What are the equity markets worth right now ?

From Bank of America Merrill Lynch (report date Nov 7)…

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

Here’s a focus on European equity market (through the Stoxx Europe 600 universe):

Source: Bank of America Merrill Lynch

Source: Bank of America Merrill Lynch

 

Thales: après un bond de 21%, Exane relève son opinion à « surperformance »

Depuis le début de l’année, l’action Thales a bondi de 21%. Alors que les marchés sont devenus plus volatils, le courtier Exane BNP Paribas a pris son courage à deux mains et recommande aux investisseurs d’acheter le titre, relevant son avis de « neutre » à « surperformance », avec un objectif de cours de 37€ (contre 28€ précédemment) – soit un potentiel de hausse de 17%. Lire la suite

Europe: quand la croissance économique reviendra-t-elle ?

En voilà une question qu’elle est bonne. Les « prévisions d’hiver » (sic) de la Commission européenne, parues aujourd’hui, anticipent une contraction de 0,3% du PIB de la zone euro cette année, avant un rebond vers 1,4% l’an prochain. Avec une croissance aussi faible, difficile d’imaginer comment l’emploi va se redresser, comment les administrations publiques vont réduire leurs déficits et comment les entreprises vont retrouver une situation financière plus saine… Lire la suite

Les dossiers macro qui seront les plus suivis par les investisseurs en 2013

L’année 2012 a bénéficié d’un recul des primes de risque et de la volatilité. Pourtant, les sujets macro-économiques sont toujours bien présents dans l’esprit des investisseurs – il suffit de voir la réaction des marchés lundi à l’annonce d’un accord de dernière minute sur le « fiscal cliff ». Le mot clé qui revient est celui des réformes. Lire la suite

10 prévisions de Bank of America Merrill Lynch pour 2013

BofAML a publié hier ses prévisions pour 2013 dans le cadre de conférences de presse qui se tenaient simultanément à New-York et Londres. La banque prédit que les actions seront la classe d’actifs affichant la meilleure performance, sur fond de redressement très progressif de l’économie mondiale (+3,2% dont 2,5% aux US et 8% en Chine). Elle déroule 10 prévisions couvrant la plupart des grandes classes d’actifs: Lire la suite

La Bourse présente un risque de correction

Les prochains mois vont-ils voir un regain de volatilité sur les marchés. Paul Jackson, stratégiste à la Société Générale, le pense et produit ce graphique pour illustrer son point de vue.

Source: SG Cross Asset Research

Lire la suite

Tentative de reprise ? Les signaux qui interpellent les économistes

Depuis quelques semaines, certains économistes pointent des signaux d’un retournement possible du cycle économique mondial. La semaine écoulée a été marquée par plusieurs publications de statistiques qui confirment cela. Mais prudence, il ne s’agit sans doute pas d’une embellie massive et rapide, au regard des défis structurels (désendettement des Etats et des ménages) qui demeurent dans plusieurs grandes économies. Lire la suite

L’industrie automobile vue d’Europe

Un peu plus d’un mois avant l’annonce fracassante de PSA Peugeot-Citroën, la commission européenne a rendu public un rapport sur l’industrie automobile européenne, baptisé « Cars 21 » (site du rapport). Lire la suite

Désendettement : il va falloir être patient

Source: McKinsey

Pour un cadre analytique plus général sur les crises bancaires, je propose deux lectures:

« Systemic Banking Crisis: A New Database« , de Luc Laeven et Fabian Valencia (FMI, novembre 2008).

« This Time It’s Different« , de Kenneth Rogoff et Carmen Reinhart, 2009 (traduit en français).

Le cas de la crise bancaire suédoise, qui est une sorte de point de référence ici, a été analysé par Peter Englund dans l’Oxford Review of Economic Policy.

Enfin, pour l’analyse plus générale de la situation actuelle, je fais une nouvelle fois référence aux travaux de Richard Koo et à son ouvrage « The Holy Grail of Macroeconomics: Lessons from Japan’s Great Recession« ).

L’immobilier n’a pas fini de faire parler de lui

Deux éléments pour le moins paradoxaux: un article du journal The Economist estime que les marchés immobiliers de nombreux pays européens ainsi que dans d’autres régions du monde sont surévalués. Pourtant, de nombreuses sociétés foncières cotent avec d’importantes décotes sur la valeur de leur actif net réévalué… C’est en particulier vrai en Europe… Lire la suite

Haircuts

En jargon boursier, il s’agit des décotes à prendre sur les dettes portées par les banques, donc potentiellement les pertes en capital que ces dernières pourraient subir dans le cadre d’une simulation destinée à estimer la solidité du système bancaire européen.

Un papier intéressant de Robert Peston, journaliste de la BBC, fait état des hypothèses suivantes, suite à des échanges avec plusieurs banquiers: les obligations de l’Etat grec subiraient une décote de 17%, celles de l’Espagne de 10-11%. Un niveau de décote équivalent serait appliqué au Royaume-Uni. La France subirait une décote de 6% et l’Allemagne de 4-5%.

Le journaliste s’étonne du niveau de décote équivalent entre l’Espagne et le Royaume-Uni, dont les maturités de dette sont différentes. En revanche, le niveau de décote sur la dette grecque semble particulièrement optimiste (l’effet du plan de sauvetage européen?).

L’opération pourrait néanmoins s’avérer un exercice risqué selon la crédibilité qui sera accordée à l’exercice et la réponse qui sera donnée par les gouvernements et les banques. Pour certains investisseurs, les résultats des tests de résistance, attendus le 23 juillet, ne serviront pas à grand chose. Plusieurs courtiers ont même estimé que la plupart des banques devraient passer ces tests sans difficulté. Une simulation réalisée par Moody’s évoquerait le besoin de recapitaliser le système à hauteur de 30 milliards d’euros, ce qui semble gérable.

Record d’emprunt pour les gouvernements européens

S&P vient de publier une étude estimant que le montant des emprunts à moyen et long terme des gouvernements européens atteindra 1.446 milliards d’euros en 2010, battant le précédent record de 2009 (1.394 milliards d’euros).

« Les recettes fiscales sont toujours déprimées, alors que les dépenses publiques restent élevées, à cause d’un taux de chômage élevé et la poursuite des efforts de relance », explique S&P.

S&P estime que la « vulnérabilité financière » sur le plan de la dette, en particulier de la zone euro, s’est accrue. L’arrêt des mesures de « quantitative easing » (expliquées ici) risque en outre de faire exploser le coût de la dette pour des pays déjà fragiles, comme la Grèce, le Portugal, l’Italie et le Royaume-Uni. De quoi relancer la spéculation…

La dette souveraine de l’Europe atteindrait 8.100 milliards d’euros fin 2010, contre 7.400 milliards en 2009. Depuis 2003, elle a bondi de 54%. Le PIB de l’Europe était d’environ 14.000 milliards d’euros en 2009 (avec un taux de change moyen de 1,37).

[scribd id=28195552 key=key-ynmtmbm3fcil6fl60jb mode=list]

Jeux maudits

L’industrie du jeu vidéo traverse une période délicate. En attendant l’arrivée de nouvelles consoles de jeux vidéo, les éditeurs doivent relever plusieurs défis, parmi lesquels les baisses de prix imposées par les distributeurs, le développement du marché des jeux d’occasion, et, bien sûr, l’essoufflement des ventes de consoles. Lire la suite