Revue de la semaine sur les marchés

Les investisseurs sont revenus vers les actifs à risque tandis que les marchés obligataires ont légèrement reculé. Le crédit reste une classe d’actif recherchée, avec un nouveau resserrement des spreads. L’un dans l’autre, les portefeuilles intègrent un scénario de croissance économique molle et de recul de la croissance bénéficiaires, mais ils intègrent aussi une réduction des risques extrêmes. Continuer la lecture de « Revue de la semaine sur les marchés »

Revue de la semaine sur les marchés

Les actions ont enregistré leur plus forte baisse hebdomadaire depuis le mois de juin, reflétant un nouveau mouvement de braquet dans les portefeuilles vers moins de risque. Ces « prises de bénéfices » montrent que tous les problèmes ne sont pas résolus et que les inquiétudes sur la croissance persistent, à l’instar des statistiques finales du PIB américain (revues de 1,7% à 1,3%) ou de l’ISM passé sous la barre symbolique des 50 points. Les messages de nouveaux contradictoires venant d’Europe n’ont, bien évidemment, rien arrangé… Les seuls espoirs de rebond viennent d’éventuels plans de relance (Chine) ou de l’injection massive de liquidités (banques centrales), même si cette dernière divise profondément les investisseurs. Continuer la lecture de « Revue de la semaine sur les marchés »

Revue de la semaine sur les marchés

Le marché teste la tolérance de la Fed à une remontée des anticipations d’inflation, au moment où une nouvelle phase d’assouplissement quantitatif s’ouvre, estiment les stratégistes de JPMorgan. En attendant, le regain d’intérêt pour les actifs risqués est plus que manifeste, les actions US retrouvant à nouveau des niveaux de valorisation plutôt élevés. Mais les perspectives de croissance sont toujours aussi fragiles et donc pour le moins modérées (2,4% en 2012; 2,6% en 2013). Continuer la lecture de « Revue de la semaine sur les marchés »

Revue de la semaine sur les marchés

L’attentisme prédomine. Les actions ont cédé un peu de terrain. Les spreads obligataires se sont légèrement écartés et les rendements obligataires ont légèrement reculé. Le marché se prépare à un mois de septembre chargé en termes de flux de nouvelles, en particulier sur les fronts macro et politique (réunion BCE le 6/9, débats sur l’union bancaire, décision institutionnelle en Allemagne sur l’ESM, Eurogroupe, demande d’aide possible de l’Espagne…). Continuer la lecture de « Revue de la semaine sur les marchés »