France: Bercy cherche des excuses pour justifier le dérapage du déficit public

Le déficit public de la France pour 2012 atteint 4,8%, soit 0,3 point de pourcentage de plus que l’objectif fixé à 4,5%. Une belle boulette que Moscovici et Cazeneuve ont immédiatement tenté de mettre sur le dos du précédent gouvernement… La ficelle est un peu grosse, mais citons-les, ça vaut le détour: Lire la suite

Austérité et réformes structurelles sont là pour durer – SG

[cleeng_content id= »124016564″ description= »Plus d\’analyses à suivre » price= »0.19″ t= »article » referral= »0.05″]Les élections italiennes ont relancé le débat sur la pertinence de poursuivre les programmes d’austérité sachant les dommages que ces mesures provoquent en termes de croissance et d’emplois perdus. Pourtant, selon les économistes de la Société Générale, cette « pression », largement voulue par l’Allemagne, devrait se maintenir encore quelques temps… Lire la suite

Scénario macro-économique: l’austérité toujours et encore

Quand passera-t-on le pic d’austérité? En Europe, cette année, selon les économistes de Deutsche Bank. Aux Etats-Unis, en revanche, il faudra sans doute attendre l’an prochain. Chez JPMorgan, on estime que la « falaise fiscale » coûtera 1 point de croissance à l’économie américaine en 2013. La patate chaude de l’austérité devrait donc traverser l’Atlantique, ce qui ne donnera peut-être qu’un demi-bol d’air aux européens. Lire la suite

Une feuille de route pour les autorités européennes ?

Ce n’est pas la première fois que l’on attend une action décisive des autorités européennes. Bank of America Merrill Lynch a, une fois encore, délivré sa feuille de route pour éviter que la crise n’empire… Lire la suite

Comment mettre en oeuvre une discipline budgétaire efficace en France ?

Inscrire dans la constitution une règle évitant tout dérapage de l’endettement public est une nécessité. De nombreux pays l’ont déjà fait. La France a une chance historique de faire de même et de bien faire les choses, selon Charles Wyplosz, professeur d’économie internationale. Lire la suite

… et des choix de politique économique difficiles à faire

Suite du précédent papier. Comme l’explique Guillaume Menuet, économiste chez Citi, l’objectif d’un déficit public à 3% du PIB en 2013 sera ardu. Le gouvernement devrait privilégier l’augmentation de la charge fiscale. Or avec avec un niveau de prélèvements obligatoires déjà élevé, l’impact pourrait s’avérer néfaste sur la confiance des agents économiques. A l’inverse, réduire les dépenses dans la précipitation pourrait fragiliser le modèle social du pays. Citi met en avant l’importance de réformes structurelles, indispensables si l’on veut modifier la trajectoire de la dette publique. Lire la suite

Sortir des cercles vicieux de la crise financière : un impératif selon la BRI

Cinq ans après le début de la crise, la modération des excès de l’industrie financière reste d’actualité. Elle est même au cœur des solutions à envisager pour sortir de la crise qui mine la zone euro. Lire la suite

Qu’attendre du sommet de l’Union Européenne – Exane

Le prochain sommet de l’UE est (encore) présenté comme le « sommet de la dernière chance ». Bonne chance avec ça! Que faut-il en attendre. Les économistes et stratégistes d’Exane BNP Paribas ont fait un petit inventaire. Grosso modo: le marché risque de n’avoir aucune réaction aux annonces qui seront faites, car elles ont déjà été discutées en long, en large et en travers… L’un des enjeux est la combinaison d’avancées institutionnelles qui permettront davantage de mutualisation des dettes. Lire la suite

Sortie de crise: tout reste à faire selon la Banque des Règlements Internationaux

Source: Banque des Règlements Internationaux, rapport annuel 2012

La BRI a publié hier son rapport annuel 2012. Le thème central en est la sortie du « cercle vicieux » dans lequel le processus de désendettement pèse sur la reprise économique (processus qualifié par Richard Koo de « balance sheet recession » ou « récession par le bilan »). Et cette sortie sera longue. Les politiques de relance menées actuellement risquent en effet de n’avoir que des effets limités (un message pour François Hollande et l’actuel gouvernement), entraînant un regain de volatilité sur les marchés financiers. Tout reste à faire. Lire la suite

Croissance en zone euro et leviers de la politique économique-UBS

La croissance est revenue au coeur des débats entre dirigeants de la zone euro, effaçant un peu l’obsession de l’austérité budgétaire – dont on se rend compte qu’elle coûte de plus en plus chère à la zone euro, sans la tirer des difficultés. Cette note des économistes d’UBS permet de passer en revue les différents leviers traditionnels d’action des pouvoirs publics pour « booster » la croissance. Les grandes approches (demande, offre/réforme du marché du travail, inflation, durée d’implémentation des programmes) sont passées en revue. Cette note (datée du 25 mai) est d’autant plus intéressante qu’elle montre aussi les limites de chacune des visions défendues par les tenants de telle ou telle approche en matière de politique publique. Lire la suite

Grexit: les scénarios de Morgan Stanley

Que va devenir la Grèce? Nombreux sont les banques qui publient leurs évaluations des différents scénarios à l’oeuvre actuellement dans la zone euro, avec, au coeur de l’action, la Grèce et son éventuelle sortie de l’Union monétaire européenne. Avec son éventuelle sortie de la zone euro et le risque d’un effet domino aux autres pays de la périphérie, certains observateurs cherchent à voir quelles seraient les solutions en termes de politique économique; et quelles seraient les conséquences sur les différentes classes d’actifs. Lire la suite

La BCE doit changer de stratégie et tirer les leçons des années 1930

Pas un jour ou presque sans que l’on entende un appel à plus de pragmatisme de la part de la Banque centrale européenne… Cette fois-ci, c’est Laurence Boone, économiste en chef pour l’Europe chez Bank of America Merrill Lynch qui a publié aujourd’hui une missive peu amène à l’égard de l’institution monétaire. Lire la suite

Une vue prudente de l’économie mondiale (2012-2013)

Les économistes d’Exane BNP Paribas ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance pour l’économie mondiale +3,2% en 2012 (contre +3,5% précédemment) et +3,3% en 2013. Au passage, ils livrent une excellente analyse de la situation économique internationale, pointant très clairement les grands enjeux du moment. Chapeau bas. Lire la suite