Iliad: coup double

Les résultats publiés mardi par Iliad vont sans doute agacer un peu plus ses concurrents: l’opérateur de téléphonie continue de gagner sur le tableau de l’Internet haut débit, et affiche des résultats supérieurs aux attentes dans le mobile. Au point d’atteindre quasiment l’équilibre en termes de génération de trésorerie disponible (« free cash flow » à -23M€ après -388M€ en 2011). Lire la suite

Télécoms: la 4G ne suffira pas à redonner du « pricing power » – Exane/ADLittle

L’arrivée de nouvelles technologies (4G/fibre) sera-t-elle le déclencheur d’un re-rating boursier pour le secteur des télécommunications ? Pas si sûr, si l’on se réfère aux conclusions de l’étude publiée par Exane et A.D.Little (12è édition). Lire la suite

Quel bilan les analystes tirent-ils du Mobile World Congress de Barcelone

Malgré un environnement économique peu porteur en zone euro et l’absence d’Apple (une tradition), les analystes ont apparemment ressenti une bonne ambiance au Mobile World Congress, qui s’est déroulé la semaine dernière à Barcelone. Lire la suite

Profil d’entreprise: Iliad

Iliad est l’un des rares titres à afficher une performance positive depuis le début de l’année (+15-16%). Les investisseurs semblent rassurés par les bonnes performances financières de l’entreprise et par ses qualités intrinsèques de l’entreprise (position clef sur le marché de l’Internet haut débit). Le titre profite aussi du « buzz » généré par l’arrivée de l’entreprise sur le marché du téléphone mobile. Lire la suite

Iliad: l’effet buzz de Free Mobile

Il aura suffi d’un twitt de Xavier Niel, le patron d’Iliad (maison-mère de Free), annonçant que sa « fusée est sur sa rampe de lancement » pour que le marché (et de nombreux blogueurs) s’emballe sur la commercialisation d’offres de téléphonie mobile « low cost »… Lire la suite

Free Mobile sur sa « rampe de lancement »

Selon Les Echos, Iliad, maison-mère de Free, aurait obtenu le feu vert de l’Arcep pour lancer son offre de téléphonie mobile dans les tous prochains jours. Le régulateur des télécoms se serait assuré au préalable que « Free mobile » couvre 27% de la population hexagonale pour fournir ses services de téléphonie à bas coût (on ne sait pas encore si la qualité suivra – mais sur ce plan, peu d’opérateurs peuvent se targuer d’offrir un service de téléphonie mobile de qualité). Lire la suite