La soupape et l’électrochoc

Au moins 4 millions de personnes ont défilé ce dimanche en France. Du jamais vu qui démontre l’attachement des citoyens que nous sommes tous aux idéaux de liberté et de démocratie, de savoir-vivre ensemble et de tolérance.

Mais quelle lecture en feront nos dirigeants politiques ? On peut voir les choses de deux façons, que l’on se propose de résumer ici par deux mots : la soupape et l’électrochoc. Lire la suite

Banques françaises: restructurations et retour de cash

Quel bilan tirer des publications de résultats des banques françaises cotées ? Deux thèmes ont dominé les publications, selon Citi: les restructurations (BNP Paribas, Crédit Agricole) et le retour de cash aux actionnaires (Natixis). Société Générale n’a fait aucune annonce significative sur l’un ou l’autre de ces thèmes, ce qui a déçu le marché. Lire la suite

HSBC: thèmes et idées d’investissement pour 2013

HSBC anticipe une modeste progession des actions européennes l’an prochain, avec l’espoir d’une rotation marquée des portefeuilles des obligations vers les actions – mouvement dont on semble sentir les prémices selon certains gérants (avec le retour des investisseurs anglo-saxons notamment). Lire la suite

Deutsche Bank voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013

Message très optimiste de la part de Deutsche Bank. La banque voit l’indice Stoxx 600 à 315 points fin 2013 et à 340 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). Cette prévision s’appuie sur un scénario de croissance économique mondiale de 3,5% l’an prochain, une progression des bénéfices des entreprises de 6% et un mouvement de revalorisation (« re-rating ») des actions avec un P/E de 12,5x (contre 11x actuellement). Lire la suite

Citi anticipe une poursuite de la revalorisation des actions en 2013

Citi pense que l’indice Stoxx 600 pourrait atteindre 290 points fin 2013 et 315 points fin 2014 (contre 276,13 points en clôture hier). La hausse des Bourses européennes (qui affichent déjà parmi les meilleures performances en 2012) devrait donc se poursuivre, grâce notamment à la stabilisation de l’environnement économique et politique, à une croissance modeste des résultats (+10-15% en bottom-up, mais +5-10% en top-down), et à une réappréciation des multiples de valorisation (reflet d’un regain de confiance des investisseurs). Lire la suite

Citi conserve un avis positif sur les actions pour le second semestre 2012

La macro-économie et la politique restent des sujets dominants pour les investisseurs. La réaction des marchés financiers au dernier sommet européen, avec un mouvement assez massif de retour sur les actifs risqués – « risk on », en est la preuve. Pour le patron de la recherche en Europe de Citi, Terence Sinclair, la séquence habituelle des événements guidant les choix de portefeuilles des investisseurs (à savoir politique-macro-allocation-stock picking) est peut-être en train de changer. Lire la suite

A suivre sur twitter: #RadioLondres

Un vent de fraîcheur sur les réseaux sociaux. Ca fait du bien après une campagne électorale qui a gentillement esquissé les vrais enjeux et n’a permis de tracer aucune perspective pour le pays pour les 10-20 prochaines années (l’imagination a déserté le pouvoir).

J’en profite pour recommander chaudement la lecture du Télérama de cette semaine (n°3249). Le premier, signé Fanny Capel, relate les profondes inquiétudes du corps enseignant sur l’avenir de l’éducation dans le pays (« on ne dégraisse plus le mammouth, on attaque l’os », commente une des personnes interviewées). Effarant.

Le second, dans la rubrique « idées » et signé Olivier Pascal-Moussellard, suggère un « nouveau contrat social ». Il trace un intéressant historique parallèle avec le XVIIIè siècle et montre toute l’actualité de la pensée de Jean-Jacques Rousseau. Avec cette remarque intéressante de Pierre Crétois, enseignant de philosophie, citant Rousseau: « Plus on est riche, plus on est redevable à la société, parce que c’est elle qui garantit la protection de vos biens ». Au moment où l’on sent un réel affaiblissement de la cohésion sociale, voilà un papier qui fait du bien. En espérant qu’il sera lu par tous les candidats à la présidentielle. En espérant surtout qu’il sera compris (on peut se le demander après une campagne lamentable qui a gentillement évité tous les sujets qui fâchent)…

A propos du livre « Republic Lost »

L’Europe n’a pas des institutions parfaites. Les Etats-Unis non plus. Eléments de décryptage du « fonctionnement » du Congrès américain.

 

Quand Helmut Schmidt tacle ses compatriotes

Le Monde a publié un entretien d’Helmut Schmidt, chancelier allemand entre 1974 et 1982, réalisé par David Marsh de l’organisation OMFIF.org (Official Monetary and Financial Institutions Forum), dans lequel Schmidt tacle allègrement ses compatriotes Angela Merkel, Wolfgang Schäuble et Hans Tietmeyer (ancien patron de la Bundesbank ou « Buba »). Extraits… Lire la suite