Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-03-2013

L’indice Stoxx 600 se porte plutôt bien avec un gain de 5,1% depuis le 1er janvier et des multiples de valorisations raisonnables au regard de la croissance bénéficiaire attendue (mais on sait qu’elle devrait être sensiblement revue en baisse si la conjoncture européenne reste aussi morose cette année que l’an dernier). Lire la suite

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 01-03-2013

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 01/03/2013.

Actions européennes: performance, valorisation, fondamentaux par secteurs – 22-02-2013

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko – capitalisation boursière en millions d’euros. Données au 22/02/2013.

Le pouvoir sans nom… est à la City

C’est d’ailleurs là que Pierre Moscovici s’empressera de se rendre dès lundi, après avoir reconnu vendredi que les 3% de déficit public, ce n’est pas pour maintenant… Vite, vite allons rassurer les marchés, qui savent depuis belle lurette que la France ne tiendra pas ses objectifs de croissance ou de déficit. Lire la suite

Le casse-tête des investisseurs obligataires à la recherche de rendement

Les investisseurs qui souhaitent basculer des obligations vers les actions ont un vrai casse-tête: historiquement, la perte maximale subie sur les actions (en tant que classe d’actif) a été de 48% contre 19% pour les obligations. Pour passer d’une classe à l’autre, on comprend donc qu’un investisseur demande une rémunération en conséquence. Il peut également chercher à trouver des idées d’investissement qui offrent un rendement important avec un risque de perte en capital limité. Lire la suite

Idées d’investissement: des dividendes et peu de risque de crédit

Depuis l’an dernier, Citi vend aux investisseurs le thème des valeurs de rendement disposant de « perspectives solides au regard du marché des CDS ». Cette approche vise à combiner à la fois les signaux du marché actions et du marché du crédit. Citi produit une liste d’idées d’investissement ayant une capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars. Lire la suite

Idées d’investissement: à la recherche de dividendes durables

Les investisseurs en quête d’idées qui soient sources de rendement se sont beaucoup focalisés l’an dernier sur le crédit et les obligations à haut rendement. De l’avis de nombreux gérants, ces classes d’actifs ont épuisé leur potentiel d’appréciation. L’univers des actions recèle lui aussi des idées d’investissement qui offrent des niveaux de rendement du dividende significatifs, avec des perspectives de stabilité voire d’amélioration du dividende, grâce à une bonne visibilité sur la génération de flux de trésorerie des entreprises. Lire la suite

Quelques idées d’investissement pour démarrer l’année – Barclays

Pour les stratégistes de Barclays, 3 thèmes d’investissement offriront de belles perspectives de rendement en 2013: les marchés actions italien et espagnol, les actions offrant des rendements en croissance et les titres value. Lire la suite

Rendement total du SBF 120: performance par titre

Source: Factset, weeko

Source: Factset, weeko

Les performances affichées intègrent les dividendes réinvestis. Lire la suite

Détenir du cash: la pire des situations – SocGen

Source: SG Cross Asset Research

Détenir du cash est actuellement la moins rationnelle des décisions que puisse prendre un investisseur. C’est aussi la position la moins confortable au regard du rallye des actifs risqués cette année. Mais comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, je vous laisse en compagnie du chart ci-dessus produit par les analystes quantitatifs de la Société Générale.

Pourquoi les investisseurs préfèrent-ils le cash actuellement, malgré des taux d’intérêt artificiellement maintenus à 0 ou presque et des obligations devenues largement surévaluées ? Tout simplement parce qu’ils ont encore fraîchement en mémoire le fait que les actions leur ont brûlé les doigts au cours des 12 ans passés et qu’ils ont peur de perdre leur capital.

Ou dit autrement, le rendement espéré des actions sur longue période serait encore insuffisant pour rendre la détention de cash inopportune.

Une perspective de long terme sur la rentabilité à attendre des actions – PIMCO

PIMCO a publié une étude très intéressante de Saumil H. Parikh, Managing Director, visant à déterminer le rendement à attendre des actions américaines au cours des prochaines années. Cette analyse s’inscrit dans une nouvelle publication « Asset Allocation Focus », que le gérant obligataire vient d’inaugurer. Elle conclut notamment que l’on peut anticiper un rendement nominal des actions US compris entre 4% et 5,1% par an au cours des 5-10 prochaines années. Lire la suite

Disciple de Graham: Gilles Sitbon, gérant du fonds Long/Short Opportunities chez Sycomore AM

Gilles Sitbon, gérant funds Long/Short Opportunities chez Sycomore Asset Management, nous explique le processus de gestion de son fonds, son approche value de l’investissement et ses méthodes pour trouver des idées, les valoriser et construire son portefeuille de titres. Gilles a travaillé chez Goldman Sachs au département de gestion des risques, puis comme analyste dans plusieurs hedge funds américains (Spinner AM, puis Proxima Capital), avant de rejoindre Sycomore AM en octobre 2010. Gilles est titulaire d’un MBA de l’Université Columbia (New-York), d’un Master en Systèmes d’Information et du DESCF. Lire la suite

Le dividende reste un vecteur de performance attrayant – Barclays

La distribution de dividende n’a pas vraiment joué le rôle d’amortisseur pendant la crise financière ces dernières années. Et pourtant, sur longue période, le dividende conserve tous ses mérites. Et il semble opportun de regarder cette thématique aujourd’hui, selon les stratégistes de Barclays. Lire la suite

La quête du rendement

Le thème du rendement reste apparemment d’actualité, estime Hugues de Montvalon, chez Oddo Securities… Même si l’on doit rappeler qu’au cours du rally qui a démarré en juin dernier, ce sont surtout les valeurs financières et les cycliques qui ont profité de regain d’intérêt des investisseurs pour les actifs risqués. Lire la suite

A la recherche du rendement perdu

L’environnement actuel, marqué par une incertitude sur l’évolution de l’économie (crise de la dette, croissance molle ou récession, inflation forte ou déflation…), s’est traduit par une hausse importante de la volatilité sur les marchés financiers. A un point tel qu’aujourd’hui, de nombreux investisseurs de long terme préfèrent trouver des solutions pour éviter toute perte en capital plutôt que tenter de capter un rendement qu’ils jugent incertain. Lire la suite

Looking for dividend

UBS  a publié le 30 juin dernier une étude sur le thème du dividende. La banque souligne d’abord que le rendement à 12 mois des actions européennes atteint aujourd’hui 4,3%, contre 3,1% en moyenne au cours des 30 dernières années.

« Le rendement du dividende a rarement été aussi intéressé au regard d’autres classes d’actifs. (…) Malgré un environnement ayant vu les plus fortes coupes de dividendes en 4 ans, les marchés de futures nous indiquent qu’il y a encore des baisses à prévoir à des niveaux inférieurs de 55% aux estimations de nos analystes pour 2012! Nous pensons que le pessimisme ambiant est largement surfait. Nous suggérons d’acheter des titres à fort dividende pour obtenir un rendement dans des marchés qui évolueront en tôle ondulée. »

UBS a établi un liste de 30 noms offrant un dividende relativement sûr et confortable (plus de 4,3%). Cette liste est séparée entre valeurs non financières et valeurs financières.

Rappelons pour finir que le rendement du dividende ne devrait pas être le seul élément de prise de décision pour un investisseur. La protection du dividende, l’évolution des cash-flows, donc indirectement, la situation concurrentielle de l’entreprise, doivent être pris en compte. Le dividende ne devrait être que la « cerise sur le gateau » au terme d’un travail d’analyse financière et d’évaluation complet d’une société.

L’Europe, eden des investisseurs value ?

Deux thèmes semblent ressortir des conversations avec des gérants ou dans les lectures de lettres aux investisseurs: les actions européennes, et les titres défensifs (utilities/télécoms), préférés aux valeurs cycliques et de croissance. Bien sûr, dans un environnement volatil et face aux incertitudes toujours prégnantes quant au traitement de la dette publique (notamment l’impact des politiques d’austérité sur la croissance économique européenne et mondiale), une approche très sélective s’impose.

Voilà ce que note Charles Lahr, gérant de portefeuille chez PIMCO, dans une lettre récente:

« Un thème intéressant aujourd’hui au regard de la situation des marchés d’actions: l’Europe est clairement un endroit auquel les investisseurs value devraient dédier du temps et de l’effort. Beaucoup de titres en Europe ont baissé pour les bonnes raisons, dont l’exposition au risque souverain dans des pays comme la Grèce, le Portugal ou l’Espagne. Cependant, il y a de nombreuses autres compagnies qui ne sont pas exposées au risque souverain grâce à leurs activités à l’international et d’autres facteurs, et pourtant qui ont fortement chuté avec l’ensemble du marché européen, se traitant avec de fortes décotes sur leurs multiples de résultats par rapport aux valeurs américaines. En outre, tant que les actions européennes restent déprimées en Europe, leur rendement du dividende au global pourrait représenter le double de celui observé aux Etats-Unis, offrant un rendement particulièrement attrayant. »

L’approche recommandée par PIMCO: analyser le bilan des sociétés, et s’intéresser aux dossiers faiblement valorisés dans une optique de long terme. Une première recherche sur le seul critère du rendement du dividende 2011 de plus de 5% (attention ce n’est qu’UN premier filtre, qui impose de regarder d’autres critères) fait ressortir environ 60 noms sur le marché parisien (SRD).