiscales, dont certaines mesures impacteront directement les détenteurs de titres de portefeuilles ou d’assurance-vie…. A lire donc. Lire la suite

Comment mettre en oeuvre une discipline budgétaire efficace en France ?

Inscrire dans la constitution une règle évitant tout dérapage de l’endettement public est une nécessité. De nombreux pays l’ont déjà fait. La France a une chance historique de faire de même et de bien faire les choses, selon Charles Wyplosz, professeur d’économie internationale. Lire la suite

… et des choix de politique économique difficiles à faire

Suite du précédent papier. Comme l’explique Guillaume Menuet, économiste chez Citi, l’objectif d’un déficit public à 3% du PIB en 2013 sera ardu. Le gouvernement devrait privilégier l’augmentation de la charge fiscale. Or avec avec un niveau de prélèvements obligatoires déjà élevé, l’impact pourrait s’avérer néfaste sur la confiance des agents économiques. A l’inverse, réduire les dépenses dans la précipitation pourrait fragiliser le modèle social du pays. Citi met en avant l’importance de réformes structurelles, indispensables si l’on veut modifier la trajectoire de la dette publique. Lire la suite

France: des objectifs de déficit public difficiles à tenir

Les objectifs de déficit public de la France seront difficiles à tenir, selon Credit Suisse. A moins que l’Union européenne ne vienne au secours du gouvernement français en « relâchant » l’atteinte de l’objectif de déficit de 3%, compte tenu d’un environnement économique incertain (on peut toujours rêver). Lire la suite

L’agence Egan Jones dégrade la France à BBB+

Avec ce commentaire résumé (h/t Zerohedge):

« For the most part, over the past 18 months France has been exempted from the rise in funding costs. However, as the crisis evolves, we expect that France will be pressured. The deterioration in France’s credit metrics combined with the needed supported for France’s banks are likely to pressure the country. A major catalyst is likely to be charges for the weakened periphery countries. Hollande will be under pressure to keep campaign promises which will ultimately hurt credit quality. »

L’annonce a provoqué un glissement de l’euro face au dollar. Rappelons qu’Egan Jones est l’une des rares agences à être payées non pas par les émetteurs mais par les investisseurs. Elle a également dégradé la note de l’Espagne (à CCC+).

 

Spirale infernale

Est-on arrivé à la limite des mécanisme d’aide aux banques mis en place par les différents gouvernements de la zone euro? C’est une des remarques intéressantes soulevées par les économistes de la banque privée Lombard Odier Darier Hentsch dans une brève note diffusée ce matin. Avec cette conclusion: la BCE va devoir agir massivement car elle est la seule à disposer des ressources suffisantes pour sortir la zone euro des difficultés actuelles (ce que l’on sait depuis belle lurette).  Lire la suite

Un économiste français prend la défense d’Angela Merkel

Bruno Cavalier, économiste chez Oddo Securities, a publié ce matin une note « en défense de Mme Merkel » visant à « remettre les pendules à l’heure ». A l’attention de ceux qui auraient tendance à blâmer l’Allemagne pour la situation actuelle de la zone euro… A lire. Lire la suite

David Einhorn (Greenlight Capital) « shorte » la France

Lors de la conférence Ira Sohn qui s’est déroulée hier à New York, David Einhorn a indiqué qu’il shortait la France, selon le site Marketfolly. Les raisons? L’exposition à l’Italie et à l’Espagne. Et la possibilité que la France fasse défaut sur sa dette et qu’elle retourne au franc…  Lire la suite

La Gauche et la Bourse

Source: Société Générale

Pas toujours ce que l’on croit… En première lecture. Car bien évidemment, retirer de ce graphique que la « Gauche » est plus favorable à la Bourse constitue une conclusion sans doute hâtive. Il faut juste souligner que les phases favorables à la Bourse sont généralement des périodes où la conjoncture économique est favorable. Ce qui n’est pas vraiment le cas aujourd’hui…

Pour la France, le vrai sujet est la restauration de la compétitivité, le retour d’une croissance plus dynamique pour réduire la dette publique et regagner en cohésion sociale. Vaste programme. Lire la suite

François Hollande élu… Premiers commentaires de brokers

On commence par cette note d’Exane BNP Paribas: Lire la suite

Dette publique: un problème? Non, la solution!

Un point de vue toujours intéressant des économistes d’Exane sur l’éternel débat autour de la dette publique, dont on a finalement trop peu entendu parler pendant la campagne électorale. Soyons certains qu’après le 7 mai, ce sera de nouveau un sujet de discussion pour tout le monde… Lire la suite

A suivre sur twitter: #RadioLondres

Un vent de fraîcheur sur les réseaux sociaux. Ca fait du bien après une campagne électorale qui a gentillement esquissé les vrais enjeux et n’a permis de tracer aucune perspective pour le pays pour les 10-20 prochaines années (l’imagination a déserté le pouvoir).

J’en profite pour recommander chaudement la lecture du Télérama de cette semaine (n°3249). Le premier, signé Fanny Capel, relate les profondes inquiétudes du corps enseignant sur l’avenir de l’éducation dans le pays (« on ne dégraisse plus le mammouth, on attaque l’os », commente une des personnes interviewées). Effarant.

Le second, dans la rubrique « idées » et signé Olivier Pascal-Moussellard, suggère un « nouveau contrat social ». Il trace un intéressant historique parallèle avec le XVIIIè siècle et montre toute l’actualité de la pensée de Jean-Jacques Rousseau. Avec cette remarque intéressante de Pierre Crétois, enseignant de philosophie, citant Rousseau: « Plus on est riche, plus on est redevable à la société, parce que c’est elle qui garantit la protection de vos biens ». Au moment où l’on sent un réel affaiblissement de la cohésion sociale, voilà un papier qui fait du bien. En espérant qu’il sera lu par tous les candidats à la présidentielle. En espérant surtout qu’il sera compris (on peut se le demander après une campagne lamentable qui a gentillement évité tous les sujets qui fâchent)…