Are Equity Risk Premiums of Any Help to Investors ? Not so sure…

Source: Goldman Sachs

Source: Goldman Sachs

From GS’s latest GOAL publication:

« Much of the reason that equities appear cheap versus bonds therefore is simply a reflection of how much bond yields have fallen. Most measures of the ERP will use some kind of long-run historical average measure of profit growth and extrapolate into the future. »

Current levels of ERP assumes that earnings growth of the past 20 years will go one forever. But that’s a hard case to make. In fact, as GS’s strategists put it:

« Here lies the great dilemma for investors: on the one hand, current bond yields imply that valuations can continue to rise for financial assets (as they have already done over recent years), but, on the other hand, to justify current risk free rates into the future, we should assume lower long-term growth (consistent with ‘secular stagnation’).This should cap the level of valuations close to current levels.This is why we argue that while the Long Good Buy for equities still holds – they should do well relative to bonds over the medium term – the market trajectory is likely to be flatter than experienced through 2009 to 2016. »

Forget QE. Eurozone has a bigger problem to deal with

And obvisouly, the equity market doesn’t seem to care (although that’s partly true). From SocGen’s quant team (one of the greatest read coming from a broker).

As shown in a report published today, SocGen reminds us that Eurozone equities have been a very nice performer over the last 30 months and « trade on an aggregate at P/E premium to the rest of Europe and the rest of the world ». The question they ask therefore is: « Where is the equity upside, if any, from ECB QE? »

First off, the rebound in EZ equity market has 2 reasons: the level of equity indices after the market crash of 2008-2009 and then after July 2012, the main driver of EZ equity rebound was of course multiple expansion, or, its equivalent, market risk premium compression. Lire la suite

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-03-2013

L’indice Stoxx 600 se porte plutôt bien avec un gain de 5,1% depuis le 1er janvier et des multiples de valorisations raisonnables au regard de la croissance bénéficiaire attendue (mais on sait qu’elle devrait être sensiblement revue en baisse si la conjoncture européenne reste aussi morose cette année que l’an dernier). Lire la suite

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 01-03-2013

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-02-2013

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 22/02/2013.

Novo Nordisk: un retard qui coûte cher

Dans l’industrie pharmaceutique, certains retards ou problèmes réglementaires coûtent cher. Le danois Novo Nordisk vient d’en faire l’amère expérience: la FDA américaine (en charge de l’homologation des médicaments) a refusé d’approuver l’insuline Tresiba, dans l’attente de nouveaux tests concernant les risques cardiovasculaires. Lire la suite

Actions européennes: point sur les fondamentaux et les valorisations

Pour faire suite au précédent post, voici un point sur les valorisations et quelques indicateurs fondamentaux des actions européennes (Stoxx 600), au 11 octobre. En termes de croissance bénéficiaire, le marché anticipe une progression de 5% des bénéfices des entreprises cette année (de -20% pour les services financiers à +53% pour l’automobile), et de 9,8% l’an prochain (de -5,3% pour le pétrole à +30,6% pour les banques).

En termes de valorisation, le P/E moyen des actions européennes est de 10,7 cette année, 10,2 l’an prochain, tandis que, chose surprenante, le rendement du dividende tend à augmenter (4,06% en 2010, 4,38% en 2011, 4,83% en 2012).

 

La chasse aux bonnes affaires est ouverte depuis le 22 août

Au fur et à mesure que les investisseurs rentrent de vacances, nombreux sont ceux qui doivent se demander si le marché n’a pas été pris de panique. La réponse est évidemment oui et depuis une semaine, le « bargain hunting » est bel et bien devenu le sport préféré de la Bourse. Lire la suite