A suivre sur twitter: #RadioLondres

Un vent de fraîcheur sur les réseaux sociaux. Ca fait du bien après une campagne électorale qui a gentillement esquissé les vrais enjeux et n’a permis de tracer aucune perspective pour le pays pour les 10-20 prochaines années (l’imagination a déserté le pouvoir).

J’en profite pour recommander chaudement la lecture du Télérama de cette semaine (n°3249). Le premier, signé Fanny Capel, relate les profondes inquiétudes du corps enseignant sur l’avenir de l’éducation dans le pays (« on ne dégraisse plus le mammouth, on attaque l’os », commente une des personnes interviewées). Effarant.

Le second, dans la rubrique « idées » et signé Olivier Pascal-Moussellard, suggère un « nouveau contrat social ». Il trace un intéressant historique parallèle avec le XVIIIè siècle et montre toute l’actualité de la pensée de Jean-Jacques Rousseau. Avec cette remarque intéressante de Pierre Crétois, enseignant de philosophie, citant Rousseau: « Plus on est riche, plus on est redevable à la société, parce que c’est elle qui garantit la protection de vos biens ». Au moment où l’on sent un réel affaiblissement de la cohésion sociale, voilà un papier qui fait du bien. En espérant qu’il sera lu par tous les candidats à la présidentielle. En espérant surtout qu’il sera compris (on peut se le demander après une campagne lamentable qui a gentillement évité tous les sujets qui fâchent)…

Les Bourses de sociétés non cotées attirent l’attention des investisseurs… et des régulateurs

Les articles de presse se sont multipliés ces derniers jours sur la valorisation de quelques sociétés qui pourraient bientôt devenir des stars de la Bourse américaine – Facebook, Twitter ou encore Groupon. Lire la suite