France: le marché de la téléphonie est plus difficile que prévu – Goldman Sachs

Pas de répit pour les opérateurs de télécommunications français, à en croire les analystes de la banque Goldman Sachs. Ces derniers ont conduit une série d’entretiens avec les opérateurs et le régulateur, pour conclure que la pression sur les revenus de l’industrie française des télécommunications sera encore forte cette année. Lire la suite

Vivendi: les options stratégiques se précisent – brokers

Au cours de « roadshows » aux Etats-Unis avec deux banques différentes (Barclays et Oddo), le directeur financier de Vivendi a eu l’occasion de faire passer un certain nombre de messages sur les options stratégiques du groupe de médias et de télécommunications. Quant à savoir si cela rend plus claire la stratégie du groupe, c’est une autre histoire. Lire la suite

Vivendi: le recentrage n’est pas un long fleuve tranquille

Vivendi signe vendredi la plus forte baisse au sein de l’indice SBF120, alors que des rapports de presse annoncent la petite mort du processus de vente de GVT, l’opérateur téléphonique brésilien, après le retrait de l’américain DirecTV. Si le groupe français de médias et de télécoms montre qu’il ne veut pas brader ses actifs et prétend avoir tout son temps, l’échec d’une vente de GVT pourrait compliquer le recentrage sur les activités médias (UMG, Canal+ et ActivisionBlizzard). Lire la suite

Vivendi plombé par SFR, qui sera à nouveau sous pression en 2013

Vivendi a annonce une chute de 14% de son bénéfice ajusté à 2,55 milliards d’euros, en raison notamment de l’effondrement du résultat opérationnel de sa filiale SFR. Au cours de l’exercice, le chiffre d’affaires a progressé de 0,6 % à 28,99 milliards d’euros. Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’est établi à 5,28 milliards, en baisse de 10%. Pour 2013, le groupe ancitipe une nouvelle diminution des résultats de SFR, qui devrait enregistrer un EBITDA proche de 2,9 milliards d’euros contre 3,3 milliards en 2012. Le groupe proposera un dividende de 1€ par action. Lire la suite

Vivendi : l’heure du réveil a sonné

L’attentisme des dirigeants de Vivendi commence à coûter cher aux actionnaires et aux salariés du groupe de médias et de communications. Les résultats annuels publiés le 1er mars devraient appeler un sursaut face aux multiples questions que soulèvent des perspectives de résultats en berne et un modèle économique qui ne fait pas ses preuves. Lire la suite