Henri de Castries inquiet pour l’Europe, défend sa vision très libérale

La conférence intitulée « Régulation du secteur financier et croissance » s’est ouverte vendredi dernier par une heure de quasi-monologue offerte à Henri de Castries, patron d’AXA (l’assureur étant l’un des sponsors de la conférence organisée par le groupe Les Echos). Lire la suite

Bouygues: la Bourse commence à corriger ses erreurs

La publication des résultats de Bouygues va-t-elle servir de catalyseur durable à un rebond boursier du conglomérat ? C’est possible. En tout cas, en annonçant que le point bas de rentabilité a été atteint l’an dernier, les investisseurs se rendent compte combien la valorisation actuelle du groupe est anormalement basse. Lire la suite

Nexity bondit sur des prévisions 2013 supérieures aux attentes

Nexity gagnait plus de 6% dans les premières minutes de cotation à la Bourse de Paris, après l’annonce de prévisions 2013 supérieures aux anticipations des analystes. Lire la suite

Les investisseurs sont bullish, parient sur les banques – BofAML

Les banques ne feraient-elles plus peur aux investisseurs ? Pour la première fois depuis 2007, une proportion significative d’entre eux, dans le monde, surpondèrent les valeurs financières dans leurs portefeuilles. Les gestionnaires sont même particulièrement optimistes (« bullish »), selon la dernière enquête de Bank of America Merrill Lynch… Ce qui n’exclut pas le risque, voire le besoin, d’une correction dans le courant du premier trimestre. Lire la suite

La France en récession et pourtant…

Outre l’annonce d’une récession en France, l’INSEE a publié ce matin une note sur l’évolution du patrimoine des Français (en 2010). Et surprise, celui-ci, notamment grâce à la montée des prix de l’immobilier, a retrouvé son niveau d’avant-crise. Il atteint 13.065 milliards d’euros (+9,5%). 2 réserves: l’évolution de la conjoncture en 2011 et des marchés financiers a sans doute érodé ce montant; l’INSEE ne communique pas la répartition du patrimoine par tranche de revenu (pour les ménages notamment). Lire la suite

L’immobilier n’a pas fini de faire parler de lui

Deux éléments pour le moins paradoxaux: un article du journal The Economist estime que les marchés immobiliers de nombreux pays européens ainsi que dans d’autres régions du monde sont surévalués. Pourtant, de nombreuses sociétés foncières cotent avec d’importantes décotes sur la valeur de leur actif net réévalué… C’est en particulier vrai en Europe… Lire la suite

La Fed déçoit… Gare à la rechute!

Le chapeau de magicien de Ben Bernanke était trop petit. L’annonce d' »Operation Twist » par la Fed n’aura pas le même effet qu’aurait pu avoir QE3 ou 2.5, car son objectif est avant tout de réduire les taux longs et de relancer le marché de l’immobilier (deuxième pilier de la richesse des Américains et le plus endommagé par la crise des subprimes). Lire la suite

Immobilier coté : alignement de planètes

Retard sur les indices actions, décote de valorisation, perspective de reprise des loyers et des fusions-acquisitions : l’immobilier coté bénéficie d’un « alignement de planètes » assez rare, selon Frédéric Tempel, gérant des fonds AXA WF Framlington Europe Real Estate Securities et AXA Aedificandi. Lire la suite

UBS augmente l’allocation en actions pour débuter 2011

UBS a renforcé de 1 point de pourcentage le poids des actions dans son portefeuille modèle pour commencer l’année 2011 (cf tableau). La part des actions est portée de 47% à 48% (benchmark à 45%), tandis que le poids de l’énergie est ramené de 1,5% à 1%, portant les matières premières de 7% à 6,5%. La part de cash est réduite de 0,5 point à 0,25%. Lire la suite

12.115 milliards d’euros

C’est le montant du patrimoine économique national en 2009, selon l’INSEE. Pour la deuxième année consécutive, il a baissé l’an dernier, de 1,8%, après un recul de 3,2% en 2008. Mais au sein de cette masse, qui représente 7,4 années de PIB, la part des ménages (9.275 milliards d’euros) s’est stabilisée (+0,9%), la remontée de la Bourse compensant le recul du patrimoine non financier, composé principalement d’immobilier.

Rappelons que le patrimoine économique est la différence entre la valeur des actifs (biens physiques, titres financiers détenus) et la valeur des passifs (dépôts, crédits, titres financiers). Cette notion permet donc, comme le soulignent certains économistes, de relativiser le débat sur la dette publique française. Ce « problème » est plus un problème de mauvaise gestion des deniers de l’Etat au fil du temps et de non refonte du système fiscal. C’est aussi une question de compétitivité de l’économie au fil du temps et de capacité à générer suffisamment d’épargne pour financer la croissance future.

Lehman, l’autre Enron

Une investigation de plus d’un an, ayant coûté plus de 30 millions de dollars, selon le Wall Street Journal. Un rapport de 2.200 pages en 9 volumes. C’est le résultat de l’enquête menée par Anton R. Valukas, et demandée par la justice américaine, sur la faillite de Lehman Brothers, survenue le 15 septembre 2008. Lire la suite